Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1705 fois

Tulkarem -

Réponse violente à la manifestation deTulkarem par l'armée

Par

Manifestation non-violente contre le Mur de l'Apartheid et la ghettoisation près de Tulkarem. L'armée israélienne a répondu brutalement en lançant des gaz lacrimogènes et des grenades assourdissantes. Des pacifistes palestiniens et internationaux ont été frappés avec des bâtons et ont été blessés.

Des soldats israéliens et la police des frontieres israélienne ont attaqué 300 Palestiniens et 30 internationaux près de la " clôture se séparation"dans la région de Tulkarem, aujourd'hui, en leur jetant des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes et en frappant les manifestants non-violents avec des bâtons. Un américain, Bruce Grenveld de Washington, a été arrêté avec brutalité. Il est actuellement détenu par l'armée israélienne.

A 11h 30, ce jeudi 13 novembre, des Palestiniens de Tulkarem et des villages environnants accompagnés par des membres d'International Solidarity Movement et du Groupe International des Femmes pour la Paix se sont dirigés ensemble vers la barrière du Mur aux abords du village de Baka Sharqia en agitant des drapeaux palestiniens et en chantant.

Quelques minutes après avoir commencé la manifestation pacifique, les Forces Israéliennes ont lançé des grenades assourdissantes et des grenades lacrymogènes sur la foule. Suite à la réponse extrèmement violente de l'armée israélienne, les manifestants se sont dispersés et regroupés plusieurs fois afin de poursuivre leur protestation non-violente subissant à chaque fois plus de coups. Des soldats israéliens ont essayé plus de cinq fois d'arrêter un volontaire juif américain, sans succès.

Pendant les tentatives d'arrestations, les soldats ont battu un volontaire Gallois lui laissant une marque d'environ 20 cm sur le dos, ont frappé un Américain lui laissant des ecchimoses sur le bras, ont donné des coups de pieds à plusieurs reprises à un Irlandais, lui arrachant une poignée de cheveux. Le gallois de 73 ans a également été frappé avec un bâton.

Plusieurs Palestiniens et internationaux dont deux Danois agés de 65 et 67 ans et un Gallois agé de 73 ans ont été touchés par des grenades lacrymogènes brûlantes tirées de fusils. 2 Palestiniennes ont été touchées par des grenades lacrymogènes et ont été brûlées. Plusieurs autres ont également été battues par des soldats brandissant des bâtons.

La réponse violente de l'armée israélienne à l'opposition pacifique contre le Mur et la ghéttoisation de la Cisjordanie est une autre preuve que même la resistance non-violente à l'occupation ne sera pas tolérée par celle-ci.

Malgré cette intolérance, les Palestiniens et internationaux continueront leurs actions non-violentes contre le Mur dans la région de Tulkarem.

Pour plus d'informations, appelez :
Radhika S. ( anglais et espagnol ) 065 203 596
Flo (anglais ) 067 361 708
Abed al Karim ( arabe et anglais ) 055 474 066

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MDB

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Tulkarem

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM

Même date

13 novembre 2003