Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1946 fois

Europe -

Première action en Justice contre des soldats israéliens en Espagne

Par

> pchr@pchrgaza.org

Six survivants, ainsi que des parents des victimes de la bombe lâchée par l'armée israélienne le 22 Juillet 2002 sur Gaza, intentent une action en justice devant l'Audiencia Nacional (Tribunaux nationaux).

Antonio Segura, Gonzalo Boye, Raul Maillo, Juan Moreno sont des avocats qui ont une longue expérience dans les affaires concernant le droit international et droit humanitaire. Ces avocats sont très connus en Espagne en raison de leur lutte pour les droits de l'homme dans la compétence universelle.
L’affaire la plus connue est celle de Pinochet, qui a eu lieu en Grande-Bretagne pendant plus d'un an.

Ils ont également représenté des victimes de la torture au Guatemala, José Couso, le caméraman espagnol qui a été tué par des soldats américains à Bagdad, et beaucoup d'autres comme Scilingo ou l'attentat à Madrid.

Leur engagement à l'égard des victimes dans le monde les ont rendu très connus auprès des groupes des droits de l'homme et de solidarité.

En collaboration avec Centre Palestinien pour les Droits de l’Homme, et au nom de son directeur Raji Sourani, ce procès est le premier d'Espagne et plusieurs associations des droits de l'homme ont travaillé de concert avec le groupe d'avocats pendant plus de deux ans.

Après une longue attente, le 24 Juin l’affaire a été présentée devant l'Audiencia Nacional (tribunaux nationaux) et nous espérons que la justice et une indemnisation morale seront accordées aux victimes et que les auteurs de ce crime affronteront la justice.

La société civile espagnole (ainsi que des groupes comme Comité de solidarité avec la Cause Arabe et l’Association Al-Qods pour la Solidarité avec les Peuples dans les Pays Arabes et bien d'autres) conjointement avec d'autres groupes à travers le monde travaillent pour rendre la justice en Palestine, alors que, dans le même temps, les gouvernements laissent de côté leurs obligations et agissent de façon immorale et non politique en essayant seulement de dédommager économiquement les Palestiniens, sans considération de leurs engagements politiques et internationaux.

Nous sommes heureux de dire que l'Espagne a rejoint le groupe de pays dont la justice a accepté des affaires contre des militaires israéliens, comme la Grande-Bretagne, la Suisse, les Pays-Bas, les États-Unis ou la Nouvelle-Zélande. Et nous espérons que justice sera rendue aux victimes.


Première action en Justice contre des soldats israéliens en Espagne

Six survivants ainsi que des parents des victimes de la bombe lâchée par l'armée israélienne le 22 Juillet 2002 sur Gaza intentent une action en justice devant l'Audiencia Nacional (Tribunaux nationaux).
Bien que ce ne soit pas la première fois que des gens demandent à ce Tribunal d’examiner des crimes contre l'humanité, c'est la première fois que les victimes d'une attaque ciblée israélienne dans les territoires palestiniens intentent eux-mêmes une action devant ce tribunal.


Le dossier de 35 pages explique en détail pourquoi ces événements doivent être considérés comme des crimes de guerre soumis à la compétence universelle : l'attaque était disproportionnée.


Une cible : 15 victimes

Vers minuit, un avion de combat israélien a lâché une bombe d'une tonne sur le quartier Al Daraj à Gaza.
L'objectif était Salah Shehadeh, un suspect commandant du Hamas. La bombe a détruit sa maison ainsi que sept autres. Trente autres personnes ont également été touchées, quinze sont mortes et cent cinquante ont été blessées à différents degrés.

L'action en justice accuse le ministre de la Défense israélien, Benjamin Ben-Eliezer, et six personnes sous ses ordres.

Un tribunal israélien a dit aux victimes que l'attaque était proportionnée.

Toutefois, la communauté internationale l’a considérée illégale et disproportionnée, en particulier compte tenu de la sophistication des technologies de l’armée israélienne.

Source : http://www.pchrgaza.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Europe

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

PCHR

Même date

28 juin 2008