Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1763 fois

USA -

Mohammed Abed : "N'est-ce pas de l'Apartheid quand..?"

Par

> mkabed@wisc.edu

Discours de Mohammed Abed, al-Awda-WI et Campagne américaine pour la Fin de l'Occupation Israélienne, lors de la mobilisation du 24 septembre à Washington D.C.

N'est-ce pas de l'Apartheid quand un Palestinien qui épouse un citoyen israélien est légalement interdit de s'installer en Israel et d'acquérir la résidence et la citoyenneté?
N'est-ce pas de l'Apartheid quand cette loi s'applique seulement aux Arabes palestiniens?
N'est-ce pas de l'Apartheid quand les routes principales en Israel n'ont pas de sorties vers les villes et les localités Arabes?

Il n'y a pas si longtemps, les gens concernés par la justice et les droits de l'homme - les gens comme vous - résistaient à deux systèmes d'oppression, l'un dans leur pays et l'autre dans le monde, liés tous les deux aux violations d'une simple valeur ou d'un principe.

Ce principe dit que le bien-être de chaque être humain est une question d'égalité. Il indique que les droits doivent être répartis envers tous sans tenir compte de la couleur de leur peau, de leur origine ethnique, de leur genre, de leur religion ou de leur orientation sexuelle.

Quand on disait aux gens d'aller à l'arrière du bus parce qu'ils étaient Noirs, nous en étions malades et dégoûtés parce que la ségrégation raciale détruit le concept de l'humanité au coeur de nos valeurs les plus fondamentales. Le mouvement des droits civiques dans ce pays a travaillé pour arracher les racines de l'oppression.

Il n'a pas essayé de remplacer Jim Crow par une certaine forme moins grave d'oppression.

Il n'a pas suggéré que le racisme d'ici était mauvais mais que le racisme là-bas était acceptable.

Il n'a pas suggéré qu'il y avait quelque chose entre les Noirs et les Blancs qui faisait qu'il était impossible pour eux de vivre ensemble en toute égalité, et donc que nous devrions être 'pragmatiques' et accepter que le peuple soit déraciné et refusé d'accès à ses communautés historiques de sorte que la ségrégation raciale puisse être reproduite dans un concept territorial.

Quand le régime d'Apartheid a fait exactement cela et a concentré des Noirs dans des 'homelands' séparés ou 'bantustans' sur une partie des terres de l'Afrique du Sud et s'est ensuite tourné vers le monde et a dit : 'C'est de l'autodétermination, c'est la liberté", la société civile internationale a immédiatement identifié le nouvel arrangement comme une nouvelle forme de maladie d'un autre âge.

Le problème en Afrique du Sud n'était pas le type de politique d'Apartheid mais l'établissement de l'Apartheid lui-même.

Le problème dans le Sud des Etats-Unis n'était pas comment la ségrégation avait été mise en application mais l'idée de la Ségrégation en elle-même. La coercition militaire de la population noire d'Afrique du Sud était le 'comment', l'Apartheid était le 'pourquoi.'

L'Apartheid et la ségrégation sont des atrocités partout où elles se produisent indépendamment de qui sont les victimes et les tortionnaires. Ces derniers jours, on nous a dit qu'en retirant ses militaires et ses colons de 6% du territoire sous son contrêle, l'Etat d'Israël avait fait une concession 'historique' et avait fait un pas important en direction de la paix avec les Palestiniens.

Peu de gens ont mentionné qu'Israël a gardé la mainmise sur les frontières, l'espace aérien et le bord de mer de Gaza.

Peu de gens ont mentionné que le régime d'Apartheid en Afrique du Sud s'était également "retiré" des nouveaux "homelands" qu'il avait créé pour les Noirs tout en se réservant le droit d'arrêter, de battre, et de brutaliser leurs habitants quand il le désirait.

Peu de gens ont mentionné qu'Israël avait avec succès changé les modalités de l'oppression à son avantage tandis que le monde regardait ailleurs.

