Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1863 fois

Israël -

Sondage : Augmentation du nombre de Juifs Israéliens en faveur du transfert des Palestiniens et des Arabes Israéliens

Par

By Amnon Barzilai

Environ 46% des citoyens Juifs Israéliens sont en faveur du transfert des Palestiniens hors des territoires alors que 31% sont en faveur du transfert des Arabes israéliens hors du pays, selon le sondage d'opinion public annuel pour la sécurité nationale du Jaffee Center for Strategic Studies.

En 1991, 38% de la population juive d'Israël étaient en faveur du transfert des Palestiniens hors des territoires tandis que 24% soutenaient le transfert des Arabes israéliens.

Quand la question du transfert a été posée d'une manière plus indirecte, 60% de personnes interrogées ont dit qu'elles étaient en faveur de l'encouragement des Arabes israéliens à quitter le pays.
Les résultats du sondage révèlent également que 24% des citoyens juifs d'Israël pensent que les Arabes israéliens ne sont pas fidèles à l'Etat, comparé aux 38% qui pensent que les Arabes étaient fidèles à l'Etat au début de l'intifada.

Le sondage, contrêlé par le prof. Asher Arian, constate également que l'opinion publique juive est qu'Israël est devenu plus extrême sur les questions des affaires étrangères et de la défense comme sur des concessions possibles par Israël en particulier pendant les négociations de paix.

Un groupe représentatif de 1.264 habitants juifs d'Israël ont été sondés pour l'enquête le mois dernier dans des interviews en tête à tête.

Les Israéliens-Arabes constituent une menace à la sécurité d'Israël, selon 61% de la population juive.

Environ 80% sont opposés à ce que les Israéliens-Arabes soient impliqués dans des décisions importantes, telles que la délimitations des frontières du pays, alors qu'ils étaient 75% l'année dernière et 67% en 2000.

Environ 72% d'Israéliens Juifs sont opposés à ce que les partis Arabes fassent partie d'un gouvernement de coalition, comparés aux 67% l'année dernière et aux 50% en 1999.

Ce glissement global vers la droite a été de pair avec une chute significative dans le soutien au processus d'Oslo : de 58 % l'an dernier à 35% cette année.

Le soutien à l'établissement d'un état palestinien a chuté également : de 57% l'année dernière il est tombé à 49% cette année.

Seuls 40% d'Israéliens Juifs soutiennent le transfert de contrêle des secteurs Arabes de Jérusalem-Est aux Palestiniens en tant qu'élément d'un accord de paix, comparés aux 51% l'année dernière.


Il y a également une chute dans le nombre de personnes qui veulent abandonner les colonies en tant qu'élément d'un accord avec les Palestiniens : 49% sont pour qu'Israël abandonnent les colonies, indépendamment de grands blocs, aux termes d'un accord de statut permanent, comparé aux 55% de l'an dernier.


Environ 41% des personnes interrogées ont dit que les actes de violence palestiniens les ont rendu moins ouvert au compromis, alors que seuls 10% indiquaient que la violence actuelle avait eu l'effet opposé.

Source : Haaretz

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Racisme

Même auteur

Haaretz

Même date

5 octobre 2005