Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1683 fois

Jérusalem -

Pour la construction d’une route de l’Apartheid, les Forces de l'Occupation Israéliennes détruisent des exploitations agricoles

Par

La Campagne Palestinienne contre le Mur de l’Apartheid a indiqué dans un communiqué de presse que plus de 200 dunums de terres palestiniennes avaient été détruites pour permettre la construction d’une nouvelle route "alternative," construite pour les palestiniens, afin de mettre en place un système routier d’apartheid.
Seuls, les colons auront l’exclusivité d’utiliser la route traditionnelle dans la zone. Plus de 200 dunums de terres palestiniennes ont été détruits.

La Campagne Palestinienne contre le Mur de l’Apartheid (Grassroots) a indiqué que depuis début mai, les Forces d’Occupation Israéliennes (FOI) avaient commencé à déraciner des exploitations agricoles au sud ouest du village d'Al-Jeeb à Jérusalem.

La Campagne Palestinienne contre le Mur de l’Apartheid a indiqué dans un communiqué de presse que plus de 200 dunums de terres palestiniennes avaient été détruites pour permettre la construction d’une nouvelle route "alternative," construite pour les palestiniens, afin de mettre en place un système routier d’apartheid.

Seuls, les colons auront l’exclusivité d’utiliser la route traditionnelle dans la zone.
Plus de 200 dunums de terres palestiniennes ont été détruits.

La route traditionnelle reliera les villages du Nord Ouest de Jérusalem, de Biddu à Ramallah pour des décennies.

La Campagne a ajouté que les colons de Bet Horon, Giv'at Ze'ev et de Giv'on Hdsha utiliseront la route pour de nombreuses années, cela leur permettra d’être connecter avec les autres colonies situées de l’autre coté de Jérusalem. Avec la nouvelle route "alternative" la route historique de la ville sainte sera exclusivement utilisée par les Israéliens.

La route est une clêture intérieure, dans un dispositif commun de colonisation de route en Palestine, qui agit comme le Mur de l’apartheid pour la ghettoïsation des communautés palestiniennes. La seule porte dans le Mur pourra permettre aux FOI d’accéder au ghetto crée par la route et le Mur. Ce ghetto comporte, al Jeeb, Judeira, Bir Nabala et le vieux Beit Hanina.

La nouvelle route construite, sous prétexte de créer un semblant de liberté de mouvement palestinien remplacera la route traditionnelle que les palestiniens ont utilisé pendant des siècles, a mentionné le communiqué de presse, ce processus verra plus de terres palestiniennes en Cisjordanie détruites.

D’ailleurs, dans un des secteurs, les palestiniens devront passer sous un tunnel.


Selon des ordres militaires, la route et le tunnel vont détruire un total de 180 dunums. Par ailleurs, les villageois d’al Jeeb ont déclaré que 40 à 50 dunums de plus devront être annexés et déracinés afin de créer l’infrastructure du ghetto.


En savoir plus sur le système de routes d'Apartheid israélien :
Plan israélien de Routes et tunnels : FAQ

Source : http://french.wafa.ps/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Racisme

Même auteur

WAFA

Même date

8 mai 2006