Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2585 fois

Bordeaux -

Rassemblement pour la libération immédiate de Georges Abdallah

Par

Mercredi 2 janvier 2013 à 16h devant le siège du Parti Socialiste,  239, rue du Jardin Public à Bordeaux

Rassemblement pour la libération immédiate de Georges Abdallah

Mercredi 21 novembre 2012, le Tribunal d'Application des Peines (TAP) a décidé la libération de Georges Abdallah mais le parquet a tout de suite fait appel. 

Jeudi 20 décembre (le lendemain de notre rassemblement au siège du PS 33), la Cour d'Appel s'est réunie pour statuer contre sa libération, mais ne rendra sa décision que la 10 janvier 2013 ! Des pressions des Etats-Unis peuvent empêcher sa libération, comme cela a été le cas en 2003.

C'est pour cela que nous revenons au siège du PS 33 ce mercredi 2 janvier à 16h. 

Libérez Georges maintenant !



Liban : Liberté pour Georges Ibrahim Abdallah !
French Moqawama, 29 décembre 2012.

Le ministre du Développement administratif Mohammed Fneich a soulevé, lors du Conseil des ministres, l’affaire du militant libanais Georges Ibrahim Abdallah, en sa qualité de ressortissant libanais toujours détenu par les autorités françaises « bien qu’il ait purgé sa peine », a rapporté vendredi le quotidien libanais As-Safir.

Le ministre du Hezbollah a appelé le Liban à «assumer ses responsabilités vis-à-vis de ce citoyen», et exhorté les dirigeants du pays à «entreprendre les démarches diplomatiques nécessaires».

Le président Michel Sleiman a rappelé qu’il avait déjà effectué plusieurs contacts dans ce dossier et qu’il était prêt à en avoir d’autres.

Le ministre de la Justice Chakib Kortbawi, a pour sa part annoncé que son ministère examinait les moyens de faire appel à un avocat qui se porte volontaire pour suivre ce dossier.

Dans ce cadre, la campagne internationale pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah a appelé à une manifestation vendredi devant l’ambassade des Etats-Unis à Awkar.

En Avril 2012, le magazine français La Marianne avait dévoilé citant une source du département d’Etat américain, que le président américain Barack Obama « s’oppose fermement à la libération de Georges Ibrahim Abdallah, et qu’il a récemment informé officiellement les autorités françaises de sa position ».

Engagé auprès du mouvement palestinien radical FPLP (Front populaire de libération de la Palestine), Georges Ibrahim Abdallah, 59 ans, avait été arrêté le 24 octobre 1984 et condamné à perpétuité en 1987 pour « complicité dans les assassinats en 1982 à Paris de deux diplomates, l'Américain Charles Robert Day et l'Israélien Yacov Barsimantov ». Depuis 1999, il peut légalement déposer une demande de libération conditionnelle.

Une nouvelle demande de libération conditionnelle, la huitième, a été déposée en janvier dernier par la défense du prisonnier libanais, incarcéré à Lannemezan, dans le sud-ouest de la France. La précédente demande de M. Abdallah avait été rejetée en mai 2009, la justice qualifiant le détenu d'« activiste résolu et implacable » risquant de reprendre son combat révolutionnaire en cas d'expulsion vers le Liban.



Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bordeaux

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Libérons Georges 33

Même date

30 décembre 2012