Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1331 fois

Palestine -

Palestine Aujourd’hui, le 14 Avril 2009

Par

Aujourd’hui, la police israélienne a ordonné à des familles palestiniennes d’abandonner leurs maisons à Jérusalem et les Forces d’Occupation Israélienne ont kidnappé 23 civils en Cisjordanie.

La police israélienne a ordonné aujourd'hui à deux familles palestiniennes d’abandonner leurs maisons situées dans le quartier Sheikh Jarah, près de la Vieille Ville de Jérusalem. Les deux maisons appartiennent aux familles Al Ghawi et Hannon. Sheikh Jarah est essentiellement un quartier palestinien. Les Palestiniens qui y vivent sont à l'origine des réfugiés de la guerre de 1948. Durant les années 50, le gouvernement jordanien a donné cette terre aux réfugiés palestiniens.

Les colons israéliens prétendent que les terrains à Sheikh Jarah appartenaient à des Juifs avant la création d'Israël. À la fin des années 70, des colons sont allés devant la Haute Cour israélienne qui a statué en leur faveur. Les familles palestiniennes qui vivent là ont réussi à obtenir des documents d'archives de l'Empire Ottoman qui prouvent que la terre appartenait à des Palestiniens, mais la justice israélienne a refusé de reconnaître la validité de ces documents.

Les familles Al Ghawi et Hannon sont allées devant la cour la semaine dernière pour faire appel de la décision du gouvernement israélien, mais en vain. Ziyad Hammoury, le directeur du Centre pour les Droits Sociaux et Economiques de Jérusalem, a déclaré à l’IMEMC que la décision des tribunaux était illégale.


Toujours à Jérusalem, la police israélienne a rendu à sa famille le corps d'un jeune Palestinien et n’a autorisé que sa famille proche à assister à ses funérailles.

Azmi Ewisat, 20 ans, a été tué mardi dernier par la police des frontières israélienne à Jérusalem-Est. Des témoins ont déclaré qu’Ewisat conduisait sa voiture près d'un checkpoint de la police installé dans le quartier palestinien de Surbaher lorsque les officiers de police ont tiré et l’ont tué. Des sources de la police israélienne ont déclaré que deux hommes avaient tenté d’écraser des policiers avec la voiture, ce qui a obligé les policiers à ouvrir le feu.

La famille d’Ewisat a déclaré que la police avait rendu son corps à 1h00 du matin aujourd'hui, en donnant l’ordre à la famille de l'enterrer, sans la participation d'amis ou d'autres membres de la famille.

Le père d’Ewisat avait demandé en début de semaine une enquête indépendante au sujet de la mort de son fils. Le père a dit que son fils n’avait pas tenté de tuer des policiers israéliens et qu’ils lui avaient tiré dessus parce qu'il est Palestinien. La police israélienne n'a pas publié les résultats de son enquête.


Dans d'autres nouvelles, 23 civils palestiniens ont été kidnappé au cours des invasions militaires israéliennes qui ont visé plusieurs communautés de Cisjordanie , ce mardi matin. Selon des sources locales, des enlèvements ont eu lieu dans les villes de Jénine et de Naplouse, au nord de la Cisjordanie , et dans la ville d’Hébron au Sud.

Source : http://www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

IMEMC

Même date

14 avril 2009