Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2414 fois

Cisjordanie -

OCHA : "Absence de permis de construire", démolitions et déplacements en Zone C

Par

À ce jour, plus de 3.000 ordres de démolition concernant des structures appartenant à des Palestiniens de Cisjordanie sont en instance et peuvent être exécutés immédiatement, sans avertissement préalable.

Au moins dix petites communautés dans l’ensemble la Cisjordanie risquent d'être presque entièrement déplacées en raison du grand nombre d’ordres de démolitions en attente.

Au cours du premier trimestre 2008, les autorités israéliennes ont démoli 124 structures en raison de défaut de permis de construire, ce qui représente plus que le nombre total des démolitions effectuées dans l'ensemble de l’année 2007 (107). 61 des structures détruites étaient des bâtiments résidentiels et ont entraîné le déplacement de 435 Palestiniens, dont au moins 135 enfants.

La plupart de ces démolitions ont eu lieu dans la Vallée du Jourdain et au Sud d'Hébron. Toutefois, cette tendance a été abandonnée ces deux derniers mois (au 20 Mai), où une seule structure a été démolie.

Les enfants sont souvent touchés de manière disproportionnée par la démolition de leurs maisons et le déplacement de leurs familles. Selon une étude récente, les enfants sont séparés de leurs parents et rencontrent des problèmes d'accès à l'éducation, aux services de santé et à l'eau potable après une démolition de maison.

Depuis le début de l'occupation en 1967, les structures appartenant à des Palestiniens n’ayant pas de permis de construire ont été démolies par les autorités israéliennes.
Toutefois, suite à la séparation des territoires palestiniens occupés en différentes zones de juridiction dans le cadre des accords d'Oslo, ces démolitions ont été limitées aux zones classées C, qui recouvrent environ 62% du territoire de la Cisjordanie .

Les démolitions sont effectuées par les FDI (Forces de Défense Israéliennes) également au cours des opérations militaires, y compris des opérations d'arrestation, et en raison de la proximité du tracé de la barrière.

Plus de 400 villes et villages palestiniens (à l'exclusion de Jérusalem-Est) ont au moins une partie de leur zone constructible en zone C.
Le nombre de Palestiniens vivant dans ces zones est estimé à plus de 228.000. Parmi eux, près de 44.000 vivent dans 130 communautés, dont la zone construite se trouve entièrement (plus de 99%) dans la zone C.

Plus de 94% des demandes de permis de construire dans la zone C, présentées aux autorités israéliennes par des Palestiniens entre Janvier 2000 et Septembre 2007, ont été refusées. Au cours de cette période, 5.000 ordres de démolition ont été émis, et plus de 1.600 bâtiments palestiniens ont été démolis.

Compte tenu de l'impossibilité d'obtenir un permis de construire, de nombreux Palestiniens ne déposent plus de demandes et ils construisent sans afin de répondre à leurs besoins, malgré le risque toujours présent de démolition.

Lire le rapport complet (en anglais – PDF)

Source : http://www.reliefweb.int/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

OCHA

Même date

28 mai 2008