Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3428 fois

Syrie -

Obama va faire une guerre “sioniste” en Syrie (Analyste)

Par

L'article original, en anglais, est paru sur Press TV le 8 septembre 2013 : http://www.presstv.ir/detail/2013/09/08/322716/obama-waging-zionists-war-on-syria/

Un analyste éminent dit qu’en tombant dans le piège sioniste de la guerre contre la Syrie, le président américain Obama va provoquer une “crise irréversible” au Moyen-Orient, ajoutant encore à son palmarès criminel, rapporte Press TV. Dans un article publié sur le site internet de Press TV samedi 7, l’universitaire et écrivain iranien Dr. Ismail Salami a dit que le lobby sioniste, incluant l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), l’Anti-Defamation League (ADL) et la Republican Jewish Coalition (RJC), sont derrière la campagne de guerre d’Obama contre la Syrie.

Obama va faire une guerre “sioniste” en Syrie (Analyste)

Photo d'archive de l'USS San Antonio, navire amphibie étatsunien, actuellement positionné en Méditerranée, près à frapper la Syrie
Obama devrait y réfléchir à deux fois plutôt que de suivre n’importe quel appel du pied des sionistes. La liste de ses crimes s’allonge de jour en jour et la corde sioniste qu’il tient dans les mains est en fait une corde pourrie”, a écrit Salami.

Salami a vilipendé le fait que le président américain réagisse au doigt et à l’œil lorsque ses maîtres sionistes, qui n’ont aucune limite à infliger des pertes humaines et à plonger la région entière dans une crise éternelle et irréversible, le sifflent.

La rhétorique de guerre contre la Syrie s’est intensifiée après que les forces d’opposition soutenues par l’étranger aient accusé le président Bachar Al-Assad d’avoir lancé une attaque chimique sur un fief militant dans la banlieue de Damas le 21 août.

Damas a véhémentement nié les accusations, disant que cette attaque a été perpétrée par les militants eux-mêmes comme opération fausse-bannière.

Le 31 août, Obama a dit qu’il avait décidé que Washington devait prendre des mesures militaires contre le gouvernement syrien, ce qui voudrait dire des frappes militaires unilatérales sans mandat de l’ONU.

Obama a dit que malgré qu’il ait pris sa décision, il mènerait le cas devant le Congrès des États-Unis, mais il a ajouté qu’il était prêt à ordonner une action militaire contre la Syrie et son gouvernement à tout moment.

Mercredi, le comité du Sénat pour les Affaires étrangères a voté à 10 contre 7 en faveur d’une résolution autorisant Obama et son gouvernement à attaquer la Syrie.

Les officiels du gouvernement Obama se sont embarqués dans une campagne de lobbying extensive à Capitol Hill. Quelques 250 membres et leaders de l’AIPAC sont en train de planifier de prendre d’assaut les couloirs du Congrès la semaine qui vient pour persuader les parlementaires américains de voter une résolution autorisant d’attaquer la Syrie.

Salami a réfuté les proclamations humanitaires d’Obama vis-à-vis de la Syrie en argumentant que le président américain ne peut montrer aucune sympathie pour le peuple syrien “tout en étant parfaitement au courant de qui sont les véritables coupables derrière les récentes attaques chimiques d’un côté et de l’autre, il est totalement froid et indifférent envers la destinée tragique de femmes et d’enfants tués sur son ordre en Afghanistan, au Pakistan, en Somalie, au Yémen, etc…

L’analyste a noté l’escalade dans les assassinats par attaques de drones depuis qu’Obama est président, disant : “La guerre des drones d’Obama s’est accélérée à un degré devenu maintenant ridicule et déplorable et ceci est suffisant pour en faire un criminel de guerre dans une cour de justice équitable.

Sardoniquement, lorsque Obama a accepté son prix Nobel de la Paix en 2009, il a autorisé encore plus d’attaques de drones que George W. Bush n’en avait approuvé durant sa présidence,” a écrit Salami.

Les États-Unis utilisent souvent le moyen de l’assassinat par drones pour atteindre des cibles au Pakistan et dans d’autres pays incluant le Yémen et l’Afghanistan.

Washington affirme que ses attaques ne touchent que des cibles militantes, néanmoins la liste des victimes montre que des civils pakistanais et autres sont très souvent victimes de ces attaques non légiférées par l’ONU.

Obama a récemment défendu le fait que l’utilisation controversée de ses drones ne se fait qu’en état de “légitime défense”.

L’ONU quant à elle dit que les attaques de drones américains au Pakistan sont devenus un défi croissant au droit international.

Source : Résistance 71

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Syrie

Même sujet

Impérialisme

Même auteur

Press TV

Même date

9 septembre 2013