Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 635 fois

RUBRIQUE CAPJPO-EuroPalestine, pour la durée de l’inaccessibilité du site europalestine.com

* Dans le camp de concentration de Gaza : 1 mort et 45 blessés ce vendredi

* Antisémitisme : mais qui donc établit des listes de juifs ?

* Quand la boucherie de 14-18 se perpétue un siècle plus tard...

RUBRIQUE CAPJPO-EuroPalestine, pour la durée de l’inaccessibilité du site europalestine.com

Dans le camp de concentration de Gaza : 1 mort et 45 blessés ce vendredi

L’armée israélienne a assassiné ce vendredi un jeune palestinien de 27 ans, et en a blessé 45 autres par balles (bilan provisoire), nous indique Ziad Medouk, en direct de Gaza.

Plus de 10.000 palestiniens de Gaza se sont rassemblés vendredi pour la 33ème semaine de la grande « Marche du retour », pour réclamer de ne plus vivre derrière des barbelés, et demander l’application de leur droit à revenir dans leurs foyers.

Soyons nombreux ce dimanche à 14 H, Place de la République à Paris, pour dire à tous ces « chefs d’Etat » réunis à quel point ils nous dégoûtent à venir parler de Paix ici, tout en participant au massacre des Palestiniens ou en fermant les yeux sur ce blocus inhumain qui dure depuis près de 12 ans !

Manifestons notre solidarité !

CAPJPO-EuroPalestine

________________________


Antisémitisme : mais qui donc établit des listes de juifs ?


La judéomanie, cette obsession consistant à ne rechercher que ce qui peut être « juif » dans tout événement, est un désordre mental sévère, largement susceptible de favoriser le développement de pensées racistes.

En ne s’intéressant qu’aux donateurs juifs des partis politiques états-uniens, avec des chiffres il est vrai impressionnants, le quotidien israélien Haaretz invite ainsi le lecteur à conclure que « ces gens-là » sont partout, et qu’ils sont les maîtres incontestés des élections américaines.

A tout seigneur tout honneur, la journaliste du Haaretz Allison Kaplan Sommer entame son article par une description de Sheldon Adelson, le magnat des casinos, et principal relais de l’Israélien Netanyahou auprès de Trump, dollars à l’appui.

Photo
Sheldon Adelson : roi des casinos, et relais de Netanyahou chez Trump.

Après avoir largement financé la campagne présidentielle de Trump en 2016, Adelson et son épouse ont remis la main à la poche pour les élections législatives de la semaine dernière(dites de « mi-mandat ») en donnant 113 millions de dollars (100 millions d’euros) aux candidats du parti de Trump, le Parti Républicain. Trump a également pu compter sur la générosité d’un autre méga-donateur juif, le patron de l’entreprise Blackstone Group, un certain Stephen Schwarzman, indique la journaliste.

Plus généralement, « les donateurs juifs ont été les principaux contributeurs aux élections de mi-mandat de 2018, notamment pour ce qui concerne les méga-donations, au Parti Républicain comme au Parti Démocrate », détaille-t-elle, sans nous renseigner, à aucun moment, sur les donateurs autres que juifs.

Pour les Démocrates, les contributions électorales sont un peu plus « démocratiques », puisqu’étant le fait d’un plus grand nombre de petits dons. Mais on y compte aussi des poids lourds, poids lourds juifs, éprouve encore le besoin de préciser Kaplan Sommer. Ainsi du magnat de la finance Tom Steyer, qui affiche 100 millions de dollars de dons au Parti Démocrate. Ainsi également de Michael Bloomberg, fondateur-propriétaire de l’agence d’informations économiques et financières éponyme, dont la fortune avoisine les 50 milliards de dollars.

L’homme, ancien maire de New York sous les couleurs du Parti Républicain, a changé de casaque et donné plus de 100 millions de dollars à des candidats Démocrates aux législatives qui viennent d’avoir lieu. Bloomberg est cité parmi les concurrents potentiels de Trump à la présidentielle de 2020. Le magnat de la finance Tom Steyer est crédité de dons d’un même montant, au profit du Parti Démocrate également.

