Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2882 fois

Israël -

Sondage : Racisme important en Israel

Par

Les leaders de la population Arabe en Israel ont répondu au dernier sondage effectué en Israel montrant une croissance du racisme et de la haine envers les habitants Arabes en Israel, en déclarant que le racisme en Israel était descendu des bancs du gouvernement jusque dans la rue..
Le sondage réalisé par le Centre pour la Lutte contre le Racisme en Israel montre que la majorité des Israéliens ne veulent pas de leurs voisins Arabes.

Le sondage montre de fortes attitudes anti-Arabes chez les Juifs israéliens; Il révèle, entre autres, que la moitié des Juifs israéliens ne veulent pas des Arabes en Israël, et que 40% pensent qu'Israël devrait encourager l'émigration des Arabes.

"Vous ne devez pas payer le prix d'être racistes", indique le membre Arabe de la Knesset, Ahmad Tibi : "Vous pouvez toujours l'expliquer en affirmant que c'est un besoin de sécurité".

Le député Arabe, Mohammad Baraka, Président du parti Hadash, indique que ce sont des conséquences directes de la politique du gouvernement israélien depuis des années, ce sont des conséquences directes de l'incitation contre les Arabes et de l'encouragement des groupes Juifs extrémistes.

"Ce sondage montre clairement le niveau de la haine et du racisme envers les habitants Arabes d'Israël", ajoute Baraka, "Ce racisme a été mené par tous les gouvernements israéliens, et il s'est développé grâce à l'occupation qui a créé le Kahanisme, l'Olmertisme et le Netanyahuisme".

Le député Arabe, Talab Al Sane' a déclaré que les résultats de ce sondage étaient : "une souillure de la démocratie, une banqueroute morale, et un échec total du système d'éducation israélien."

"C'est un phénomène inquiétant qui pose des questions sur le mouvement Sioniste" déclare Al Sane' : "Les moustiques de ce racisme se sont apparemment développés dans le marais de l'incitation contre le public Arabe, tout comme l'occupation et les colonies. C'est la preuve flagrante que l'occupation corrompt."

Il a ajouté que si un sondage semblable était publié en France, les Juifs affirmeraient que la France est un pays antisémite, et lanceraient également une campagne dans les médias sur le sujet.
"Mais, puisque cela se produit ici, chez eux, ils restent silencieux", a ajouté Al Sane', "C'est un double échec; ils sont racistes, et ils n'essayent pas de remettre en question leur propre racisme."

Le président du Comité de Surveillance Suprême Israélo-Arabe, Shawqi Khateeb, a dit qu'il n'était pas étonné par les résultats du sondage.

"Ces résultats proviennent de la politique et des Murs israéliens d'Apartheid entre les populations Arabes et Juives, J'ai toujours mis en garde contre ces murs", a-t'il déclaré, "J'avais mis en garde contre la délégitimisation du public et des leaders Arabes".


Khateeb a ajouté que les leaders Arabes ont toujours dit que la population Arabe en Israël voulait vivre avec les Israéliens, "mais le public Juif n'a pas voulu traiter le sujet".

"L' establishment, le public et l'éducation doivent reprendre ce sujet en mains". Khateeb a déclaré : "Quand un parti fasciste participe aux élections avec des gens comme Avigdor Lieberman et Baruch Marzel, que peut-on dire de plus sur le sujet".

"Les résultats de ce sondage devraient concerner tout ceux qui critiquent le public Arabe; ils doivent critiquer la population, la population israélienne doit se regarder en face". A ajouté Khateeb.


En même temps, le Centre d'"Egalité" Musawa pour les citoyens Arabes d'Israël a indiqué qu'il n'était pas surpris par les résultats du sondage.

"Ces résultats traduisent ce qui se passe chaque jour en Israël", a déclaré Abeer Qobty, le coordinateur du Centre Musawa, "Nous recevons continuellement des témoignages de ces actes de racisme, celui qui pense qu'il déteste un Arabe et que c'est normal, il peut frapper et tuer cet Arabe, et ce sera normal pour lui de faire ça."

Qobty a ajouté que ce racisme n'avait pas de limite, et qu'aujourd'hui, il était dirigé contre les Arabes et qu'ensuite; il sera dirigé contre n'importe qui d'autre.

"C'est pourquoi tout citoyen Arabe doit se battre contre ce racisme, la bataille ne se situe pas au-dessus du sort du public arabe, nous avons la vision d'installer des centres spécialisés pour contrer le racisme", dit Qobty, "Ces centres devraient se composer d'organisations Arabes et Juives qui travaillent parmi divers groupes. Les juifs doivent voter contre le racisme dans les prochaines élections ".

L'association pour la Pregression de l'Egalité Civique en Israël (Sikkuy) a indiqué que les résultats du sondage montrent des dimensions inquiétantes du racisme depuis que l'Intifada a commencé en octobre 2000".

Le Chef du Front National Juif, Baruch Marzel, a bien accueilli les résultats du sondage et a déclaré que le public israélien "est nourri d'illusions de paix et de coexistence". Il croit que de plus en plus de personnes en Israël commencent à se rendre compte que la vision du Front est bonne.


Ci-dessous, quelques résultats du sondage :

• 46% des Juifs n'acceptent pas d'Arabes parmi eux, 50% disent qu'ils les acceptent.

• 41% des Juifs approuvent la séparation entre les Juifs et les Arabes dans les cours de récréation et dans les zones de loisirs, 53% rejettent cette séparation.

• 63% disent que les Arabes sont une menace sécuritaire et démographique en Israël, 31% s'oppose à cette opinion. La plupart des juifs qui ont dit cela sont des religieux, des immigrés et des gens qui ont des revenus bas.

• 40% disent qu'Israël devrait encourager ses résidants Arabes à quitter le pays; 52% s'y opposent.

• 34% disent que la culture Arabe est inférieure à la culture Juive; 57% disent qu'ils ne le croient pas.

• 50% des sondés disent qu'ils se sentent effrayés et mal à l'aise quand ils entendent la langue Arabe;

• 18% disent qu'ils ne détestent pas les Arabes.


Source : http://www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Racisme

Même auteur

IMEMC

Même date

23 mars 2006