Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2095 fois

Palestine -

Libérez Ahmad Sa'adat et ses camarades de la prison de Jéricho !

Par

> addameer@planet.edu

Communiqué du Comité International pour la libération d'Ahmad Sa'adat et de ses camarades

Rejetons l'interférence Sioniste Américano-Britannique dans la politique, les élections et le Droit palestiniens.
L'emprisonnement de Sa'adat, en violation du droit palestinien et international, n'a fait suite à aucun jugement, et il n'est ni accusé, ni condamné de tout crime.
C'est un prisonnier politique dans le véritable sens du terme, emprisonné sur l'ordre des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, et d'Israel, pour son action en tant que responsable du FPLP.

Le 12 Janvier 2006 a marqué le quatrième anniversaire de l'emprisonnement abusif d'Ahmad Sa'adat, Secrétaire Général du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), qui est détenu sans charges par l'Autorité Palestinienne depuis 2002.

L'emprisonnement de Sa'adat, en violation du droit palestinien et international, n'a fait suite à aucun jugement, et il n'est ni accusé, ni condamné de tout crime. C'est un prisonnier politique dans le véritable sens du terme, emprisonné sur l'ordre des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, et d'Israël, pour son action en tant que responsable du FPLP.

Le cas de Sa'adat - et celui de ses camarades emprisonnés avec lui à Jericho - est unique, parce qu'il n'est pas détenu directement par l'Etat Sioniste – mais il est détenu dans une prison de l'Autorité Palestinienne, surveillée par des gardes Britanniques et Américains.

Sa'adat mène actuellement la liste Abu Ali Mustafa dans les élections de l'Autorité Palestinienne où sera élu un nouveau Conseil Législatif Palestinien en Cisjordanie et à Gaza.

Alors que, dans ces élections, l'Autorité Palestinienne promet aux Palestiniens la Liberté, la Justice et la Transparence, Sa'adat, tête de liste aux élections, n'est pas autorisé à accéder aux médias, à sa famille, à ses amis et à ses camarades – non pas comme prisonnier dans une prison Sioniste, mais comme prisonnier politique de l'Autorité Palestinienne. C'est une question fondamentale de démocratie que Sa'adat ne soit pas autorisé à participer pleinement à la campagne électorale tandis qu'il est détenu illégalement.

Lui, et ses camarades, devraient être libérés immédiatement!

Sa'adat a été rejoint comme prisonnier politique par quatre de ses camarades du FPLP (Hamdi Quran, Basel Al-Asmar, Majdi Rimawi et Ahed Gholmi) le 25 avril 2002, quand les quatre hommes ont été jugés par un tribunal militaire impromptu de l'Autorité Palestinienne -- comme les Etats-Unis et la Grande-Bretagne l'avaient exigé comme condition contre la fin du siège israélien de la Muqata'a, le palais présidentiel de l'Autorité Palestinienne (AP).

Alors que les tanks israéliens étaient juste à l'extérieur dela Muqata'a, Quran, Al-Asmar, Rimawi et Gholmi ont été jugés et condamnés pour l'assassinat du ministre israélien du Tourisme, l'Extrémiste Rehavam Ze'evi, en décembre 2001.

En dépit de leur statut de civil, les quatre hommes ont été jugés devant un tribunal militaire présidé par le Général Ribhi Arafat, qui n'avait aucun droit légal à agir en tant que juge.

Ils n'ont pas été autorisés à avoir des avocats ou une défense juridique appropriée dans un procès qui a duré au total, deux heures. Aucune preuve, aucune confession et aucune déclaration n'ont été reçues afin de condamner les quatre hommes qui ont tous été jugés coupables et les verdicts ont été immédiatement ratifiés par le Président de l'Autorité palestinienne, Yasser Arafat, ils n'ont pas eu le droit de faire appel.

Après la sentence, les quatre hommes ont été transférés, en compagnie d'Ahmad Sa'adat qui n'avait été ni accusé, ni jugé, vers la prison de Jericho, en apparence sous le contrêle de l'Autorité Palestinienne, mais sous la garde des forces américaines et britanniques.

Le directeur de la "surveillance" américano-britannique des prisonniers de la prison de Jericho a autrefois dirigé l'infâme Centre de Détention Maz pour la Grande-Bretagne dans le nord de l'Irlande.

Les prisonniers ne sont pas soumis à la souveraineté et à l'autorité palestiniennes, mais aux conditions et aux demandes des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne.

Les violations flagrantes du droit palestinien et international incarnées dans la détention de Sa'adat et de ses camarades soulignent l'hypocrisie profonde des appels américano-britanniques pour une "réforme" de l'Autorité Palestinienne et équivalent aux tentatives américaines et britanniques d'interférence dans les élections palestiniennes en menaçant et en intimidant les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza pour qu'ils votent pour les candidats préférés des régimes Américain, Britannique et Sioniste.

Leurs tentatives d'interférer dans les élections, ainsi que leur emprisonnement permanent de Sa'adat et son interdiction de toute communication avec les médias et ses camarades - nécessaires à sa campagne - prouvent leur mépris total de la démocratie palestinienne et de la justice palestinienne, et indiquent leur engagement pour essayer de réprimer la lutte nationale palestinienne pour la libération et l'autodétermination.

Alors que les Etats-Unis essayent de créer un régime de procuration en Irak en effectuant des élections truquées, ils font de leur mieux pour saper l'autodétermination palestinienne et les pratiques démocratiques internes.

