Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1671 fois

Israël -

Rapport Goldstone : Israël en guerre pour sauver son image

Par

L'entité sioniste craint surtout pour son image. Gravement entachée par le rapport Goldstone qui l'accuse de crimes de guerre et contre l'humanité, elle part en guerre contre ses séquelles. Rassurée que le veto américain entravera son adoption au sein du Conseil de sécurité, ou sa transmission à la Cour pénale internationale.

Pour cette fin, le mot d'ordre est lancé : " Délégitimer toute partie qui tente d'ôter sa légitimité à Israël", selon les termes du Premier ministre Benjamin Netanyahou, lequel consacrera la réunion de son cabinet de ce dimanche pour discuter les effets néfastes de ce rapport et les divers moyens dont il faut user pour le contrer. Il s'agit même pour le gouvernement israélien d'empêcher que le Conseil de sécurité ne soit saisi.

Netanyahou, qui a déjà donné ses prescriptions aux parties concernées, exige "de veiller à répondre à toute démarche contre Israël et d'assurer qu'Israël n'acceptera nullement de faire l'objet de critiques sans riposter".

Un mécanisme spécial formé de plusieurs représentants des différents ministères israéliens sera mis en place pour mettre au point un plan pour contrer le rapport sur les différentes scènes internationales, a révélé la radio israélienne.

Tsipi Livni, ministre des affaires étrangères israéliennes lors de l'offensive contre la Bande de Gaza, s'est également impliquée dans la campagne. Usant de la même rhétorique de délégitimation de celle de Netanyahou, elle a violemment critiqué le Conseil des droits de l'homme, estimant qu'il s'est toujours montré hostile à Israël, et accusant le rapport de s'être basé sur des considérations politiques et non objectives. Elle s'est également adressée aux pays de l'Union européenne leur demandant d'amender leurs lois, à l'instar de l'Espagne, eu vue d'interdire toute poursuite judiciaire contre des Israéliens, politiques ou militaires.

Le rapport Goldstone a accusé l'entité sioniste d'avoir commis des crimes de guerre et contre l'humanité lors de son offensive "Plomb durci" contre la bande de Gaza. Il l'accuse aussi d'avoir procédé à des destructions injustifiées de l'infrastructure de la Bande et d'avoir pris des civils comme boucliers humains.

25 pays, dont la Russie et la Chine ont approuvé le rapport; six pays ont voté contre, dont les États-Unis, tandis que 11 pays se sont abstenus de voter dont la France et la Grande Bretagne.

Malgré son importance, il risque d'avoir le même sort que les précédents documents qui ont accusé Israël. Vu que les décisions de sanctions, ou du saisissement de la Cour Pénal internationale reviennent au Conseil de sécurité. Là-même où l'entité sioniste détient à sa disposition un veto américain qui lui est fidèle presque sans faille. Consacrant indéniablement son impunité inébranlable.


Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

Leila Mazboudi

Même date

18 octobre 2009