Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3712 fois

Non à l'industrie militaire israélienne à Bordeaux - Embargo contre Israël

Par

2 rassemblements : mardi 9 septembre à 18h30, Place de la Victoire à Bordeaux et mercredi 10 septembre à 16h devant la Base aérienne 106 à Mérignac

Non à l'industrie militaire israélienne à Bordeaux - Embargo contre Israël

Vendre ou acheter des armes à Israël, c'est être complice des crimes de guerre

La base aérienne 106 de Mérignac accueille l’Université d'été de la Défense et le Salon ADS UAV Show, le plus gros salon européen dans le secteur du drone: rendez-vous d'affaires, conférences, ateliers, démonstrations seront mis en place le 9, 10 et 11 septembre 2014.

Nous sommes particulièrement interpellés par la présence de l'entreprise israélienne ISRAEL AEROSPACE INDUSTRIE (IAI). IAI est un leader du complexe militaro-industriel israélien. 

Cette compagnie militaire étiquette ses exportations comme « testées sur le terrain ». Rien de plus vrai vu que leurs technologies ont été testées pendant des assauts réels sur les Palestiniens comme lors du massacre de cet été : plus de 2 137 Palestiniens assassinés, dont plus de 570 enfants et plus de 250 femmes.

Israël fait régulièrement usage de UAVs (unmanned aerial vehicles), connus sous le nom de drones, dans ses attaques contre les Palestiniens de Gaza. Plus de 1.000 palestiniens de Gaza ont été assassinés par des drones armés durant la période 2000/2010.

En exportant ces technologies militaires, Israël exporte également une idéologie sécuritaire et renforce la militarisation des pouvoir exécutifs.

Des collectivités locales d'Aquitaine approuvent les crimes de guerre israéliens

En favorisant l'importation et l'exportation des armes d'Israël et en facilitant le développement de la technologie militaire israélienne, les collectivités locales qui financent cet événement (Mairie Mérignac : 50.000 euros, Conseil Régional Aquitaine : 215.000 euros, CUB : 135.000 euros) et qui acceptent la présence d'ISRAEL AEROSPACE INDUSTRIE (IAI) envoient de fait un message clair d'approbation de l'agression militaire israélienne, y compris de ses crimes de guerre.

Sept Prix Nobel de la paix, ainsi que des intellectuels et des artistes du monde entier, appellent à un embargo militaire envers Israël. Nous demandons à ces collectivités d'en faire autant et de ne pas utiliser les fonds publics pour soutenir les crimes d'Israël.

A l'appel du Comité National Palestinien de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), nous demandons un embargo total contre Israël, ce qui signifie la fin de toutes les formes de commerce et de coopération militaire avec Israël.

Pour rappel : Le Traité sur la Commercialisation des Armes ratifié par la France en avril 2014 prohibe les transferts d'armes qui peuvent contribuer ou donner lieu à des crimes de génocides, crimes de guerre, crimes contre l'humanité, ainsi qu’à des violations d’engagements internationaux

Génération Palestine Bordeaux

Source : https://www.facebook.com/events/956559214369764/?ref_dashboard_filter=upcoming

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Boycott

Même auteur

Génération Palestine 33

Même date

9 septembre 2014