Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2200 fois

Negev -

Poursuite du nettoyage ethnique en Palestine : l’occupant détruit des maisons dans le Naqab

Par

> palestine_en_marche@yahoo.fr

L’occupant sioniste procède, encore une fois, à la destruction des maisons et autres bâtiments dans le Naqab, région palestinienne occupée en 1948, et dont une grande partie de sa population avait été expulsée vers la Jordanie, la bande de Gaza et l’Egypte.

C’est, chaque année, au mois d’avril que les bulldozers protégés par les troupes de policiers et encadrés par les officiels de l’Etat sioniste, s’activent pour poursuivre le nettoyage ethnique dans le Naqab.

De nouveaux plans sont conçus tous les ans, par les différents ministères, pour chasser la population palestinienne et s’emparer des terres. Car pour les responsables sionistes, le Naqab doit être entièrement « vidé » de sa population autochtone pour y installer des fermes sionistes modèles, pour implanter de nouvelles colonies de peuplement juif, en faisant appel aux communautés juives dans le monde.

Parfois, des plans parlent de «développement» industriel ou autres, mais ce qui est certain, c’est que tous les plans conçus par l’occupant non seulement excluent les Palestiniens mais les exproprient, après avoir détruit leurs maisons.

Les autorités de l’occupation viennent de détruire des maisons dans les villages non-reconnus, Twil Abu Jirwal et Amra, laissant 18 familles sans aucun abri.

A Amra, c’est la maison construite l’année dernière par la famille de Muhammad Tarabin Sanee, à la place d’une autre, également détruite, qui a été visée, alors qu’elle abritait 19 membres.

Les sionistes pensent qu’en détruisant les maisons, les familles palestiniennes abandonneront le terrain, mais la résistance à leur expulsion et leur détermination à reconstruire, après tout acte barbare, restent plus fortes que jamais.

L’année dernière, au mois de juillet, l’occupant avait démoli toutes les maisons du village non reconnu de Tawil Abu Jirwal, pour effacer le village de la carte (la carte réelle qui est différente des cartes établies par les sionistes qui ne mentionnent pas la présence de 43 villages dans le Naqab), mais la population est restée et a reconstruit les maisons.

Ces destructions interviennent le lendemain de la publication du rapport (en anglais) de Human Rights Watch, qui dénonce la pratique de l’apartheid envers la population palestinienne du Naqab, rapport qui a été remis aux autorités sionistes.

Participez à la campagne de solidarité avec la population du Naqab, en envoyant vos dons à l’association.

En soutien au Conseil arabe pour la culture et le comité régional des villages non-reconnus, l’association aide à financer divers projets éducatifs (mise en place de maternelles dans les villages non-reconnus) pour aider la population à rester sur place et faire face aux plans sionistes.

Depuis plusieurs années, l’association a pu, grâce à sa détermination et malgré la désinformation, maintenir son soutien financier. Aidez-nous à poursuivre ce geste de solidarité.

Association Palestine en Marche
c/o EPI
13 rue Auguste Renoir
69120 Vaulx-en-Velin


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Negev

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

Palestine en Marche

Même date

7 avril 2008