Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2123 fois

Palestine -

Tentatives d'assassinat du prisonnier jordanien Sultan Ajlouni

Par

> palestine_en_marche@yahoo.fr

Sultan Ajlouni réclame une équipe médicale du gouvernement jordanien.
L'avocat de Nadi al-Asir Hanane al-Khatib s'est rendu le 11 octobre au chevet du prisonnier jordanien, Sultan Ajlouni, détenu à l'hôpital de la prison Ramleh, suite à des complications survenues subitement dans son appareil digestif. Son état nécessite une intervention rapide.

Sultan Ajlouni a déclaré, sous serment, qu'il a été transporté le 23 septembre dernier à l'hêpital Meir à Kfar Saba après la dégradation critique de son état de santé. Il s'est avéré qu'il souffrait de l'obstruction totale des intestins du fait de la négligence médicale, n'ayant pas été soigné comme il le fallait. Il a été décidé de lui faire une intervention chirurgicale mais après trois jours de soins intensifs et de jeûne continu, la décision de l'intervention a été annulée.

Le lundi 26 septembre, Sultan Ajlouni a demandé à retourner en cellule, assumant sa responsabilité, car le fait de rester attaché des mains et des pieds aux barreaux de son lit, 24 heures sur 24, ne pouvant ni faire la prière ni faire ses besoins, sans être constamment surveillé par des policiers en armes, était une situation pire que la prison.

De plus, un incident intervenu le samedi 24 septembre a précipité sa décision. Un autre prisonnier fut amené de la prison Ashmodot à la section de chirurgie de l'hêpital Meir, au quatrième étage, section dans laquelle se trouve Ajlouni. Le prisonnier a été déposé dans une autre chambre.

Mais Ajlouni entend une conversation (en hébreu) entre les gardiens du prisonnier et son gardien, où les premiers demandent au second de profiter du sommeil de Ajlouni pour lui faire une piqûre d'air dans les veines, "pour en finir".
Le gardien de Sultan a refusé.

Ajlouni a averti la direction de l'hêpital et le médecin qui le suit, ce dernier a refusé d'intervenir.

Il a alors demandé sa sortie urgente de l'hêpital, puis a averti les responsables des prisonniers, de Marwan Barghouty à Samir Qintar, Tawfiq Abu Naïm, leur demandant de susciter cette question avec la direction des prisons. Ajlouni a également averti le consul jordanien des détails de cet incident afin que le gouvernement jordanien soit au courant.

C'est pourquoi le prisonnier Ajlouni refuse tous soins médicaux de la part d'Israël et réclame l'intervention immédiate d'une équipe médicale jordanienne pour le soigner.

Sultan Ajlouni est le plus ancien prisonnier jordanien, détenu dans les prisons israéliennes. Il a 31 ans et est détenu depuis le 13 novembre 1990. Il a été condamné à la prison à vie.


PARTICIPEZ A LA CAMPAGNE INTERNATIONALE
POUR LA LIBERATION DES PRISONNIERS PALESTINIENS ET ARABES DANS LES PRISONS ISRAELIENNES


EXIGEZ LA LIBERATION DES 32 PRISONNIERS DETENUS DEPUIS PLUS DE 20 ANS

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Nadi al-Asir

Même date

11 octobre 2005