Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4642 fois

France -

PALESTINE - 15 mai 1948 – 15 mai 2010 - LA LUTTE DE LIBÉRATION NATIONALE CONTINUE

Par

> msrpp_buro@yahoo.fr

Mouvement de Soutien à la Résistance du Peuple Palestinien

Manifestation Place du Chatelet à Paris, samedi 15 mai à 15h
Après plus d’un siècle de stratégie colonialiste sioniste en Palestine, encouragée par les autorités britanniques à la suite du démantèlement de l’Empire Ottoman et de la déclaration Balfour (2 novembre 1917) en faveur de la création d’un « foyer national » juif en Palestine, le 29 novembre 1947, un plan de « partage » prévoyant la constitution d’un Etat juif sur 55% du territoire de la Palestine est voté par l’Assemblée générale de l’ONU avec l’appui des Etats-Unis, de l’Union Soviétique et de la France. Evidemment, cette spoliation votée par les institutions internationales fut organisée sans jamais consulter le peuple palestinien.

PALESTINE - 15 mai 1948 – 15 mai 2010 - LA LUTTE DE LIBÉRATION NATIONALE CONTINUE


A la suite de ce vote, des affrontements éclatèrent entre Palestiniens et sionistes. Alors qu’ils contrôlaient les villes du littoral, à partir du mois d’avril 1948, les sionistes mirent en place le plan Dalet qui prévoyait l’expulsion de la population palestinienne des zones contrôlées par les sionistes et la destruction de leurs villages.

Le 14 mai 1948, avec le soutien des pays des deux blocs impérialistes, David Ben Gourion, proclama la création de l’Entité sioniste. Soumis à une guerre de conquête coloniale, plus de 800.000 Palestiniens furent chassés de leur terre, plus de 15.000 Palestiniens furent massacrés, plus de 531 villages et 300 hameaux furent détruits pour empêcher tout retour des Palestiniens et entériner ce nettoyage ethnique. Cet épisode tragique de l’histoire du peuple palestinien est connu sous le terme de Naqba (catastrophe).
La création de l’Entité usurpatrice ne faisait que mettre en œuvre l’idéologie sioniste, dont la finalité était dès l'origine la domination, l’oppression, l’expulsion, le massacre du peuple palestinien et le vol de sa terre, afin de constituer un Etat exclusivement « juif ».

L’Entité sioniste, se lança dans une politique guerrière tous azimuts contre les pays arabes voisins, avec l’indéfectible soutien de l’Occident impérialiste. De l’agression de Suez en 1956, en passant par la guerre de 1967, et les multiples attaques contre le Liban, l’Entité sioniste n’a jamais eu qu’un seul et même objectif : écraser toute velléité de résistance, imposer l’hégémonie occidentale sur la région et faire reconnaître son existence comme légitime et définitive. Ces guerres d’agression menées par l’Entité se doublèrent d’une politique de répression contre le peuple palestinien et de multiples tentatives d’écrasement de sa résistance.

Les réfugiés palestiniens expulsés en 1947-1948 et dans les décennies qui suivirent lors des différentes attaques sionistes, représentent aujourd'hui, avec le chiffre de 6,5 millions sur une population totale de 10 millions, le groupe de réfugiés le plus ancien et le plus important du monde. Installés dans des camps de fortune à l'intérieur de la Palestine, au Liban, en Syrie et en Jordanie, ou répartis dans les autres pays du monde, ces réfugiés sont la preuve vivante du nettoyage ethnique, de la spoliation, de l'expulsion et de l'injustice commise par l'Entité sioniste. Ils sont aussi les garants de l'identité palestinienne et de l'unité du peuple palestinien. Malgré leur déracinement, ils demeurent attachés génération après génération à leur imprescriptible droit au retour dans leurs foyers et sur leur terre d'origine.

Outre l’Entité sioniste et ses soutiens occidentaux, le peuple palestinien doit combattre la coalition des pays arabes réactionnaires qui ont fait le choix de la capitulation. Le camp de la collaboration arabe s’est illustré notamment dans la figure d’Hussein de Jordanie qui chercha à liquider la résistance palestinienne au cours de Septembre Noir en 1970 et dans celle d’Anouar El-Sadate et sa politique de capitulation.
Actuellement, l’Egypte du Général Moubarak soutient l’Entité sioniste dans sa politique d’annihilation de tout esprit de résistance à Gaza en aggravant le blocus par la construction d'un nouveau mur. Aujourd'hui, avec à leur tête l'Arabie Saoudite, tous les autres pays arabes, à quelques rares exceptions près, collaborent assidûment avec l'Entité sioniste, pour liquider la résistance.

En Palestine même, l'Autorité palestinienne, créée par les Accords d'Oslo en 1993 dans le seul but d'assurer la sécurité exclusive de l'Entité sioniste et de constituer un « partenaire privilégié » pour les négociations et autres processus de « paix » destinés à faire échouer la lutte de libération du peuple palestinien, œuvre pour la normalisation des « relations » avec l’ennemi et pour la liquidation de la résistance. Cette Autorité doit être dénoncée et condamnée, au même titre que les collaborateurs arabes, notamment lorsqu’elle bafoue le droit au retour des réfugiés palestiniens.

Chaque 15 mai, le peuple palestinien commémore la Naqba et son expulsion de sa terre par l’occupant sioniste. Le mouvement de soutien en France se tient à ses côtés en ce jour, et tous les jours, jusqu’à la victoire de sa lutte de libération nationale.

Le Mouvement de Soutien à la Résistance du Peuple Palestinien (MSRPP) appelle à manifester ce 15 mai à 15 heures de la Place du Châtelet à Barbès pour soutenir la résistance du peuple palestinien dans sa lutte pour la reconquête de ses droits légitimes :

• le droit au retour sur leur terre d’origine de l’ensemble de réfugiés,
• l’établissement d’un Etat palestinien libre de la mer Méditerranée au Jourdain,
• la ville d'Al-Qods capitale une et indivisible.

Mouvement de Soutien à la Résistance du Peuple Palestinien (MSRPP)
Adresse : 43 bd Auguste Blanqui, 75013 PARIS

Source : MSRPP

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Actions

Même auteur

MSRPP

Même date

15 mai 2010