Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1767 fois

Gaza -

Othman: L’Autorité palestinienne a demandé à l’Union Européenne d’arrêter de payer les livraisons de fuel pour la centrale électrique de Gaza

Par

Le porte-parole de la commission européenne Shadi Othman a révélé que l’Union européenne a cessé de régler les factures de livraison du fuel utilisé pour faire fonctionner la centrale électrique de Gaza sur demande de l’Autorité Palestinienne de Ramallah.

Othman a dit à l’agence de presse Safa que les responsables de l’AP et de l’UE s’étaient rencontrés en novembre dernier pour discuter des priorités de financement, et l’AP a demandé que les fonds soient utilisés pour le règlement des salaires des fonctionnaires et de l’aide sociale plutôt que pour le fuel et a promis de prendre la totale responsabilité de ces factures.

Selon des estimations officielles, presque tous les secteurs de Gaza sont menacés d’être plongés dans l’obscurité à moins que des quantités suffisantes de diesel industriel soient autorisés en entrer.

L’autorité de l’électricité et des ressources naturelles à Gaza a annoncé hier mercredi qu’elle fermerait le dernier générateur de la centrale électrique de Gaza jeudi matin, à cause de l’épuisement de ses stocks de fuel.

Pour sa part, le député égyptien Mustafa Awadallah a dit mercredi que la décision de l’Union européenne d’arrêter de couvrir les coûts du fuel industriel de la centrale électrique de Gaza est un moyen de pression sur le gouvernement palestinien de la Bande de Gaza pour l’obliger à se conformer aux demandes d’Israël.

Awadallah a également dénoncé avec force l’attitude de l’Egypte, qui fournit de l’électricité à Israël et n’en fournit pas à Gaza.


En affirmant la participation d'Abbas et son autorité au blocus imposé contre Gaza, Fawzi Barhoum dit : l'accord de l'autorité avec l'UE de couper l'électricité de Gaza représente un crime
Centre Palestinien d'Information (CPI) en français

Le porte-parole du mouvement du Hamas, Fawzi Barhoum, a affirmé que la coupure du carburant nécessaire pour le travail de la seule centrale électrique dans la Bande de Gaza par l'Union Européenne ou à travers un accord avec l'autorité du mouvement Fatah à Ramallah représente un crime contre l'humanité car les victimes seront des enfants des personnes âgées, des malades et des bébés.

Dans une déclaration spéciale au centre palestinien d'information, Barhoum a dit, le mercredi 27 janvier 2010, que cela va paralyser la vie quotidienne de plus d'un million et demi de Palestiniens et va causer des catastrophes environnementales, humaines et sanitaires dans la Bande de Gaza.

Le porte-parole du Hamas a précisé que l'Union Européenne doit prendre une décision rapide pour fournir la centrale électrique de la Bande de Gaza, tout en soulignant que l'autorité à Ramallah et son ex-président, Mahmoud Abbas, participent au blocus sioniste imposé contre Gaza à travers cet accord, après avoir justifié la construction du mur d'acier égyptien et la guerre sioniste menée contre la Bande de Gaza.

Le responsable des informations et du contact au haut commissariat européen à al-Qods, Chadi Ottoman, a dit que l'Union Européenne s'est accordée avec l'autorité d'Abbas pour l'arrêt du financement européen à la centrale électrique de la Bande de Gaza.

Dans le même contexte, le ministère palestinien de la santé a averti des catastrophes sanitaires, notamment après les alertes de l'autorité d'énergie de l'arrêt total de la centrale électrique de Gaza à partir de jeudi matin, 28/1.

Il a souligné que la coupure de l'électricité menace la vie des centaines de malades dans les hôpitaux de la Bande de Gaza.

De leur côté, les députés islamiques ont affirmé que la coupure de l'électricité de la Bande de Gaza fait partie du blocus sioniste injuste et de la politique de punition collective contre les Gazaouis depuis plus de 4 ans consécutifs.

Les députés ont appelé à une intervention urgente pour trouver des solutions qui mettent fin à cette catastrophe qui renforce la tragédie des Palestiniens.

De plus, le député, Moustafa Awad, membre du bloc parlementaire du parti des frères musulmans au parlement égyptien, a mis en garde de la coupure de l'électricité de la Bande de Gaza après la décision de l'Union Européenne de couper le carburant nécessaire pour le travail de la centrale électrique principale.

Source : Palestine Info

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Palestine Info

Même date

28 janvier 2010