Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3154 fois

Israël -

Révolution égyptienne : « Israël » se claustre

Par

Depuis le déclenchement de la révolution égyptienne, l’entité sioniste affiche une inquiétude grandissante, due non seulement au risque de perdre l’un des régimes qui l’a le plus servie depuis Camp David, mais aussi en raison de l’importance géographique de l’Égypte pour sa sécurité et dans le conflit arabo-israélien.

Cette peur affichée franchement dans les déclarations des responsables israéliens, les sondages d’opinions, et les analyses d’experts, s’est également manifesté par la décision d’accélérer l’achèvement de la construction de la barrière sur la frontière avec l’Égypte.

Elle devrait être achevée « d’ici fin 2012 la barrière », signale la radio publique israélienne. Et de préciser : « avec six mois d'avance sur les délais prévus » selon l’AFP.

L’appel en vue d’accélérer l’achèvement de cette barrière qui devrait s’étirer sur 250 Km avait été renouvelé par certains dirigeants israéliens au lendemain de l’éclatement de la révolte égyptienne. Des équipements technologiques devront être déployés dans les régions montagneuses où l’édification du mur n’est pas faisable.

Citant des sources sécuritaires, la radio israélienne lie la construction de cette barrière lancée en janvier 2010 aux infiltrations clandestines. Notamment celles de migrants africains, …, de candidats à l'asile politique ou économique,…, ainsi que des trafiquants de drogue ou d'armes, selon l’AFP.

Elle évite de la sorte d’évoquer les menaces d’une autre nature, celles qui constituent la hantise des responsables israéliens, car liés à l’hostilité à Israël, et qui risquent d’éclater de nouveau.

Et comme leur omission ne veut pas dire que ces éventualités ne sont pas envisagées, il semble qu’après avoir étalé leurs appréhensions sous le choc des deux révolutions tunisienne et égyptienne, les responsables sionistes se sont résolus à adopter un ton plus rassurant.

Dans le but de faire baisser le niveau de panique chez leur public suffisamment affecté par les évènements qui l’entourent.

« Nous voyons aujourd’hui que le monde arabe est de plus en plus affaibli » a lancé mardi le chef de la diplomatie israélien, Avigdor Lieberman devant un parterre de diplomates étrangers pro israéliens.

Et d’ajouter : « Cette instabilité est due aux tensions internes et aux problèmes qui sévissent au sein des pays arabes », a-t-il expliqué les soulèvements tunisiens et égyptiens, dans une sous-estimation incompatible avec les faits.

Autre signe de cette inquiétude israélienne de la situation égyptienne actuelle est le voyage à l’improviste du ministre de la guerre israélien Ehud Barak au parrain américain. Avec un programme surchargé sur 48 heures, au cours duquel il rencontrera la secrétaire d’état pour les affaires étrangères, Hillary Clinton, son homologue Robert Gates, le chef du conseil national de sécurité, conseiller spécial du président Barack Obama Dennis Ross, ainsi que divers responsables de la sécurité et du renseignement américain.

Il pourrait peut-être être également question d’obtenir davantage de subventions pour achever la barrière de séparation, dans ses deux sections : celle du sud avec la frontière égyptienne, et celle s’étalant sur 800 Km dans les territoires palestiniens de 1967.

Décidément, après plus de 60 années d’occupation, l’entité sioniste paraît plus que jamais claustrée derrière de plus en plus de barrières...

Alors son implantation a été forcée dans la région, à l’insu des peuples, sa réclusion ne peut être qu'évidente…

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Le Mur

Même auteur

Al Manar

Même date

11 février 2011