Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1839 fois

Grande Bretagne -

Tom Hurndall décède alors que sa famille reçoit des nouvelles de l'acte d'accusation

Par

L’ International Solidarity Movement est une organisation non-gouvernementale palestinienne regroupant des pacifistes palestiniens et internationaux travaillant à promouvoir la lutte pour la liberté en Palestine et pour la fin de l’occupation israélienne. Nous utilisons des méthodes de résistance non-violentes et des actions directes pour affronter et défier les Forces illégales d’occupation israélienne et leur politique.

Lors de l'audience de lundi, le soldat en lien avec le tir sur Tom Hurndall arrêté la semaine dernière, a été finalement inculpé de 6 accusations : Assaut Aggravé, Obstruction à la justice par 2 fois, Incitation au faux témoignage, Faux Témoignage, Mauvaise Conduite

Tom Hurndall décède alors que sa famille reçoit des nouvelles de l'acte d'accusation


Tom Hurndall, quelques minutes avant de partir à une manifestation lors de laquelle il recevra une balle dans la tête - Photo : ISM

Tom Hurndall, le photographe britannique abattu à Gaza alors qu'il tentait de mettre à l'abri des enfants en bas âge, en dehors de la ligne de tir, est mort le 13 janvier à 19h.45.

Sa mort est survenue neuf mois après un incident lors duquel il a reçu une balle dans la tête par un soldat de l'IDF qui l'a laissé dans un état végétatif.

La nature traumatique de ses lésions signifiait qu'à tout moment Tom était vulnérable à toute infection sérieuse et sa mort est survenue après que son corps n'ait pas réussi à surmonter une infection pulmonaire.

Lors de l'audience de lundi, le soldat en lien avec le tir sur Tom Hurndall arrêté la semaine dernière, a été finalement inculpé de 6 accusations : Assaut Aggravé; Obstruction à la justice par 2 fois; Incitation au faux témoignage; Faux Témoignage; Mauvaise Conduite

La décision de la Cour de poursuivre le soldat d'une accusation d'assaut aggravé plutôt que de tentative de meurtre est fondée sur l'hypothèse que le soldat n'a pas eu l'intention d'assassiner Tom.

La famille pense, en se basant sur sa propre enquête et sur le témoignage de soldats, qu'il a tiré sur Tom à l'aide de lunettes télescopiques, il est donc improbable que le projectile qui est entré dans le front de Tom n'avait pas d'autre but que la mise à mort.

La famille demandera à ses avocats de s'assurer que la charge appropriée : le meurtre, soit appliquée dans ce cas.

Les avocats de la famille ont été avertis par le juge, hier après-midi, qu'en cas de mort de Tom, les charges seraient susceptibles d'être changées. Les nouvelles charges seront homicide involontaire ou meurtre. La peine maximum pour l'homicide involontaire est de 20 ans d'emprisonnement et pour le meurtre, la peine est l'emprisonnement à vie.

La famille de Tom a été très claire et a indiqué qu'elle ne se satisferait que d'une inculpation d'assassinat de l'accusé. Tom et sa famille demandent à ce que la peine maximale soit appliquée.

Ils comptent également sur l’application des sanctions les plus dures sur tous ceux qui sont impliqués dans l'obstruction à la Justice.

NB : On s'attend à ce qu'un deuxième soldat soit arrêté et accusé d'obstruction à la justice et de faux témoignage.

L’accusation et le témoignage de ce soldat avaient totalement détruit la crédibilité du rapport initial de l’enquête réalisée par l’IDF. Ce fut ce rapport d’investigation, présenté à l'Ambassade britannique à Tel Aviv et plus tard à la famille de Tom Hurndall en mai dernier, qui avait exonéré totalement de responsabilité le(s) soldat(s) dans la mort de Tom Hurndall.


C'est en grande partie grâce à la campagne incessante et à la pression effectuée par la famille de Tom Hurndall et de ses amis et, en particulier, grâce à la propre enquête de la famille (qui a réuni 14 rapports indépendants de témoins avec des preuves photographiques et balistiques) qu’une enquête de police militaire a pu être effectuée et que la vérité a pu être découverte.

La famille affirme maintenant que la procédure existante de l’enquête initiale est, de par sa nature, défectueuse et encline aux abus et elle demande à ce que l’IDF revoie immédiatement sa procédure initiale d'investigation en vue de la remplacer par une enquête indépendante.

La famille invite également l'armée israélienne à examiner radicalement les règles actuelles d’engagement et à prendre des mesures pour supprimer la culture d’impunité actuelle qui existe dans les Territoires Occupés

La famille espère que la poursuite en Justice des responsables du tir sur Tom Hurndall et de la fabrication délibérée de preuves, enverra un message fort à tous les soldats sur le terrain dans les Territoires Occupés : Tirer ou tuer des civils innocents ainsi que les infractions aux droits de l'homme ne seront pas tolérés.


Pour plus d’informations, s’il vous plait contactez : Carl Arrindell – le porte-parole de la famille au 07799 768768 ou 07956 997 497. Email : carl@tomhurndall.co.uk

Voir également :
www.palsolidarity.org
www.tomhurndall.co.uk
www.ism-london.org/tom-action.html

Source : www.tomhurndall.co.uk/

Traduction : MG

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

ISM

Même date

14 janvier 2004