Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1560 fois

Israël -

Sharon rejette le Droit au Retour et le retour aux frontières de 1967

Par

Dans un discours donné à la conférence de Herzliya et retransmis à la télévision jeudi, le premier ministre israélien Ariel Sharon a annoncé qu'il avait conclu "un accord stratégique" avec le président américain afin de rejeter totalement le droit au retour et tout retrait de Jérusalem.

Il a déclaré que "Israël ne reviendra pas aux frontières de 1967 et n'évacuera pas les colonies de Cisjordanie ."



Sharon a indiqué que Bush et lui étaient d’accord sur le fait que : "la nouvelle direction palestinienne devra montrer, à tous les niveaux, leur bonne volonté pour arrêter le terrorisme et la provocation."


Il a noté que 2005 serait une année d'importance historique pour les relations entre les Israéliens et les Palestiniens, en disant que : "Arafat était l'obstacle principal à la Paix dans la région" et que maintenant, avec la mort d’Arafat, il espère que les "Palestiniens auront la capacité d'élire un chef qui pourra rejeter le terrorisme et la haine".


Il a ajouté que : "Depuis qu'Israël avait annoncé l'an dernier son objectif, le pays avait pris beaucoup de mesures afin d’y parvenir." Sharon a noté que "Israël a subi un isolement international au cours des quatre dernières années, et certains Israéliens ont pu avoir perdu la foi dans notre objectif, en particulier avec la montée de l'anti-Sémitisme dans le monde entier."



"Au cours de ces années, Israël a dû faire face à deux crises simultanées : le terrorisme et la récession."
Sharon a ajouté :"Nous avons dû reconstruire la confiance en nous-mêmes et dans notre capacité à maintenir notre sécurité et éviter l'effondrement économique. Et c’est ce ce que nous avons fait."



"Les Forces de Défense Israéliennes sont parvenues à arrêter le terrorisme en effectuant un certain nombre d'opérations réussies, y compris l’opération 'Bouclier Défensif d'opération' (à Jénine et ailleurs) en 2002."



"Le Plan de Désengagement reconnait la réalité démographique sur le terrain. Il est clair que nous ne resterons pas à Gaza après qu'un accord permanent soit conclu."
voir la carte du Plan de Désengagement à Gaza


Le "Désengagement réunit les Israéliens dans un objectif commun : garder Jérusalem, et maintenir nos grands blocs de sécurité en Cisjordanie dont la présence et l’inclusion à Israël préservera la nature d'Israël en tant qu’Etat juif."




Le ministre du gouvernement palestinien, Saeb Erekat, responsable des négociations avec Israël, a répondu au discours de Sharon en disant : "Sharon fait erreur en pensant qu'il peut présenter une solution au conflit Israélo-Palestinien qui rejette totalement les droits et l'indépendance palestiniennes. S'il veut se retirer de Gaza ou de n'importe quel endroit ailleurs, personne ne l'arrêtera. Mais aussi longtemps que le problème des colonies se posera, il s’agira d’un diktat. Nous avons besoin de négociation, pas de diktat."



Le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zohri, a déclaré que le discours de Sharon était "une déclaration de guerre contre les Palestiniens et contre nos droits, y compris le droit au retour et à une totale indépendance dans un Etat palestinien," ajoutant que la réponse du Hamas sera "de poursuivre notre résistance contre l’occupation."

Source : www.imemc.org

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Plan de Désengagement

Même auteur

IMEMC

Même date

16 décembre 2004