Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1829 fois

Europe -

Plainte contre 14 dirigeants et officiers israéliens en Belgique

Par

BRUXELLES, 23 juin 2010 (AFP) - Un Belge d'origine palestinienne et 13 autres Palestiniens résidant dans la bande Gaza ont déposé plainte mercredi à Bruxelles contre 14 dirigeants et officiers israéliens pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre, a indiqué l'un de leurs avocats.

Cette plainte déposée devant le procureur fédéral de Belgique vise des actes commis en janvier 2009 dans la bande de Gaza au cours de l'opération "Plomb durci". Elle est dirigée notamment contre l'ancien Premier ministre Ehud Olmert, a dit à l'AFP Me Georges-Henri Beauthier, un des avocats des plaignants.

L'ancienne ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni et l'actuel ministre de la Défense Ehud Barak ainsi que le vice-ministre de la Défense et ancien général des forces armées, Matan Vilnaï, sont également cités, ainsi que divers hauts responsables de l'armée et des services de renseignement israéliens.

Le procureur devrait rendre son avis sur la recevabilité de cette plainte "d'ici à la fin août", a précisé l'avocat. La loi belge de "compétence universelle" pourrait s'appliquer car l'un des plaignants a la nationalité belge, a-t-il dit.

Me Beauthier a ainsi indiqué agir au nom d'Anouar El Okka, un médecin belge d'origine palestinienne et de sa famille, dont l'oliveraie située dans la bande de Gaza a été, selon lui, bombardée puis incendiée au phosphore par l'armée israélienne. Un puits permettant l'approvisionnement en eau et l'irrigation des terres avoisinantes aurait également été saccagé, a affirmé l'avocat.

La plainte vise également le bombardement de la mosquée Ibrahim Al-Maqadmah, à proximité du camp de réfugiés de Jabaliya. Seize civils, dont des enfants, avaient été tués lors d'une attaque censée viser des militants du Hamas. Les avocats belges indiquent représenter 13 victimes, blessées ou qui ont perdu un proche dans cette attaque.

La plainte qui compte 70 pages, reprend à son compte les conclusions du rapport du juge Richard Goldstone, commissionné par l'ONU, qui a accusé Israël et des groupes palestiniens d'avoir commis des crimes de guerre et recommandé la saisine de la Cour pénale internationale (CPI) si l'Etat hébreu refusait d'ouvrir une enquête "crédible".

Me Beauthier et son collègue Alexis Deswaef ont invité la justice belge à se saisir de leur plainte étant donné que "la Palestine n'étant pas reconnue comme Etat, son appareil judiciaire ne permet pas de telles poursuites". Ils accusent également la justice israélienne de ne pas représenter "les qualités d'indépendance, impartialité et équité visées par le droit international".

En 2001 déjà, une plainte (sans suites) avait été déposée en Belgique à l'encontre de l'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon pour les massacres des camps de Sabra et Chatila, au Liban, en 1982.

Cette affaire avait tourné à l'incident diplomatique entre Israël et la Belgique. Bruxelles avait décidé ensuite de restreindre la portée de sa loi de "compétence universelle". Celle-ci exige désormais le respect d'un critère de "rattachement", à savoir l'implication directe d'un citoyen belge.

Déclenchée pour stopper les tirs de roquettes contre Israël à partir de la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste palestinien Hamas, l'opération "Plomb durci" a fait plus de 1.400 morts palestiniens et 13 côté israélien.

aje/ylf/jh

AFP 231501 JUN 10

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Europe

Même sujet

Crimes de guerre

Même auteur

AFP

Même date

23 juin 2010