Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2336 fois

Palestine -

Palestine Aujourd'hui, le 16 décembre 2008

Par

La nuit dernière, des forces clandestines israéliennes ont assassiné le chef des Brigades al-Quds, la branche armée du Jihad Islamique, dans le nord de la Cisjordanie. Aujourd'hui, l'armée israélienne a raflé au moins 22 palestiniens dans plusieurs villes.

Dans la nuit de lundi, des éléments clandestins de l'armée israélienne ont assassiné Jihad Amin Nawahda, 21 ans, chef des Brigades Al-Quds, après avoir encerclé un café internet où il se trouvait, à Al-Yamoun, à l'ouest de Jenine.

Les sources de la sécurité palestinienne ont rapporté que les soldats avaient ordonné à Nawahda de se rendre mais qu'il a refusé. Les soldats ont alors ouvert le feu et l'ont tué.

Son corps a été transporté à l'hôpital gouvernemental de Jenine.

En Israël, le Comité Régional des Villages non Reconnus du Negev a rapporté lundi que les autorités israéliennes avaient déplacé la population d'un village non reconnu, faisant de dizaines de familles des sans-logis. Le comité a expliqué que l'armée a attaqué le village aux premières heures du matin et démoli des dizaines de maisons appartenant aux familles Al-Zarqan et Hadwiyya.

Des dizaines de personnes ont été laissées dans le froid, tandis que les autorités envoyaient une partie de leurs affaires vers un village "reconnu" et se débarrasser du reste près du secteur.

Hussein Al Rafay’a, chef du Conseil Régional et le député arabe à la Knesset Talab El Sane ont tenté d'intervenir et de retarder la démolition jusqu'à ce que les familles aient trouvé un endroit où se loger, mais sans résultat. Le Comité a condamné l'attaque et a dit que les familles, maintenant sans logis, n'avaient aucune autre alternative, et que le gouvernement israélien ignorait leurs droits humains.

Lundi également, le Tribunal du District de Jérusalem a accusé un colon israélien de kidnapping et d'attaque contre un enfant palestinien en Cisjordanie , selon les médias israéliens.
Le quotidien israélien Haaretz rapporte que le colon, Tzvi Struk, habitant la colonie illégale de Shiloh, a battu un jeune Palestinien jusqu'à ce que celui-ci perde connaissance. Struk l'a ensuite ligoté et l'a déshabillé. Lorsque l'enfant est revenu à lui, il a été oblige de faire de l'auto-stop, nu, pour rentrer chez lui.

Struk est le fils du porte-parole des colons Orit Struk. Les plaignants ont révélé que lui et un autre colon non identifié conduisait un véhicule tout-terrain, armés de fusils, lorsqu'ils sont arrivés près de 3 enfants palestiniens, quelque part entre le village de Kfar Kusra et l'avant-poste illégal de "Esh Kodesh".

Mardi matin, des sources de la sécurité palestinienne ont rapporté que des soldats israéliens en masse ont attaqué plusieurs villes en Cisjordanie , raflant 22 habitants.

Les endroits attaqués sont le village de Deir Abu Mash'al, banlieu de Ramallah, le camp de réfugiés d'Alfwaar à Hébron, le village de Beit Ommar près d'Hébron, ainsi que d'autres lieux. Les prisonniers ont été emmenés dans des centres d'interrogatoires israéliens proches.

Sur le plan politique, le Secrétaire Général de l'OLP, Yasser Abed Rabo, pense que des élections présidentielles et législatives palestiniennes auront lieu à la mi-2009.

Abed Rabo répondaient à des demandes des dirigeants du parti Hamas au pouvoir à Gaza que la constitution palestinienne devrait décider si le président palestinien Mahmoud Abbas, du Fatah, devait rester en poste après le 9 janvier 2009 ou partir. Le responsable de l'OLP a confirmé que le Conseil National Palestinien se réunirait au début du mois prochain pour prendre une série de mesures avant la tenue d'élections.

La controverse entre le Hamas et le Fatah au sujet des élections arrive à la suite de l'échec du dialogue d'unité nationale. Le Président Abbas a déclaré le Hamas hors-la-loi en juin 2007, après que celui-ci ait pris le pouvoir à Gaza après des combats avec le parti Fatah. En janvier 2006, le Hamas était arrivé au pouvoir par des élections démocratiques, mettant fin à une longue hégémonie de l'OLP sur les politiques palestiniennes.

Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Même auteur

IMEMC

Même date

16 décembre 2008