Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 6078 fois

Londres -

Orner les murs de Londres avec les appels de Bethléem

Par

> williamparry@yahoo.co.uk

William Parry est un photojournaliste indépendant et auteur de "Against the Wall: the art of resistance in Palestine" (Contre le Mur: l'art de la résistance en Palestine), publié en Juillet par Pluto Press.

Une vingtaine d'enfants de 5 à 17 ans du camp de réfugiés Aida à Bethléem ont découpé des pochoirs de lettres, des étoiles et des arbres de Noël et ont peint au spray "JOYEUX NOËL AU MONDE, DEPUIS LE GHETTO DE BETHLEHEM" sur le mur illégal israélien.

Orner les murs de Londres avec les appels de Bethléem


"Joyeux Noël, monde, depuis le ghetto de Bethléem"

Photographié par le reporter anglais William Parry, les images des enfants et de leur message – avec des images puissantes de checkpoints et de la vie sous occupation – "détourneront" temporairement les espaces de murs marquants du centre de Londres pendant toute la semaine de Noël, avec l'aide d'une artiste projectionniste, Beverley Carpenter.

Photo
L'appel de Bethléem projeté à Hyde Park, Londres

Parry dit :

"L'idée est de fournir une toile de fond politique frappante à la ruée frénétique des achats de Noël, de rappeler aux Britanniques et à l'Occident que l'occupation illégale d'Israël et le mur de séparation étranglent Bethléem – et la Palestine -, le lieu de naissance du Christ et de Noël. Nous amenons la réalité de Bethléem à Londres, ce Noël.

Photo

Les enfants qui ont peint ce message sur le mur sont des réfugiés de la troisième ou de la quatrième génération, et qui risquent de devenir encore des réfugiés à cause de l'impact dévastateur du mur. Nous sommes complices de la suspension de leurs droits à la justice et à la liberté au travers du soutien partial d'Israël par nos gouvernements
."

Photo

Les photos de ces espaces "détournés" amenant la réalité de Bethléem sur les murs de Londres circuleront ensuite par le web dans le monde entier pour amplifier le message.

Zayed, 10 ans, de Bethléem, qui rêve de voyager lorsqu'il pourra avoir un passeport, dit :

"Le mur est une horrible prison. Je le vois depuis chez moi. Je veux dire aux gens du monde que les Palestiniens veulent la paix et la justice. Nous voulons être libres, comme tout le monde."

Photo

L'initiative de Parry a été facilité par un artiste palestinien local connu par son tag, "Trash", et qui, en décembre 2007, a aidé Banksy et "Pictures on Walls", basé à Londres, à mener à bien leur projet "Santa’s Ghetto" à Bethléem.

Parmi les photos projetées, il y a celle, inhumaine, de milliers de travailleurs palestiniens qui font quotidiennement la queue dans les couloirs métalliques étroits, le long du mur, pour aller travailler en Israël. Un de ces travailleurs, Mohammed Issa, dit :

"Que pensez-vous de ça ? C'est dingue, non ? Si Jésus devait faire ça tous les jours, il deviendrait athée."

Photo

Les images des graffitis des souhaits de Noël et des enfants créant les pochoirs et peignant le message sur le mur, ainsi que d'autres images de Bethléem qui seront projetées, sont disponibles auprès de William Parry : williamparry@yahoo.co.uk ou 07939 061 258.

VOIR D'AUTRES PHOTOS.

Source : Pulse

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Londres

Même sujet

Résistances

Même date

21 décembre 2010