Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1964 fois

Palestine -

Palestine Aujourd'hui, le 7 mars 2007

Par

Rapport préparé par Ghassan Bannoura

Au moins 45 palestiniens ont été enlevés par l'armée israélienne dans différentes parties de la Cisjordanie, alors qu'à Naplouse, les habitants protestent à un checkpoint.

Palestine Aujourd'hui, le 7 mars 2007

Cisjordanie

Mercredi à l'aube, les forces de l'armée israélienne en grand nombre sont entrées dans la ville d'Al Bireh, près de Ramallah, et ont encerclé le quartier général de la Direction des Services secrets militaires de l'Autorité palestinienne. Les troupes ont enlevé 18 employés.

Elles ont ouvert le feu, tiré des bombes assourdissantes dans le voisinage du quartier général et ont commencé à se saisir des employés des services de la sécurité palestiniennes en menaçant de démolir les bâtiments si ils ne se rendaient pas.

L'armée israélienne a déclaré qu'elle suspectait que les personnes enlevées étaient impliquées dans des attaques contre des cibles israéliennes. Les sources palestiniennes disent que tous les kidnappés sont des officiers de la sécurité de l'Autorité Palestinienne.

De plus, l'armée israélienne a enlevé au moins 14 civils palestiniens, dans différents endroits de Cisjordanie , lors d'invasions à l'aube mercredi.

Dans le village de Jayyous, à l'est de Qalqilia, au nord de la Cisjordanie , des forces israéliennes massives ont attaqué et fouillé les maisons des habitants. Les soldats ont forcé les familles à sortir des maisons pendant les fouilles, ont rapporté les témoins.
Après avoir fouillé de nombreuses maisons dans le village, les forces armées l'ont quitté, emmenant avec elles 6 hommes du village.

Entre temps, toujours au nord de la Cisjordanie , l'armée israélienne a envahi le village de Qafien, près de Tulkarem. Les soldats ont conduit une campagne de fouille à grande échelle dans le village et ont emmené 3 hommes avant de partir.

La ville de Naplouse et le camp de réfugiés voisin de Balata, au nord de la Cisjordanie , ont également été attaqués mercredi à l'aube. Les soldats ont envahi la ville et le camp de réfugiés, attaqué et fouillé beaucoup de maisons et enlevé 3 civils.

Hisham Tzghiber, 22 ans et Ashraf Jawabra ont également été kidnappés par les forces israéliennes mercredi à l'aube, lors de l'invasion d' Hébron, au sud de la Cisjordanie .

Plus tard dans la journée, les forces israéliennes ont enlevé 13 collégiens palestiniens qui allait à l'école dans le camp de réfugiés d'Al Arop, près d'Hébron.

Les sources palestiniennes dans la ville relatent que l'armée israélienne a arrêté les jeunes, confisqué leurs cartes d'identité, les ont forcé à monter dans les véhicules militaires et les ont emmené en camp de détention, mais nous ne savons pas lequel. Les collégiens enlevés ont entre 13 et 16 ans. Les témoins disent que lorsque les enfants ont été enlevés, il n'y avait pas eu d'affrontements.



Jérusalem

La police israélienne a arrêté Al Sheikh Ra'ed Salah, chef du Mouvement islamique à l'intérieur de la ligne verte, mercredi à midi. Lorsqu'il a été arrêté, Al Sheikh Salah était sous une tente érigée à côté du site des excavations près de la Mosquée Al Aqsa, et qui sert de base pour la protestation contre ces travaux.

La police israélienne a arrêté Al Sheikh Ra'ed Salah plusieurs fois au cours des semaines passées, au cours de protestations contre les travaux. La dernière fois qu'il a été arrêté, il a été relâché à la condition qu'il ne revienne pas sur le site.

Les Palestiniens craignent que ces excavations affaiblissent les fondations de la Mosquée Aqsa car elles sont trop près de la Mosquée. La Mosquée Al Aqsa est le 3ème lieu saint pour les Musulmans du monde entier.


Action non violente à Naplouse

Le Comité Populaire contre le Bouclage de Naplouse a organisé une manifestation au checkpoint d'Huwara, au sud de Naplouse, mercredi matin. Ils ont protesté contre le couvre-feu qui a été imposé sur la presque totalité de la ville la semaine dernière.

Le Syndicat Général de la Femme et une large coalition de groupes ont pris part à la manifestation pour marquer la Journée internationale de la Femme, le 8 mars.

Les soldats israéliens ont usé de violence contre la manifestation non violente ; d'abord les troupes ont empêché le cortège d'atteindre le check-point, puis ils ont forcé les manifestants à partir à coups de bâton et de crosses de fusils. Il y a eu quelques altercations à coup de poing.

Le Dr. Ghassan Hamdan, directeur des Services médicaux palestiniens à Naplouse et coordinateur du Comité Populaire contre le Bouclage, a été attaqué par les soldats et a été détenu pendant 3 heures avant d'être relâché. Dans une conversation téléphonique avec IMEMC, le Dr. Hamdan a dit qu'il était le seul blessé, et que les soldats l'avaient attaqué alors qu'il était en garde à vue.

Des discours ont condamné l'offensive militaire israélienne, au nom de code "Hiver Chaud", qui a duré toute la semaine dernière. Au cours de l'attaque, 2 civils ont été tués, il y a eu beaucoup de blessés, des dizaines de prisonniers et des millions de dollars de dommages causés aux propriétés

Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Incursions

Même auteur

IMEMC

Même date

7 mars 2007