Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2571 fois

Israël -

Reprise du procès pour le meurtre de l’activiste américaine Rachel Corrie devant un tribunal israélien

Par

(Haifa, Israël, 3 octobre 2010) – Le Tribunal de District d’Haifa reprendra les audiences le jeudi 7 octobre dans le procès intenté par la famille de Rachel Corrie contre l’État d’Israël pour son meurtre illégal à Rafah, Gaza.

Reprise du procès pour le meurtre de l’activiste américaine Rachel Corrie devant un tribunal israélien

Rachel Corrie, étudiante américaine et militante des droits de l’homme originaire d’Olympia, Washington, est morte écrasée par un bulldozer Caterpillar D9R le 16 mars 2003, alors qu’elle protestait pacifiquement contre la démolition de maisons palestiniennes avec d’autres membres de l’International Solidarity Movement (ISM).

La première phase du procès a commencé en mars 2010, quand la famille Corrie a présenté ses témoins, dont plusieurs compagnons ISM de Rachel qui ont été témoins du meurtre. Pendant la deuxième phase du procès, qui a commencé en septembre, le gouvernement a présenté plusieurs témoignages, dont celui de l’enquêteur de la police militaire israélienne qui a conduit l’investigation sur la mort de Rachel, et le conducteur du bulldozer qui l’a tuée.

« Quand notre fille a été tuée, le gouvernement israélien a promis une enquête approfondie, crédible et transparente sur sa mort, et ni notre famille ni notre gouvernement ne considérons que ce standard a été satisfait, » dit Cindy Corrie. « Sept ans après, nous espérons que ce procès contraindra les témoins du ministère public à fournir quelques-unes des réponses qui nous sont refusées depuis si longtemps. »

L’action en justice qualifie d’intentionnel le meurtre de Rachel et elle accuse le gouvernement israélien de négligence pour avoir autorisé des soldats israéliens et des commandants militaires à agir imprudemment en utilisant un bulldozer militaire blindé sans tenir compte de la présence de civils non armés et non violents à Rafah. Elle affirme également que l’armée israélienne n’a pas pris les mesures appropriées et nécessaires pour protéger la vie de Rachel, en violation des obligations stipulées dans le droit israélien et le droit international.

Le gouvernement d’Israël affirme que le meurtre de Rachel a eu lieu dans le cadre d’un conflit armé dans une zone militaire fermée et qu’il doit être considéré comme un « acte de guerre », ou une « opération de guerre », et que ses soldats ne sont donc pas responsables de sa mort selon le droit israélien. Il affirme également que l’affaire devait faire l’objet d’une ordonnance de non-lieu au motif d’une théorie juridique sujette à controverse selon laquelle les actions de l’armée israélienne à Rafah, Gaza, devaient être considérées comme des « actions de l’Etat ». Enfin, le gouvernement affirme que Rachel a agi au mépris total de sa vie et qu’elle est responsable de sa propre mort.

Des représentants de l’ambassade des Etats-Unis, d’Avocats sans frontières, de l’Association pour les droits civils en Israël (ACRI), de l’Association arabe pour les droits de l’homme, d’Al Haq, d’Adalah et de Human Rights Watch ont assisté aux audiences.

« Nous ne poursuivons pas cette affaire seulement pour notre fille, » dit Craig Corrie, « mais pour les nombreux civils tués à Gaza, dont on se souvient toujours, qu’on aime toujours et qui attendent toujours qu’on leur rende justice. »

Les audiences sont prévues les 7, 17, 18 et 21 octobre, entre 9h et 16h devant le juge Oded Gershon au Tribunal de District, Haifa, 12 Palyam St., Haifa, Israël.

Pour voir les changements d'horaires et vous inscrire pour recevoir les prochains communiqués de presse, consultez notre site : Fondation Rachel Corrie.

Pour toute demande de renseignements, contactez :
Stacy Sullivan : stacy@rachelcorriefoundation.org
Tel (Israël): 972-52-952-2143

POUR DIFFUSION IMMEDIATE
3 octobre 2010




Source : Rachel Corrie Foundation

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

Rachel Corrie Foundation

Même date

3 octobre 2010