Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1717 fois

Jéricho -

Olmert envisage un échange de terres dans le cadre du futur accord de paix

Par

Le premier ministre Ehud Olmert examine un nouveau cadre pour la paix dans lequel Israel proposera de transférer à l'état palestinien des secteurs équivalent à 100% des territoires conquis en 1967 dont un échange de blocs de colonies contre des blocs de communautés arabes à l'intérieur d'Israel, en accord avec leurs habitants

Israël suggérera aux Palestiniens de mener des négociations au sujet d'une compensation territoriale proportionnée du territoire souverain d'Israël, en échange de blocs de colonies représentant une surface de 5% de la Cisjordanie .

Israël examine également diverses options pour l'échange de blocs de colonies contre des blocs de communautés arabes à l'intérieur d'Israël, en accord avec leurs habitants.
Un accord sur cette question permettrait à Yisrael Beiteinu, dirigé par Avigdor Lieberman, de rester dans la coalition.

Le nouveau cadre a été présenté à Olmert par le Président Shimon Peres, quelques jours après qu'il ait pris ses fonctions de Président. Cela inclut un agenda pour des négociations sur un accord de statut final et sa mise en application, semblable au cadre de l'accord Perez-Abu Alaa fin 2001.

Olmert n'a pas encore décidé de sa position concernant toutes les clauses du plan, mais apparemment il n'a pas écarté ses principales idées.

Olmert et Mahmoud Abbas se sont mis d'accord lundi sur un élargissement de la coopération entre Israël et l'Autorité Palestinienne, afin d'accélérer les progrès dans leurs entretiens pour l'établissement de l'Etat palestinien.

"Les échanges entre les deux cêtés deviendront de plus en plus plus substantifs, et traiteront moins les affaires courantes", selon une source politique à Jérusalem

La réunion de trois heures entre Olmert et Abbas s'est déroulée en deux parties : une réunion privée juste entre les leaders, et un déjeuner avec leurs équipes de conseillers.

Des sources au bureau du Premier Ministre ont déclaré que l'atmosphère lors de la réunion avait été constructive.

Saeb Erekat, le chef de l'équipe des négociateurs de l'OLP, a décrit la réunion de lundi entre Olmert et Abbas comme sérieuse et détaillée.

"Abbas n'est pas venu à la réunion avec une baguette magique, et M. Olmert non plus" a déclaré Erekat lors d'une conférence de presse. "Il y a un accord sur une série de réunions pour discuter différentes questions, y compris l'établissement d'un Etat palestinien."

Abbas a remercié Olmert pour la libération des 255 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes, et a exprimé l'espoir que la prochaine étape aurait comme conséquence une libération d'encore plus de prisonniers.

Les deux hommes ont décidé d'instituer un comité ministériel spécial, dans lequel l'Autorité Palestinienne serait représentée par le Ministre de l'Intérieur, Abd al-Razek al-Yihiye.

Israël a également promis aux Palestiniens de reconsidérer la demande des militants qui ont été expulsés après le siège de l'église de la Nativité en 2002.

"Les négociations sur la reprise des entretiens diplomatiques entre les deux cêtés sont arrivées à maturation," a déclaré Erekat lundi.

"Ce dont nous avons besoin maintenant, c'est une prise de décisions par les deux dirigeants. Nous n'avons pas besoin de faire quoi que ce soit de nouveau pour un sommet régional, mais nous devons clarifier les initiatives existantes et les accords signés. Nous soutenons l'Initiative (de la Ligue) Arabe et la Feuille de Route comme base pour ce sommet."

Erekat a également indiqué que les deux dirigeants auraient au moins trois réunions supplémentaires avant le sommet de novembre à Washington.

Commentant la réunion Abbas-Olmert, le Chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a dit qu'il ne s'attendait à aucun résultat.

Après le tete-a-tete, Olmert a déclaré que lui et Abbas avaient discuté des questions fondamentales sur l'établissement d'un état palestinien

"Nous avons décidé de développer les négociations entre nous afin de faire progresser notre compréhension mutuelle, et de formuler le cadre qui nous permettra d'avancer vers l'établissement d'un état palestinien," a déclaré Olmert.

"Notre but mutuel est d'accomplir la vision partagée entre nous et (le Président américain George) Bush concernant l'établissement de deux états pour deux peuples, qui vivent cête à cête dans la sécurité et la paix. Nous voulons accomplir cela le plus vite possible."

Nous n'avons aucune intention de ralentir le processus

Pendant la réunion, les Palestiniens ont parlé de la reprise d'une coopération sécuritaire entre l'Autorité Palestinienne et Israël.

Ils ont remis un document à Olmert et ses collaborateurs détaillant les initiatives prises par l'Autorité palestinienne ces dernières semaines pour renforcer la sécurité, dont l'arrestation de plusieurs membres d'organisations terroristes, et la saisie de munitions et d'explosifs qui ont été remis à Israël


Source : http://www.haaretz.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Collabos

Même auteur

Haaretz

Même date

7 août 2007