Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3013 fois

France -

Lettre ouverte, au Président de l’OL Jean Michel Aulas, aux membres du staff, aux joueurs, et aux responsables des clubs de supporters de l’Equipe masculine professionnelle de l’Olympique Lyonnais

Par

> campagnebdsfrance@yahoo.fr

Le 31 Août dernier, le tirage au sort à désigner vos adversaires pour le premier tour de l’UEFA Europa League : l’équipe basque de l’Athletic Bilbao, la formation tchèque du Sparta Prague et l’Hapoël Kiryat Shmona, club israélien que vous affrontez ce jeudi 04 Octobre 2012 à l’extérieur, en Israël donc, dans le cadre de la 2ème journée du tournoi. A l’heure où vous vous arrivez à Haifa pour ce match, nous tenions à vous transmettre notre consternation, du fait de ce déplacement qui contredit les valeurs sportives et anti-racistes que vous supposez défendre.

Lettre ouverte, au Président de l’OL Jean Michel Aulas, aux membres du staff, aux joueurs, et aux responsables des clubs de supporters de l’Equipe masculine professionnelle de l’Olympique Lyonnais

Car premièrement Kyriat Shmona est une ville dont l’histoire est à connaitre. La ville initialement Al-Khalisa, du district de Safad, en Palestine a subi le 11 mai 1948, une épuration ethnique par les milices sionistes selon un processus, dénommé « al-Nakba »  ou catastrophe par les Palestiniens, qui est à l’origine de la constitution de l’actuel État d’Israël. Comme dans beaucoup de villes israéliennes actuelles, les Palestiniens ont été chassés de chez eux, voyant leurs compatriotes massacrés, leurs maisons détruites.

Ce n’est pas seulement anecdotique ou un triste épisode de l’Histoire. En effet, depuis maintenant 64 ans, Israël n’a jamais cessé ce processus. Sa politique se rend quotidiennement responsable de crimes de nettoyage ethnique répétés contre la population palestinienne, de crimes de guerre, et continue chaque jour de coloniser des terres palestiniennes et d’exproprier ses habitants en violation la plus totale du droit international. Cet Etat emprisonne des milliers de prisonniers sans le moindre jugement, et tente par tous les moyens d'imposer au reste du monde l'image d'un pays " normal " où l'on pourrait jouer de grandes compétitions sportives et oublier qu'à quelques kilomètres, l'armée impose un blocus illégal aux habitants de la bande de Gaza depuis plus de 6 ans... La plupart des Palestiniens considèrent la politique discriminatoire du gouvernement israélien à leur égard comme un apartheid, de façon comparable, dans le fond, au régime sud-africain des années 1948 -1994. Il s’agit aussi du point de vue de plusieurs intellectuels et défenseurs des droits humains israéliens et aussi sud-africains.

De plus les restrictions de mouvement illégales (blocus de Gaza, mur de l’apartheid et checkpoints en Cisjordanie ) d’Israël à l’encontre des Palestiniens dans les Territoires Occupés pénalisent fortement les sportifs. Elles se traduisent souvent par l’impossibilité pour toute une équipe de se regrouper, de se déplacer ensemble, de jouer à domicile en particulier à Jerusalem-Est, comme à l’extérieur. Les sportifs sont également arrêtés et emprisonnés sans inculpation officielle, ni présentation devant un quelconque organe judiciaire, ni raison fournie aux proches (détention administrative).

Pour information, au 1er Septembre 2012, 4606 prisonniers politiques palestiniens sont emprisonnés dans les geôles israéliennes dont 212 dans ces conditions de détention administrative, parmi eux deux footballeurs : Omar Abu Rouis et Mohammed Nemer, dont les carrières sont désormais brisées. De même celle du footballeur Mahmoud Sarsak détenu pendant trois ans, et récemment libéré suite à une grève de la faim héroïque de plus de 90 jours, au péril de sa vie. Israël brise les carrières des sportifs palestiniens prometteurs par l’emprisonnement mais aussi par le meurtre - lors de l’agression meurtrière de Gaza appelée « Opération Plomb Durci » en 2008-9, où trois footballeurs Palestiniens ont tragiquement perdu la vie - et les blessures par balles. En parallèle Israël détruit – comme ce fut le cas en 2006 pour le Stade de Gaza - et empêche tout développement des infrastructures palestiniennes (blocus à Gaza, blocage des équipements envoyés par la FIFA, droits de douane élevés…).

Ainsi Monsieur le Président, messieurs les dirigeants, membres du staff, joueurs, contribuez-vous à la normalisation de cet apartheid en vous rendant en Israël et en accueillant ce club du Kiryat Shmona pour le match retour en décembre prochain au Stade Gerland. Vous participez à donner une image « fair-play » trompeuse à un Etat oppresseur et injuste.

A travers la fondation OL, vous affirmez « combattre les discriminations sous toutes ces formes », votre participation ne fait en réalité que les renforcer en les rendant normales. Si en effet, « Le football ne crée pas le racisme »… comme il est indiqué en première page de votre site web, nous ne pensons pas « qu’il en est la victime ! » Le football normalise le racisme ! Et ce, par le biais de la plus haute instance du football européen, l’UEFA, qui continue à considérer Israël comme un pays européen et de plus « normal » en lui accordant par exemple l’honneur d’accueillir le prochain Euro des M21 en juin 2013. Le Président M. Platini avait pourtant reconnu le problème de la politique israélienne vis-à-vis du sport palestinien…

Aux clubs de supporters, nous posons les questions suivantes :

Comment pouvez affirmer vouloir combattre le racisme au sein de votre public, classé comme le troisième le plus raciste de France par la DNLH durant cet été 2012, tout en acceptant de votre équipe favorite qu’elle aille jouer et que vous-même les accompagniez dans ce pays qui pratique l’apartheid ? Comment pouvez-vous affirmer être antiracistes alors que vous assisterez, en décembre à Gerland, au match retour contre ce club représentant un pays raciste ?

Peut-être ignorez-vous que les organisations de la société civile palestinienne ont lancé un appel, aux sportifs entre autres, à toutes les consciences morales en fait, pour qu'ils ne se rendent pas en Israël tant qu'il continue d'ignorer les résolutions des Nations Unies, de se moquer du droit international et de priver les Palestiniens de leurs droits humains les plus élémentaires.

Alors à tous, restez fidèles aux principes éthiques et aux vraies valeurs du sport, ne vous laissez pas manipuler, refusez d'être complices d'une propagande visant sous couvert du sport à masquer les réalités de l’État colonial et d’apartheid qu’est l’État d’Israël.

Ne jouez pas avec l’apartheid !

Nous restons à votre entière disposition pour tout supplément d’information.

Cordialement,

Campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) France
CICP
21 ter rue Voltaire
75011 Paris
campagnebdsfrance@yahoo.fr
http://www.bdsfrance.org/

Source : Campagne BDS-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Boycott

Même auteur

Campagne BDS-France

Même date

4 octobre 2012