Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2506 fois

Palestine -

Second Intifada : 4950 Palestiniens tués dont 945 enfants

Par

Dans son bulletin mensuel intitulé "Peuple sous Occupation", le Département des Relations Nationales et Internationales de l'Organisation de Libération de la Palestine, a déclaré qu'au mois de septembre, l'armée israélienne avait tué 37 Palestiniens dont 7 enfants, tandis que 14 autres étaient assassinées.

Second Intifada : 4950 Palestiniens tués dont 945 enfants

Le bulletin ajoute que 105 habitants ont été blessés lors des opérations militaires menées dans les villes, les villages et les camps de réfugiés palestiniens.

Un total de 550 civils ont été kidnappés chez eux et sur des postes de contrôle de l'armée. Quinze maisons ont été démolies et 350 dunums de terres agricoles ont été rasés au bulldozer.


Le bulletin relève qu'en septembre, Israël a déclaré la Bande de Gaza "entité ennemie", échappant ainsi aux responsabilités juridiques et humanitaires qui lui sont imposées par le droit international et la 4e Convention de Genève.
En procédant ainsi, Israël défie la légitimité internationale et prépare le terrain à une attaque contre la bande de Gaza annoncée par une série d'invasions et d'attaques aériennes au cours desquelles plusieurs personnes ont été tuées.

Il démontre qu'au cours du même mois, les violations israéliennes ont principalement concerné la mosquée Al Aqsa à Jérusalem-Est après l'armée israélienne ait transformé la région en une position de l'armée et ait empêché les Musulmans d'y accéder pendant le mois du Ramadan.

Il ajoute que les autorités israéliennes ont ouvert une synagogue sous la mosquée Al Aqsa. Il note également la fermeture de la Mosquée Ibrahimi dans la ville d'Hébron, en Cisjordanie , empêchant les Palestiniens de prier.

Des colons extrémistes israéliens à Hébron et dans ses environs ont continué leurs attaques contre les Palestiniens, leurs biens et leurs terres, sous la protection de l'armée.

Le bulletin documente également les principales violation israéliennes commises au cours des sept années du Second Intifada où 4,950 Palestiniens ont été tués, dont 945 enfants.
• 674 personnes dont 300 femmes ont été tuées dans des assassinats ciblés.
1• 56 autres personnes ont été tuées sur les checkpoints.
• A peu près 40.000 autres personnes ont été blessées.

Au cours de la même période, l'armée israélienne a enlevé environ 60000 Palestiniens dont 11000 personnes sont toujours détenues dans des conditions très dures dans les prisons israéliennes.
De nombreux prisonniers, comme Amenah Muna, sont détenus en isolement pendant de longues périodes.

Le rapport indique que 7,512 maisons ont été complètement détruites, soit sous prétexte d'absence de permis de construire ou soit pour la construction du mur.
Les Israéliens ont construit plus de 420 kilomètres de mur sur un total de 770 km dans les territoires palestiniens et ont confisqué d'autres terres, en violation du droit international et en ignorant l'avis consultatif de la Cour Internationale de Justice qui a déclaré le mur illégal.

Dans son premier article intitulé "Le succès de la Conférence de l'automne dépend d'un calendrier précis", le document précise que "La conférence internationale doit se tenir en novembre prochain, afin de faire avancer le processus de paix au Moyen-Orient et de parvenir à un accord de Principes, préparant ainsi le terrain à la création d'un Etat palestinien viable aux côtés d'Israël" en ajoutant que "depuis l'appel pour la conférence, la diplomatie internationale, Arabe et palestinienne a tenté d'impliquer tous les acteurs concernés, dans l'espoir que ce sera une réussite qui apportera des résultats sur le terrain ce que les précédents accords et conférences n'ont pas réussi."

L'article définit également les conditions d'une réussite. Il s'agit notamment de l'établissement d'une déclaration de principes commune palestino-israélienne avec des contenus clairs basés sur la légitimité internationale, ce qui inclut un calendrier pour la mise en œuvre de ce qui a été convenu, un cautionnement international et des garanties pour la création d'un Etat palestinien indépendant, basé sur les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale.

Il prévient que si la conférence devait échouer, cela entrainerait la région dans un nouveau cycle de violence qui aura de graves incidents négatifs sur la sécurité et la stabilité internationale.

Source : http://www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Rapports

Même auteur

Amin Abu Warda

Même date

18 octobre 2007