Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1823 fois

Palestine -

Report du dialogue interpalestinien après la décision de boycott du Hamas

Par

Le dialogue en vue d'une réconciliation interpalestinienne prévu à partir de lundi au Caire a été reporté après la décision du mouvement islamiste Hamas de le boycotter, ont indiqué samedi des responsables palestinien et égyptien

"A la demande du Hamas, le dialogue a été reporté à une date indéterminée qui sera annoncée ultérieurement", a dit à l'AFP un responsable égyptien, qui a requis l'anonymat.

Un responsable palestinien, qui a aussi demandé à conserver l'anonymat, a confirmé ce report.

Peu auparavant, le mouvement Hamas a annoncé depuis Gaza qu'il boycotterait le dialogue de réconciliation, accusant le président Mahmoud Abbas d'avoir fait arrêter des centaines de ses membres en Cisjordanie .

"Le Hamas a décidé de ne pas participer au dialogue en Egypte. Nous avons informé les autorités égyptiennes de notre décision", a dit à l'AFP un porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum.

"Nous avons pris cette décision parce que le président Mahmoud Abbas continue d'affaiblir le mouvement du Hamas et n'a libéré aucun détenu du Hamas en Cisjordanie ", a-t-il dit.

Le Hamas a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en juin 2007 en en chassant le Fatah du président Abbas qui ne contrôle plus que la Cisjordanie .

L'Egypte avait prévu de parrainer un dialogue de réconciliation entre le Fatah, le Hamas et d'autres mouvements palestiniens à partir de lundi au Caire. Ce dialogue, sur la base d'un plan de réconciliation élaboré par l'Egypte, était censé mettre fin aux divisions nées de la violente prise de pouvoir du Hamas à Gaza.

Dès vendredi, un député du Hamas, Moushir Al-Masri, avait attaqué M. Abbas en des termes extrêmement violents et agité la menace d'un boycottage du dialogue.

"Nous n'irons pas au dialogue palestinien tant que continue ce massacre contre le Hamas en Cisjordanie ", avait-il dit lors d'un rassemblement public, ajoutant qu'une décision définitive serait prise "dans les prochaines heures".

M. Masri avait accusé le président palestinien de sévir contre le Hamas en Cisjordanie "pour faire plaisir" à Israël et aux Etats-Unis. "Celui qui trahit le peuple palestinien ne pourra pas se maintenir et sa vie ne sera pas longue".

Il avait affirmé que la Cisjordanie n'était pas seulement sous occupation israélienne mais aussi sous celle "du Fatah et d'Abbas". "Si vous persistez dans votre injustice et votre répression, le Hamas et le peuple de Cisjordanie vous écraseront avec leurs pieds".

M. Abbas, lors d'une conférence de presse avec la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice en visite dans la région, avait réagi en affirmant qu'"aucun détenu politique" n'était emprisonné par ses services en Cisjordanie .

Il a assuré que ses services ne poursuivaient que les personnes qui se livrent à des activités illégales, détiennent des armes ou collectent des fonds sans autorisation, indépendamment de leur appartenance politique. "Ils sont arrêtés et traduits devant la justice".

Source : http://afp.google.com

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Même auteur

AFP

Même date

8 novembre 2008