Bloomberg n’est apparemment pas le seul magnat d’origine juive à se détourner du Parti Républicain à cause de la prise de pouvoir par Trump. C’est le cas des milliardaires Les Wexner, Seth Klarman, Paul Singer, ou encore Norman Braman, qui, à des degrés divers, ont cessé de soutenir massivement le parti du président.

Et puis, il faut aussi compter avec les donateurs d’origine juive fidèles de longue date du Parti Démocrate, tels les professionnels d’Hollywood Steven Spielberg, Jeffrey Katzenberg et Bill Maher, ou encore les financiers Donald Sussman et Jim Simons, sans oublier la bête noire de Netanyahou, George Soros.

Ce qui rend Trump de plus en plus dépendant d’Adelson, selon le Haaretz. Et par conséquent de plus en plus dépendant des dirigeants israéliens, pouvons-nous ajouter.

Source : https://www.haaretz.com/misc/article-print-page/.premium-adelson-reportedly-watches-election-with-trump-1.6632299

CAPJPO-EuroPalestine

________________________


Quand la boucherie de 14-18 se perpétue un siècle plus tard...


Chaque année, les Français commémorent la grande boucherie de 1914, prélude à la guerre totale de 1939. Pas pour se féliciter de l'illusoire victoire sur l'Allemagne mais bien au contraire pour s'affliger du déchaînement de barbarie déclenché par l'incroyable inconscience des somnambules qui dirigeaient nos pays et qui, manifestement, continuent à les diriger aujourd'hui. Comme disait si bien Paul Valéry, la guerre, c'est « le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais qui ne se massacrent pas ».

La Palestine a toute sa place dans cette commémoration puisque c'est à la faveur du démantèlement de l'empire ottoman que, en 1917, le ministre des affaires étrangères britanniques, Balfour, a fait cette funeste déclaration promettant aux Juifs un « foyer national » en Palestine, une terre qui ne lui appartenait pas, et qui était déjà bel et bien peuplée.

C'est ainsi que les puissances coloniales, relayées par l'empire états-unien, ont décidé de présenter au peuple palestinien la facture de près d'un millénaire de persécutions des Juifs par l'occident chrétien.

Des gazés de 1914 aux estropiés de Gaza, c'est la même logique impériale qui est à l'œuvre. Inviter aux commémorations du 11 novembre un Trump et un Netanyahou, c'est comme inviter le Kaiser, l'empereur d'Autriche et le va-t-en guerre Poincaré, c'est comme cracher sur les tombes des victimes de leur puéril Kriegspiel.

Photo

Le nettoyage ethnique de la Palestine, engagé dès avant la Nakba de 1947, et qui se poursuit depuis méthodiquement, plus ou moins vite selon que la soi-disant communauté internationale regarde ailleurs ou pas, c'est, pour le résumer en quelques chiffres :

Plus de 10.000 civils palestiniens massacrés en 1947/48, au moins 500 villages détruits, quelque 800.000 habitants chassés de leur terre ancestrale, et aujourd’hui plusieurs millions de réfugiés apatrides, 5670 prisonniers politiques, dont 476 sans aucun chef d’inculpation, sous le régime de lettre de cachet nommé « détention administrative », dont 300 enfants, ainsi que des prisonniers soumis à une torture systématique, comme l'ont constaté des ONG telles que l'ACAT ou Amnesty International.

La marche du retour, initiative spontanée d'une jeunesse gazaouie soumise au blocus depuis maintenant 12 ans, aux privations, à l'abandon par la communauté internationale, Etats arabes compris, cette marche du retour ne fait que revendiquer l'application de la même résolution de l'ONU qui a permis le partage de la Palestine et la création d'Israël.

La réplique d'Israël, ce sont 220 tués, plus de 2000 blessés graves, les membres explosés sciemment par les tireurs d'élite d'une armée israélienne dont la politique est de faire des Gazaouis un peuple d'estropiés.

De bonnes raison d’aller manifester ce dimanche contre la guerre, contre l’hyprocrisie des cérémonies pour la « paix », et contre l’invitation de criminels de guerre, dont Netanyahou, bourreau du peuple palestinien.

Par Philippe GAILHARDIS

CAPJPO-EuroPalestine




Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Droit au Retour