Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1665 fois

Palestine -

Palestine Aujourd'hui, le 21 mars 2007

Par

Rapport préparé par Ghassan Bannoura

Un Palestinien tué lors de l'invasion de Naplouse par l'armée. Dans la bande de Gaza, deux officiers de sécurité de l'autorité palestinienne ont été blessés par deux tireurs non identifiés.

Cisjordanie

Mercredi matin, l'armée israélienne a envahi Naplouse et le camp de réfugiés d'Askar, tuant un civil et enlevant au moins 5 autres.
A l'aube mercredi, plus de 40 blindés de l'armée israélienne ont pris d'assaut le camp de réfugiés d'Askar, à l'est de Naplouse.

Au cours de l'invasion, les troupes israéliennes ont ouvert le feu et tiré sans arrêt sur les maisons des habitants ; des affrontements ont éclaté entre les forces d'invasion et les combattants résistants locaux. Fadi Abu Keshek, 23 ans, a été tué au cours des affrontements, ont rapporté les sources locales.

Entre temps, les troupes israéliennes ont envahi et saccagé des maisons dans le camp de réfugiés d'Askar, et dans la ville de Naplouse.

A Naplouse, les troupes ont attaqué plusieurs maisons dans le centre ville et kidnappé cinq civils, avant de quitter la ville. Ils ont tous été emmenés pour une destination inconnue.

Egalement mercredi à l'aube, l'armée israélienne a envahi plusieurs villes et enlevé au moins 13 civils palestiniens.

Un peu avant midi, les troupes israéliennes ont envahi le village d'Obaidiya, près de Bethléem, avec des blindés et des jeeps. Ils ont encerclé la maison de Daoud Rabai'a, 29 ans, et lui ont demandé de se livrer. Rabai'a est un militant des Brigades Al Aqsa, la branche armée du Fatah.

Les troupes ont tiré des grenades assourdissantes et des balles réelles dans la maison, pour forcer Rabai'a à se rendre. Les soldats israéliens ont aussi tiré des grenades assourdissantes sur les journalistes qui étaient arrivés sur place, les forçant à quitter les lieux. Il n'y a pas eu de blessés.

Un peu plus tard, un bulldozer de l'armée a démoli en partie la maison de Rabai'a.

Les troupes israéliennes ont lâché un chien de l'armée dans la maison. Le chien a attaqué la sœur de Daoud, Yosra Rabai'a, la mordant au bras, alors qu'elle était dehors devant la maison.

Les médecins de l'hôpital de Beit Jala ont dit que la blessure au bras de Yosra était modérée et qu'ils avaient stoppé l'hémorragie.

La famille n'a pas cessé de répéter à l'armée que Rabai'a n'était pas dans la maison, et malgré cela, les troupes sont entrées dans l'immeuble à moitié démoli et ont tiré plusieurs salves de balles réelles. Ils n'ont trouvé personne et ont commencé à fouiller les maisons voisines.

Mercredi également, à midi, les Palestiniens du village de Umm Salamuna et des villages voisins, près de Bethléem, ont protesté contre les bulldozers israéliens qui rasent leur terre pour la construction du mur israélien illégal de séparation.

En l'honneur de la Journée des Mères, des femmes palestiniennes et internationales ont marché solidaires, menant la manifestation. Auparavant, les villageoins avait organisé un rallye et bloqué la route des colons israéliens en protestation contre le mur qui annexera 700 dunams (700.000 m²) à la colonie israélienne d'Efrat et détruira 270 dunams (270.000 m²) de terres du village.


Gaza

Les sources de médias palestiniens ont rapporté que des assaillants non identifiés, dans une voiture sans plaque, ont ouvert le feu tôt mercredi matin sur un poste de sécurité palestinien dans le sud de la bande de Gaza, à Khan Younis, blessant au moins 2 personnels de la sécurité.

Les sources ont dit qu'un camp de la garde présidentielle de sécurité a été touché par plusieurs balles au cours de tirs depuis une voiture en marche, blessant Ahmad Alyazouri et Abdelaziz Awad, et rendant inconscient un troisième homme de la sécurité. Aucun individu ou groupe n'a revendiqué la responsabilité de ces tirs.

Des Palestiniens ont inauguré leur tout premier gouvernement d'unité, dans une tentative de mettre fin aux affrontements internes entre les groupes Hamas et Fatah qui ont coûté la vie ou blessé des centaines de Palestiniens.

Le Hamas et le Fatah auraient été récemment impliqués dans des affrontements mineurs renouvelés dans différentes parties de la Bande de Gaza, en dépit de l'accord de cessez-le-feu de février signé sous les auspices des Saoud, dans la ville sainte de La Mecque en Arabie Saoudite.

Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Incursions

Même auteur

IMEMC

Même date

21 mars 2007