Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1856 fois

Liban -

Liban: un ministre accuse Israël de menacer des Libanais par téléphone

Par

Le ministre libanais des Télécommunications, Gebrane Bassil, a accusé jeudi Israël d'avoir adressé des centaines d'appels téléphoniques menaçants à des individus ou des institutions au Liban.

"Des centaines de personnes dans tout le Liban ont reçu sur leur ligne fixe des coups de téléphone menaçants provenant d'Israël", a déclaré à l'AFP M. Bassil, membre du Mouvement patriotique libre, principale formation chrétienne de l'opposition soutenue par Damas et Téhéran.

"Le téléphone sonne, la personne décroche et entend un message disant: "Ceci est l'Etat d'Israël, ne soutenez pas le Hezbollah ou il y aura une nouvelle guerre, comme en 2006", a ajouté le ministre.

Le ministère israélien de la Défense s'est abstenu de toute réaction.

Mais un responsable israélien de la Défense a déclaré sous couvert de l'anonymat à l'AFP qu'Israël "use de toutes sortes de moyens pour affaiblir le Hezbollah", sans confirmer ou démentir l'annonce du ministre libanais.

Israël est engagé dans une "guerre électronique et de renseignements" face au Hezbollah, a ajouté ce responsable.

M. Bassil a dit avoir écrit au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, pour protester contre ces appels téléphoniques, qui constituent selon lui une violation de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui avait conduit le 14 août 2006 à la cessation des hostilités entre le Hezbollah et Israël après plus d'un mois de conflit.

De nombreux Libanais avaient dit avoir reçu des appels téléphoniques similaires les exhortant à ne pas soutenir le Hezbollah lors de cette guerre qui avait provoqué la mort de plus de 1.200 Libanais, pour la plupart des civils, et de plus de 160 Israéliens, dont une majorité de militaires.

Les accusations de M. Bassil interviennent au lendemain d'un échange de prisonniers et de corps entre Israël et le Hezbollah.

Le mouvement chiite a remis à Israël les dépouilles de deux militaires israéliens dont la capture en juillet 2006 avait déclenché une guerre de 34 jours, en échange de cinq Libanais détenus en Israël et des corps de près de 200 combattants palestiniens et libanais.

ra-ms/jac

AFP 172131 JUL 08

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Même auteur

AFP

Même date

18 juillet 2008