Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1585 fois

Palestine -

NAKBA : 58 ans après, 5,1 millions palestiniens vivent parmi la Diaspora

Par

Ce jour, il y a 58 ans, le peuple palestinien a souffert la catastrophe de leur - presque un million de palestiniens ont été dépossédés par des bandes de juifs armés qui s'étaient livrés à des actes de violence dans la Palestine historique, appuyés par les autorités mandataires britanniques, afin d'établir un état israélien, qu'ils prétendaient d'être établi sur " une terre sans peuple pour un peuple sans terre ".

Le directeur du Bureau Central palestinien des Statistiques, Loay Shabana, a déclaré que le nombre de réfugiés palestiniens vivant à Diaspora est arrivé à 5,1 millions.

La résolution 194 est adoptée le 11 décembre 1948 par l'Assemblée générale des Nations unies. Elle décide, à la suite du départ forcé de centaines de milliers de Palestiniens : " qu'il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du droit international ou en équité, cette perte ou ce dommage doit être réparé par les gouvernements ou autorités responsables. "

Mai 1948, la création de l'Etat d'Israël, l'agression par les milices qui allaient devenir l'armée israélienne, l'exode et l'exil, la destruction, la mort, la "catastrophe" pour les Palestiniens, la Nakba.

Le terme Nakba fait référence à la conséquence de la guerre israélo-arabe de 1948 durant laquelle plus de 700 000 arabes israéliens ont fui leurs villages et leurs villes dans la zone qui est devenue ensuite l'Etat d'Israël. Ils n'ont jamais été autorisés à y revenir et leurs terres, saisies par le gouvernement israélien, ont été données à des immigrants juifs.

84% de la population palestinienne a été exilée et ces personnes sont devenues des réfugiés. Ceux qui sont restés sont devenus en une nuit une minorité dans ce qui devenait un Etat juif. De la population palestinienne d'avant 48 - 950 000 environ- deux catégories de réfugiés ont émergé :

800 000 Palestiniens ont été expulsés de leur pays et contraints à devenir des réfugiés dans les Etats arabes.

150 000 Palestiniens sont restés à l'intérieur du nouvel Etat d'Israël. Environ 25% de ceux qui sont restés ont été chassés de leurs maisons vers d'autres lieux et sont devenus des réfugiés de l'intérieur.

530 villages ont disparu.

A la mémoire de la Nakba : les Palestiniens de 48 appellent les musulmans et les arabes à faire tomber le siège imposé au peuple palestinien

Les palestiniens de 48 ont organisé dimanche une marche pour commémorer le 58éme anniversaire de la Nakba.

Les marcheurs dans la procession, parrainée par le Comité de Suivi israélo-arabe, porteront des panneaux avec les noms de quelque 530 villages palestiniens qui ont été rasés ou abandonnés en 48.

Un large rassemblement de députés arabes (d'Israël) et des représentants des résidents chassés de chez eux, de même que des organisations juives et arabes, clôtureront la marche ;

Le Comité annonce que l'événement cette année se focalisera sur l'occupation israélienne qui continue et l'oppression du peuple palestinien.

Il mettra aussi en avant la politique en cours, de dégradation des sites religieux dans les villages abandonnés.

Les villageois exigent le retour chez eux.

Par ailleurs, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a appelé, lundi, le monde à lever le siège "économique et politique" imposé aux Palestiniens, lors des célébrations de la "Nakba", la "catastrophe" selon eux, de la création d'Israël.

"Notre première priorité est de lever le siège économique et politique imposé à notre peuple, puis de mettre fin une fois pour toute à l'occupation (israélienne) de notre terre et établir notre Etat palestinien indépendant", a affirmé Abbas

Dans un discours qui doit être retransmis à la télévision palestinienne à l'occasion de la Nakba, le président Mahmoud Abbas a aussi appelé Israël à revenir à la table des négociations et les factions armées à cesser les tirs de roquettes Qassam sur le Néguev occidental.

"Je dis à nos voisins, les Israéliens, que nous voulons une paix juste et durable avec vous, et nous voulons un meilleur avenir pour nos enfants et les vôtres. Aussi venez avec nous pour faire de cette année une année de paix", a dit le leader palestinien qui seront diffusés plus tard dans la journée à la radio et la télévision palestiniennes


Source : International Press Center

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Histoire

Même auteur

IPC

Même date

15 mai 2006