La définition de l'apartheid est une séparation ethnique sans autodétermination pour le groupe opprimé, et c'est exactement le système de contrêle qu'Israël continue à mettre en application en Palestine historique, et c'est pour consolider ce système que le mensonge du désengagement de Gaza est né.

Alors que l'attention du monde était détournée, Israël continuait à construire son mur d'Apartheid.

Il a continué à agrandir les colonies 'Pour Juifs-Seulement' et l'infrastructure d'Apartheid qui les soutient.

Il a consolidé son contrêle sur les "homelands"palestiniens à Gaza, les nombreux "homelands" palestiniens séparés en Cisjordanie et "homelands" palestiniens en Galilee et ailleurs.
Dans tous ces secteurs, qu'ils aient la citoyenneté israélienne ou non, les Palestiniens continuent à vivre sans leurs droits, sans autodétermination, et sans être sujets aux valeurs de l'égalité et de la compassion humaine appliquées ailleurs.

Pour ceux qui alertent sur les généralisations 'faciles' et les comparaisons 'imprudentes , je vais vous dire :

N'est-ce pas de l'Apartheid quand les réfugiés palestiniens et leurs descendants se voient refuser leur droit au retour dans la patrie d'où ils ont été expulsés en 1948 alors que toute personne de descente juive peut immédiatement obtenir la citoyenneté et s'installer sur des terres pour lesquelles les réfugiés palestiniens ont une revendication morale légitime ?

N'est-ce pas de l'Apartheid quand un Palestinien qui épouse un citoyen israélien est légalement interdit de s'installer en Israël et d'acquérir la résidence et la citoyenneté?
N'est-ce pas de l'Apartheid quand cette loi s'applique seulement aux Arabes palestiniens?

N'est-ce pas de l'Apartheid quand les routes principales en Israël n'ont pas de sorties vers les villes et les localités Arabes?

N'est-ce pas de l'Apartheid quand 93% d'Israël est défini comme terre d'Etat détenue à perpétuité au seul avantage des Juifs plutêt qu'aux citoyens israéliens ?
N'est-ce pas de l'Apartheid quand les citoyens israéliens de descente Arabe Palestinienne ne peuvent pas acheter, louer ou travailler dans ces secteurs?

Quand la communauté internationale a été confrontée à l'atrocité de l'Apartheid en Afrique du Sud, elle a répondu en prenant le régime d'Apartheid pour cible d'une campagne complète de boycott et de retrait d'investissements. La campagne de boycott était la conséquence d'une position de principe en soutien aux droits de l'homme et d'un souci véritablement impartial pour les intérêts des deux communautés en Afrique du Sud.

Je suis ici aujourd'hui pour vous pousser tous vers les mêmes perspectives sur la question de la Palestine.

Je suis ici aujourd'hui pour vous inviter à vous engager de nouveau dans une action politique concrete qui fera tomber l'édifice de l'exclusivité ethnique qu'Israël a établi en Palestine Historique et le remplacera par l'égalité politique et la véritable coexistence.

Les valeurs centrales et les principes du mouvement contre l'apartheid sont devenus des composantes d'une vision bien-articulée et pleine d'espoir d'un futur commun pour les Noirs et les Blancs en tant que citoyens égaux dans la nouvelle Afrique du Sud.

Si elle est soutenue par une action politique concentrée, cette même idée - une vision inspirée des Juifs-Israéliens et des Arabes palestiniens vivant ensemble et égaux dans une patrie partagée - peut nous emmener après la violence et la destruction du présent vers une nouvelle ère de justice et de paix.

Merci !



Mohammed Abed
Département de Philosophie
Université du Wisconsin-Madison
Office 5112, Helen C. White Hall
600 North Park Street
Madison, WI 53706
e-mail: mkabed@wisc.edu

Source : http://alawda.rso.wisc.edu/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Racisme

Même date

5 octobre 2005