Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1648 fois

Gaza -

Radji Sourani rencontre H.E. Benita Ferrero-Waldner, la commissaire européenne aux relations extérieures

Par

Le directeur du PCHR, Radji Sourani, a rencontré la commissaire européenne aux relations extérieures, H.E. Benita Ferrero-Waldner, et le porte parole européen pour le processus de paix au Proche-Orient. La rencontre s’est déroulée à Ramallah le mardi 30 octobre 2007.

Cette première rencontre avec Ferrero-Waldner a été focalisée sur la situation humanitaire allant se détériorant pour la population civile de la bande de Gaza suite au bouclage de tout le territoire par Israël. Sourani a insisté sur l’impact de cette mesure affectant les secteurs de base de la vie quotidienne : la santé, l’éducation, l’économie et les déplacements.

Sourani a déclaré que ce qui était en train de se passer n’était ni plus ni moins qu’une « punition collective » à l’encontre d’une population civile pourtant protégée par la législation internationale. Il a ajouté que ce siège est en violation manifeste avec cette législation, en particulier avec la 4ème convention de Genève. Il a souligné qu’il était inacceptable de la part de l’Europe de rester silencieuse concernant les crimes perpétrés par Israël contre des civils et il a ajouté que l’Europe avait un rôle et une responsabilité dans la protection de ces civils.

Il a fait remarquer à ce sujet que les demandes répétées adressées par les Palestiniens à l’Europe ont été chaque fois repoussées au prétexte d’éviter des sanctions à la population israélienne mais que, par contre, le silence est total lorsque c’est la population palestinienne qui est sanctionnée. Sourani en conclut que la politique israélienne est un modèle de mise en œuvre de la loi de la jungle qui ne peut qu’encourager à en faire plus.

Pour terminer, Sourani a remercié Ferrero-Waldner d’avoir officiellement condamné cette situation et lui a demandé de porter tout son effort au niveau politique pour mettre un terme au siège et en finir avec les « punitions collectives » contre lesquels la population déploie tous ses efforts.

Pour sa part Ferrero-Waldner n’a pas caché son indignation profonde face à cette détérioration. Elle a déclaré qu’elle utiliserait toute son énergie auprès les instances européennes pour y mettre fin et qu’elle se ferait le porte-parole honnête auprès des décideurs et des corps constitués de tout ce qu’elle a pu observer et entendre.

Il faut noter que c’est la 1ère fois depuis 7 ans que les Forces Israéliennes d’Occupation ont autorisé Radji Sourani à quitter la Bande de Gaza par le poste frontière d'Erez. Cette autorisation fait suite à une intervention européenne.

Toutefois, Sourani a dû attendre plusieurs heures au poste frontière avant de pouvoir le traverser. Il y a été autorisé à la condition qu’une voiture officielle à l’emblème européen et ayant à son bord Roy Dickinson vienne le chercher et revienne de la même manière. A cause du retard pris, Sourani n’a pas pu se présenter à l’heure fixée pour le rendez-vous mais Ferrero-Waldner a repoussé son vol de retour pour le rencontrer. Sourani l’en a remercié.

Source : PCHR

Traduction : Jacques Salles

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Même auteur

PCHR

Même date

2 novembre 2007