Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4998 fois

Liban -

Marée noire au Liban : La plus grande catastrophe écologique en Méditerranée

Par

> assawra@yahoogroupes.fr

Le bombardement par l'aviation des forces d'occupation des réservoirs de pétrole de la centrale électrique de Jiyé, au Liban sud, a entraîné "la plus grande catastrophe écologique en Méditerranée", a affirmé samedi 29 juillet le ministre libanais de l'Environnement.

"Jusqu'à présent, 10.000 à 15.000 tonnes de brut se sont déversées dans la mer et c'est incontestablement la plus grande catastrophe écologique qu'a connue la Méditerranée", a assuré M. Yacoub Sarraf.

Les réservoirs de la centrale électrique de Jiyé, à quelque 25 km au sud de Beyrouth, ont été bombardés le 14 juillet. A l'heure actuelle, la fuite a cessé dans un réservoir mais un autre est toujours en feu et risque d'exploser. Les réservoirs se trouvent à 25 mètres seulement de la mer.

"Jusqu'à présent, les grands accidents écologiques ont eu lieu dans les océans et c'est la première fois qu'une marée noire se produit dans une mer fermée. Il ne faut pas se faire d'illusions, elle risque d'avoir des conséquences terribles non seulement pour le Liban mais pour tous les pays de la Méditerranée orientale", a assuré le ministre.

Selon lui, le nettoyage des côtes libanaises -qui ne peut commencer qu'après l'arrêt des bombardements- devrait coûter entre 45 et 50 millions de dollars et pourrait être terminé d'ici l'été prochain. La marée noire touche aujourd'hui le tiers de la côte libanaise, soit 70 km sur 220. Les galettes de pétrole ont atteint la rive entre Jiyé et Beyrouth au sud et entre Tabarja à Chekka au nord.

"Si rien n'est fait, non seulement un autre tiers sera touché car les courants vont vers le nord, mais également Chypre, la Syrie, la Turquie et la Grèce et même Israël", a certifié le ministre. "La faune et l'écosystème de la Méditerranée risquent de pâtir durement et certaines espèces sont menacées de disparition", s'est alarmé M. Sarraf.

Le ministre a indiqué qu'en raison du blocus maritime des forces d'occupation, il était impossible d'envoyer des équipes en mer pour lutter contre ce fléau. "J'ai lancé un appel à la Grande-Bretagne, l'Italie, l'Espagne, les Etats-Unis, tous les pays qui ont subi déjà une marée noire, pour leur demander une assistance technique car nous ne pouvons pas agir tout seul", a-t-il confié.

Le Koweït a envoyé 40 tonnes de matériel permettant de coaguler le pétrole et des tapis qui absorbent les produits pétroliers.

L'UE a annoncé vendredi 28 juillet qu'elle allait envoyer du matériel spécialisé et des experts.

Outre la marée noire, a souligné M. Saraf, l'incendie des réservoirs de Jiyé a entraîné une pollution atmosphérique qui a atteint depuis vendredi 28 juillet Beyrouth. "Aujourd'hui, le nuage toxique s'étend sur 30 km", a-t-il assuré.



Article paru sur la liste de diffusion "Assawra"
Liste dédiée à l'Intifada ...
S'inscrire en envoyant un message à :
assawra-subscribe@yahoogroupes.fr

Source : http://www.aloufok.net/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Environnement

Même auteur

Assawra

Même date

29 juillet 2006