Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1578 fois

Israël -

Nouvelles pressions des Palestiniens sur Israel pour des livraisons d'armes

Par

Moins de deux mois après que le Hamas ait mis en déroute la direction de sa faction rivale du Fatah dans la Bande de Gaza et qu'il ait pris le contrôle du secteur, l'Autorité Palestinienne - sous la présidence du chef du Fatah, Mahmoud Abbas – demande, une fois de plus, d'importantes livraisons d'armes, de munitions et de véhicules blindés.

Cette fois, l'Autorité Palestinienne demande à Israël une autorisation en vue d'importations en provenance d'Egypte et de Jordanie, destinées à la Cisjordanie . Israël n'a pas encore répondu et a émis des réserves concernant certaines des demandes. L'Autorité Palestinienne avait effectué des demandes similaires au cours des mois précédents l'effondrement de Fatah dans la Bande de Gaza.

Israël a refusé la plupart des demandes, mais avait accepté que la Jordanie fournisse aux Forces du Fatah dans la Bande de Gaza plus de 5.000 fusils d'assaut semi-automatiques AK-47 et M-16. Certains de ces fusils d'assaut ont apparemment terminé entre les mains des militants du Hamas, suite à la prise de pouvoir violente en juin dernier.

La nouvelle liste des Palestiniens inclut des véhicules blindés, des jeeps, des mitrailleuses, plusieurs millilliers de fusils d'assaut, des gilets pare-balles, des grenades incapacitantes et d'autre matériel de combat.

L'Autorité Palestinienne explique qu'elle a besoin d'armes pour défendre le Fatah et faire face aux tentatives de coup d'état du Hamas.
Le gouvernement d'Abbas cite également la nécessité de rétablir l'ordre dans les villes de Cisjordanie . Des véhicules blindés, par exemple, sont nécessaires pour la dispersion de foule.

Les Palestiniens cherchent à acheter des armes à l'Egypte et à la Jordanie. Ils comptent, parmi d'autres financements, sur une aide de 80 millions de dollars que les Etats-Unis ont récemment accordé aux forces de sécurité de l'Autorité Palestinienne. Cependant, les expéditions nécéssitent une approbation d'Israël

Les réserves de Jérusalem concernent principalement les véhicules blindés bien que les Forces de Défense Israélienne estiment qu'il serait facile d'éliminer les véhicules en cas de confrontation entre les troupes l'IDF et les Palestiniens. L'establishment de la Défense a fait remarquer qu'il serait difficile de cacher et d'utiliser les véhicules.

Israël avait déjà autorisé le président de l'Autorité palestinienne de l'époque, le Président Yasser Arafat, d'utiliser plusieurs de ces véhicules blindés suite aux Accords d'Oslo ene 1993. Ils ont été ensuite détruits par l'Armée de l'Air israélienne après que le deuxième Intifada ait éclaté en septembre 2000


Le Général Keith Dayton, le coordinateur américain de la sécurité dans la région, organise de son côté le plan américain de restructuration des forces de sécurité palestinienne. Les efforts de Dayton ont inclus une recommandation au Secrétaire d'Etat américain, Condoleezza Rice, pour engager une mise à niveau significative dans la formation des forces affiliées au Fatah en Cisjordanie .

Il préconise également la formation de l'une des bataillons des forces de sécurité nationale palestinienne à la dispersion de foule

Les Palestiniens ont offert aux Américains d'installer à Bethlehem une nouvelle base de formation pour les forces de sécurité nationale palestinienne.

Les Américains ont cependant émis des réserves au sujet de la proposition, puisque la base de formation actuelle à Jéricho fonctionne dans le cadre d'un programme partiel.

L'une des raisons à ce programme partiel est le manque d'instructeurs suffisamment bien formés. L'équipement de formation et les armes sont également difficiles à obtenir. D'autre part, les Palestiniens se plaignent qu'Israël impose des restrictions strictes à la formation dans la base de Jéricho

Des responsables du gouvernement israéliens voient d'un œil tout à fait favorable certains projets des Palestiniens destinés à améliorer les forces de sécurité en Cisjordanie

L'establishment de la défense est, cependant, est en général beaucoup plus sceptique. Les officiers de la sécurité en Israël précisent que Dayton avait été présomptueux quant à la capacité du Fatah à repousser le Hamas dans la bande de Gaza et ce jusqu'à la fin.

Source : http://www.haaretz.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Normalisation

Même auteur

Amos Harel et Avi Issacharoff

Même date

9 août 2007