L'emprisonnement abusif de Sa'adat et de ses camarades fait partie de la stratégie internationale de la "guerre contre le terrorisme", par laquelle les Etats-Unis et la Grande-Bretagne mènent des guerres illégales et inhumaines, violent la souveraineté et l'autodétermination nationales, et incarcèrent et répriment les prisonniers politiques afin de faire la guerre à la résistance populaire pour leurs conceptions de la nation Arabe - et du monde.

Sa'adat et ses camarades sont détenus dans des conditions intolérables dans la prison de Jericho -- des conditions qui ont largement empiré. Ils ont été séparés les uns des autres et ne peuvent pas communiquer entre eux.

Ils sont interdits d'accès aux journaux et aux livres, aux visites de leur famille et de d'autres parsonnes, d'utiliser le téléphone, et à l'exercice quotidien en dehors de leurs cellules de la prison. L'eau et l'électricité dans leurs cellules ont été arrêtées, et de nombreuses autres mesures punitives ont été mises en application contre eux.

En réponse, Sa'adat et ses camarades ont engagé deux grèves de la faim pour demander la fin de leur traitement inhumain et leur libération immédiate. Maintenant, pendant les élections, au moment où l'accès aux médias et à leurs camarades politiques, ainsi qu'à leur famille et leurs amis, est critique pour une pleine participation aux élections du CLP, les communications vers l'extérieur de Sa'adat et ses camarades ont été sérieusement limités.

C'est une violation de la démocratie palestinienne et un affront à l'autodétermination, et l'Autorité Palestinienne doit mettre un terme à cette injustice.

Leur emprisonnement continue malgré le fait que la Haute Cour de Justice palestinienne, la plus importante institution juridique palestinienne, a décidé que Sa'adat devrait être libéré immédiatement;
malgré le fait que de nombreuses organisations des droits de l'homme palestiniennes et internationales, y compris Amnesty International, ont réclamé la libération de Sa'adat et l'application du droit palestinien et international;
et malgré le fait que tous les prisonniers sont retenus en tant que prisonniers politiques, illégalement détenus et illégalement jugés et condamnés -- en violation du droit palestinien et international, et sous les ordres des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne.

L'emprisonnement de Sa'adat et de ses camarades est un affront au droit international, aux droits de l'homme et à la justice. C'est une attaque envers la capacité des Palestiniens à s'organiser et à résister à l'occupation et à l'oppression, et elle a comme conséquence l'établissement d'un régime de prison illégal -- en contravention directe de la souveraineté palestinienne. C'est une tentative de saper l'autodétermination palestinienne, en utilisant les mécanismes de l'Autorité Palestinienne pour fournir un contrêle américain, britannique et sioniste sur les affaires politiques palestiniennes.

Nous invitons l'Autorité Palestinienne à reconnaître la décision de la Haute Cour de Justice palestinienne et des directives du droit palestinien et international, et à libérer immédiatement Sa'adat et ses camarades.

Cela est nécessaire sur une base immédiate pour assurer la participation totale et démocratique d'Ahmad Sa'adat et tête de liste Abu Ali Mustafa dans les élections du CLP.

Ni les Etats-Unis, ni la Grande-Bretagne, ni Israël n'ont le droit de jouer un rêle dans l'administration de la justice palestinienne, et leur implication dans l'emprisonnement de Sa'adat et de ses camarades montrent clairement que leur "guerre contre le terrorisme" et leurs propositions pour des "réformes" palestiniennes n'ont rien en commun avec le droit international, la démocratie ou la justice.

Sa'adat et ses camarades sont des prisonniers politiques de la "guerre contre le terrorisme" menée par les Etats-Unis et ils sont emprisonnés seulement pour leur résistance à l'occupation et à l'oppression qui brutalisent quotidiennement les Palestiniens.

Si l'Autorité Palestinienne est engagée dans la démocratie et la transparence, elle ne doit plus faciliter la suppression de l'activité et de la direction politiques palestiniennes, et devrait appliquer ses propres lois en libérant immédiatement Ahmad Sa'adat et ses camarades.


Libérez Ahmad Sa'adat et ses camarades de la prison de Jéricho!






Pour soutenir la libération d'Ahmad Sa'adat et de ses camarades, écrivez, appelez, envoyez des fax à :

Mahmoud Abbas
President de l'Autorité palestinienne
Bureau du President
The Beach Forum
Gaza City
Tel: ++972 2 2824834
Fax: ++972 2 2823487



Haut Commissaire aux Droits de l'Homme des Nations Unies, M. Sergio Vieira de Mello
OHCHR
8-14 Avenue de la Paix
1211 Geneva 10, Switzerland
Tel. ++41 22 917 9000
Fax. ++41 22 917 9012/9006/9005
E-mail: webadmin.hchr@unog.ch



Président de la Commission Européenne, Romano Prodi
Commission Européenne
200 rue de la Loi/Wetstraat 200
B-1049 Bruxelles
Belgique
E-mail: romano.prodi@cec.eu.int



Président américain, George Bush
Maison Blanche
1600 Pennsylvania Avenue NW
Washington, DC 20500
Phone: ++1-202 456 1414
Fax: ++1-202 456 2461
Email: president@whitehouse.gov



Pour plus d'informations, contactez :

Addameer
Soutien aux Prisonniers et Association des Droits de l'Homme
P.O. Box 17338—Jerusalem
Al-Isra' Bldg., 7th floor
Al-Irsal St
Ramallah
Tel: +972-2-2960446
Fax: +972-2-2960447.
E-mail: addameer@planet.edu

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Résistances

Même auteur

Addameer

Même date

20 janvier 2006