Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 776 fois

Palestine occupée -

Qaraqea : Les prisonniers qui ont fait la grève de la faim présentent des symptômes graves

Par

La Commission des détenus et des ex-détenus a déclaré dimanche (11 juin) que de nombreux prisonniers qui ont été en grève de la faim illimitée présentent des symptômes graves, et que plusieurs d’entre eux souffrent de dommages cérébraux et de problèmes neurologiques et psychologiques, du fait de la répression et des pressions exercées contre eux qui ont entraîné une importante détérioration de leur santé.

Qaraqea : Les prisonniers qui ont fait la grève de la faim présentent des symptômes graves

La commission a révélé qu’un des prisonniers souffre d’un problème psychologique sérieux, il reste silencieux et fait des mouvements involontaires. Il n’arrive pas à dormir et répète : « je pense que quelqu’un a pris mon cerveau ». Il a des hallucinations et croit qu’il va être kidnappé.

Issa Qaraqea, le directeur de la commission des affaires des détenus et ex-détenus, a déclaré que le gouvernement israélien et l’administration pénitentiaire sont responsables des graves problèmes de santé des prisonniers qui ont fait la grève de la faim pendant 41 jours, comme de toutes les actions brutales et répressives pratiquées contre eux qui ont détérioré leur état.

Qaraqea a demandé que les médecins de la Croix-Rouge internationale examinent les prisonniers qui ont fait la grève de la faim d’un point de vue psychologique et médical, de manière à faire un diagnostic sur leur état.

Qaraqea a ajouté que les prisonniers continuent de vivre dans des conditions sanitaires difficiles et qu’ils souffrent de problèmes de vue et d’équilibre ; il a précisé que les problèmes les plus dangereux dont ils souffrent sont des dommages cérébraux qui nécessitent une intervention immédiate et urgente pour les sauver.

Source : Palestinian Prisonners Club

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Prisonniers