Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3615 fois

Jérusalem -

Maccabiades : des Jeux olympiques juifs et politiques à Jérusalem

Par

Article publié le 19 juillet 2013

Les 19e Maccabiades se déroulent du 18 au 30 juillet 2013 à Jérusalem. Ces Jeux olympiques pour athlètes juifs et israéliens de toutes confessions n’ont cessé de grandir depuis la première édition en 1932. Cet événement sportif est même devenu un enjeu politique pour Israël. Mais il reste la cible de critiques.

Maccabiades : des Jeux olympiques juifs et politiques à Jérusalem

Un athlète américain agitant un drapeau israélien lors de la cérémonie d'ouverture des Maccabiades 2013 (REUTERS/Baz Ratner)
« Plus haut ! Plus vite ! Plus fort ! Un esprit juif intelligent dans un corps juif sain. » Telle est la devise des « Maccabiah Games », Jeux olympiques juifs, qui se déroulent du 18 au 30 juillet 2013 en Israël.

Cette 19e édition devrait être celle de tous les records avec 9 000 athlètes venus de 78 pays. L’édition 2009 avait réuni 7 500 athlètes de 51 pays. Et, à titre de comparaison, les Jeux de la Francophonie 2009 n'avaient attiré « que » 2 500 athlètes de 40 pays.

L’Afrique représentée

Avec ses 2 270 athlètes, Israël devrait une nouvelle fois dominer le classement des nations les plus titrées, devant les Etats-Unis et la Russie.

L’Afrique se mêlera également à la chasse aux médailles avec des délégations venues d’Afrique du Sud, du Botswana, de la Guinée-Bissau, de Maurice, du Maroc et du Zimbabwe.

La Guinée-Bissau fera ainsi sa première apparition, tout comme l’Albanie, Cuba ou le Nicaragua.

Des vedettes à l’affiche

Ces Maccabiades regroupent par ailleurs un nombre record de 38 disciplines. Du tir à l’arc à la lutte, en passant par les échecs, le futsal ou le netball (une variante du basket-ball). Les épreuves se déroulent par tranches d’âges. Et, pour la première fois, il y aura des compétitions paralympiques.

De quoi attirer du beau monde. Les organisateurs annoncent par exemple la participation de personnalités comme la championne du monde de planche à voile Lee Korzits ou la star de basket-ball des Knicks de New York, Amar'e Stoudemire.

Un projet politique pour Jérusalem et Israël

Les autorités israéliennes ont mis les petits plats dans les grands pour cet événement qui dépasse largement le cadre du sport. Pour la première fois depuis 2001, il se déroule ainsi à Jérusalem, ville que les Israéliens considèrent comme la capitale du pays (l’ONU reconnaît Tel Aviv comme capitale). Un geste politique à destination de l’étranger, mais aussi de la société israélienne.

Depuis plusieurs années, la municipalité de Jérusalem tente en effet de changer l’image de la Ville Sainte, parfois perçue comme un bastion pour juifs ultra-orthodoxes. Le maire Nir Barkat veut faire de Jérusalem un lieu incontournable pour la jeunesse, les sports et la culture. La cité a ainsi accueilli récemment l’Euro espoirs de football ou encore le « Peace Road Show », une course d’exhibition de Formule 1.

Le gouvernement israélien ne néglige pas, par ailleurs, l'impact politique des Maccabiades. Un programme spécial d'aides a été mis en place pour encourager les athlètes participants aux « Maccabiah Games » à faire leur « alyah », c'est-à-dire à immigrer en Israël.

Critiques récurrentes

La popularité des Maccabiades n'a cessé de grandir depuis 1932. L’événement attire désormais autant la lumière que les critiques. Malgré la reconnaissance du Comité international olympique, les Maccabiades vont à l’encontre du principe d’universalité du sport, selon ses détracteurs.

Les « Maccabiah Games » sont pourtant réservés à tous les athlètes d’origine juive et aussi aux Israéliens de toutes confessions. Mais les Israéliens d’origine arabe participent rarement à cet événement sportif, souligne par exemple le quotidien Haaretz



Note ISM-France : quelques informations sur les Maccabiades sur Wikipedia.




Source : RFI

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Normalisation

Même auteur

RFI

Même date

30 juillet 2013