Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2255 fois

USA -

Obama à l'ONU: Israël et l'Autorité Palestinienne doivent engager des pourparlers de paix «sans conditions préalables»

Par

Un jour, après un sommet tripartite avec les dirigeants israéliens et palestiniens qui n'a donné aucun résultat tangible, le président américain Barack Obama a appelé mercredi à la reprise des pourparlers de paix israélo-palestinien "sans conditions préalables».

Mardi, Obama a dit au Premier ministre Benjamin Netanyahu et au président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, qu'il était mécontent de leur peu d’empressement récent sur la reprise des discussions israélo-palestiniennes.

Une source de l’administration américaine a déclaré mardi à Haaretz que «pendant la réunion tripartite, Obama a fortement exprimé son impatience."

Selon la source, la réunion ressemblait à une «réunion d'affaires», mais n’était pas chaleureuse. Netanyahou et Abbas ont exprimé leurs opinions, mais n'ont pas porté d’attaques.

«Le temps est venu de relancer les négociations - sans conditions préalables – et d’aborder les questions de statut permanent: la sécurité pour les Israéliens et les Palestiniens, les frontières, les réfugiés et Jérusalem," a déclaré Obama dans son premier discours à l'ONU depuis son entrée en fonction en Janvier.

Le gouvernement israélien a refusé de s'engager dans un gel de la construction de colonies en Cisjordanie , ce que les Palestiniens ont exigé comme condition préalable avant la reprise des pourparlers de paix.

Les États-Unis ont jusqu'à présent échoué à obtenir un engagement israélien pour l’arrêt de l'expansion des colonies, l'obligeant à assouplir sa position sur la question, au grand dam des Palestiniens.

«Je ne fléchirai pas dans ma quête de la paix", a dit Obama à l’Assemblée générale de l'ONU à New York.

«Je ne suis pas naïf», a déclaré le Président à l'ONU. «Je sais que ce sera difficile. Mais nous devons tous décider si nous voulons réellement la paix, ou si nous ne prétendons la vouloir."

Obama a félicité Israël et les Palestiniens pour les mesures prises qui ont amélioré la situation sécuritaire et renforcé l'économie de la Cisjordanie , mais il a prévenu qu'il restait encore du travail à faire.

"Nous continuons à demander aux Palestiniens de mettre fin à l'incitation contre Israël, et nous continuons à insister sur le fait que l'Amérique n'accepte pas la légitimité de la poursuite de la colonisation israélienne," a déclaré Obama devant lesleaders mondiaux à l'ONU.

Obama a ajouté que clémence historique de l'Amérique au sujet des colonies israéliennes avait été préjudiciable aux intérêts des deux pays.

"Les Etats-Unis ne favorise Israël non quand nous ne parvenons pas à accompagner un engagement indéfectible à sa sécurité, avec une insistance d'Israël qu'il respecte les revendications légitimes et les droits des Palestiniens", a déclaré le président lors de l'ONU.

Obama a également demandé aux partisans des Palestiniens à l'ONU de mettre fin à leurs «attaques» au vitriol contre Israël.

«Les nations au sein de cette institution n’aident pas les Palestiniens quand ils choisissent d’attaquer au vitriol une volonté constructive de reconnaître la légitimité d'Israël", a déclaré M. Obama.

Obama a également déclaré mercredi qu'il avait choisi la diplomatie avec l'Iran et la Corée du Nord mais que ces deux nations devront rendre des comptes si elles choisissaient de se doter d'armes nucléaires.

«Je me suis engagé dans la diplomatie qui ouvre la voie à une plus grande prospérité et à une paix plus sûre pour les deux pays s’ils se montrent à la hauteur de leurs obligations," a déclaré Obama à l'Assemblée générale.

"Mais si les gouvernements d'Iran et de la Corée du Nord ... restent sourd aux dangers d'une course aux armements nucléaires en Asie de l’Est et au Moyen-Orient -, alors ils devront être tenus responsables", a-t-il ajouté.

Source : http://www.haaretz.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Initiatives de Paix

Même auteur

Natasha Mozgovaya

Même date

23 septembre 2009