Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1312 fois

Palestine -

Palestine Aujourd'hui, le 20 mars 2007

Par

Rapport préparé par Ghassan Bannoura

L'armée israélienne a ouvert le feu sur des maisons palestiniennes dans la Bande de Gaza, et raser plusieurs autres en Cisjordanie.

Gaza

Mardi après-midi, les bulldozers de l'armée israélienne accompagnée par un barrage de feu nourri, ont saccagé les terres appartenant à des Palestiniens à l'est du Camp de Réfugiés de Maghazi, au centre de la Bande de Gaza.

Des témoins ont dit au correspondant d'IMEMC que les bulldozers israéliens ont rasé le sommet d'une colline appelée Abu Mandil, à 200 mètres à l'intérieur des limites de Maghazi. Cet endroit est situé sur la ligne de frontière entre Israël et Gaza, connue sous le nom de Ligne d'Armistice de 1949, qui a été établie immédiatement après la guerre israélo-arabe de 1948.

Les témoins ont confirmé que les tanks de l'armée ont ouvert le feu de manière très lourde, apparemment pour "couvrir" les bulldozers.

Mardi matin, les forces navales israéliennes ont enlevé cinq pêcheurs palestiniens près des côtes de Rafah, au sud de la Bande de Gaza.

Les sources sur place rapportent que les pêcheurs travaillaient près la côte lorsque les navires israéliens les ont attaqués, puis ont kidnappé les cinq hommes et les ont emmenés pour une destination inconnue.

La marine israélienne attaque régulièrement les pêcheurs palestiniens à Gaza. Les troupes tirent sur les bateaux et les endommagent, enlèvent les pêcheurs ou les obligent de revenir sur la côte à la nage, ou quelquefois les détiennent pendant plusieurs jours.


Cisjordanie

Mardi matin, les forces israéliennes ont rasé une maison près du village d'Halhul, au nord d'Hébron. Des affrontements ont eu lieu entre les troupes israéliennes et les habitants, blessant dix d'entre eux. Deux bulldozers de l'armée, protégés par une force militaire massive, ont envahi le village d'Halhul.

Les soldats israéliens ont encerclé le village puis les bulldozers ont commencé à raser la maison d' Ibraheem Abu Yousif. Les troupes ont obligé Abu Yousif et sa famille à sortir puis ont démoli la maison. C'était un bâtiment de deux étages qui abritait 14 personnes.

La famille Abu Yousif a reçu l'ordre militaire de démolition l'année dernière mais la famille a porté plainte et a gagné. Selon la cour israélienne, l'armée n'avait pas le droit de démolir la maison.

L'armée israélienne a également menacé de démolir d'autres maisons dans le village, qui ont toutes gagné le procès contre l'armée, ce qui devait les garantir contre cette démolition.

Les soldats ont tiré des grenades lacrymogènes, des bombes assourdissantes et des balles caoutchouc/acier sur la foule qui s'était rassemblé pour protester contre la démolition.

Des sources médicales ont rapporté que trois des civils blessés ont été admis à l'hôpital. Sept autres ont été traités sur place à cause de l'inhalation des gaz, ont ajouté les médecins.


Les bulldozers de l'armée israélienne ont rasé deux autres maisons palestiniennes à Al Shikh Jarah et à Wadi Qadom, dans les faubourgs de Jérusalem Est, et ont menacé d'en démolir une troisième mardi vers midi.
La raison donnée pour la démolition de ces deux maisons et qu'elles ont été bâties "sans permis".

Le gouvernement israélien a refusé de donner des permis de construire ou de garder celles qui existaient, aux Palestiniens de Jérusalem, depuis l'occupation de la ville en 1967.

Selon les habitants, des forces en masse de l'armée israélienne et de la police ont encerclé les deux maisons pendant la démolition et n'ont autorisé l'accès à personne, même aux membres des familles. Leurs occupants ont désespérément tenté d'atteindre les maisons et les soldats les ont frappés à coup de bâton pour les maintenir en arrière ; aucune blessure n'a été rapportée.

Une autre famille palestinienne a reçu de l'armée israélienne un ordre de démolition aujourd'hui. Sami Al Rigbi, du village de Selwan, près de Jérusalem, a reçu un ordre militaire qui ont saccagé et fouillé sa maison mardi à l'aube, d'après les témoins.

Mardi matin, l'armée israélienne a envahi plusieurs parties de Cisjordanie et kidnappé au moins 12 civils, dont 5 à Hébron et dans le village voisin de Sourif, selon des sources palestiniennes.

Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

IMEMC

Même date

20 mars 2007