Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1758 fois

Israël -

Sondage : la plupart des Israéliens soutiennent la poursuite des opérations militaires à Gaza

Par

Une majorité décisive des sondés soutiennent la poursuite de la campagne de l’armée de l’air contre les cibles Hamas dans la Bande de Gaza sans mettre en danger les vies des soldats des Forces Israéliennes de Défense dans une offensive terrestre, selon un sondage d’opinion publique Haaretz-Dialog.

Sondage : la plupart des Israéliens soutiennent la poursuite des opérations militaires à Gaza


Que devrait faire Israël au sujet de la situation à Gaza ?
52% : continuer l’attaque aérienne contre le Hamas
19% : étendre l’opération à une attaque terrestre
20% : négocier une trêve le plus rapidement possible
9% : ne sait pas ou refuse de répondre
Le sondage a interrogé 472 personnes. Marge d’erreur maximale 4,6%.

Seulement environ 20% des sondés sont partisans d’une extension de l’opération en une campagne terrestre - à peu près la même proportion que ceux qui souhaitent un cessez-le-feu immédiat.

Selon le sondage, 52% des Israéliens souhaitent la poursuite de l’attaque aérienne contre les cibles Hamas dans la Bande de Gaza, et 19% disent que les FID devraient lancer une incursion terrestre extensive.

19% des sondés disent que le gouvernement devrait négocier un cessez-le-feu aussi rapidement que possible. 9% disent qu’ils n’ont pas d’opinion, ou refusent de répondre.

D’après le sondage, le Parti Travailliste ressort comme le grand vainqueur de la guerre contre le Hamas jusqu’à maintenant, le parti et son chef, le ministre de la défense Ehud Barak, ont obtenu des gains importants, portant la gauche à 60:60 ex aequo contre les partis de droite et ultra-orthodoxes.

Il y a juste une semaine, avant l’offensive, les sondages donnaient au bloc de droite 65 députés et à la 53, plus 2 pour les anciens combattants. Alors que le Likoud gagnait réellement du terrain au cours de la dernière semaine, ce fut aux dépens des autres partis de droite.

Les Travaillistes, d’un autre côté, prend essentiellement des votes aux partis comme celui des anciens combattants, du Meretz et de quelques partis environnementalistes.

Selon le sondage, conduit mercredi sous la supervision du Professeur Camil Fuchs de Tel Aviv, si les élections à la Knesset avaient lieu aujourd’hui, les deux blocs principaux auraient du mal à former un gouvernement, à moins que l’un rejoigne son rival.

Cinq jours seulement après la guerre, pourtant, les victimes israéliennes sont minimales et il y a une impression générale que l’opération est un succès militaire.

L’expérience enseigne que les résultats des sondages peuvent changer très vite, avec toute complication qui surviendrait dans le combat. Pendant la première semaine de la Seconde Guerre au Liban, le Premier Ministre Ehud Olmert et le Ministre de la Défense d’alors Amir Peretz jouissait des taux de popularité sans précédent de 75 et 80% respectivement. Deux mois après, ils avaient chuté.

Comme prévu, Barak et les Travaillistes sont les principaux bénéficiaires de la guerre pour l’instant. Le dernier sondage ajoute 5 sièges à la Knesset pour les Travaillistes. Le Likud et Kadima en gagne 2 et 1, respectivement.

A ce stade, la guerre augure bien pour les trois principaux partis. La plupart des gens croient qu’en temps de guerre, il vaut mieux voter pour des partis dont les candidats ont de l’expérience, comme des anciens Chefs d’Etat Majour, des premiers ministres, des ministres de la défense et des affaires étrangères.

Les chances personnelles de Barak se sont nettement améliorées, avec 53% de sondés exprimant leur satisfaction pour ses résultats (comparés aux seulement 34% d’il y a six mois). Un nombre important, 38%, ne sont pas satisfaits de lui mais c’est néanmoins une amélioration significative par rapport aux 52% de désapprobation d’il y a six mois.

Olmert aussi a vu sa popularité augmenter, avec 33% cette semaine comparés à une moyenne de 14% depuis la Deuxième Guerre du Liban, il y a deux ans et demi.

La Ministre des Affaires Etrangères Tzipi Livni et le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu obtiennent aussi de bonnes notes du public pour leurs résultats au cours des derniers jours.
___________________

Sur le même thème, lire :

"Petit meurtre de nuit : Comment les dirigeants israéliens tuent des gens pour gagner des voix"
Par Gilad Atzmon.

Source : Haaretz

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Haaretz

Même date

3 janvier 2009