Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1664 fois

Europe -

Tout ce que trouve à dire l'Union Européenne sur l'arrestation de 5 élus palestiniens par l'occupant sioniste en un mois : "Nous sommes préoccupés" !

Par

Dans un communiqué du 28 janvier 2012, les délégations de l'Union européenne à Jérusalem et à Ramallah occupées s'expriment sur les récentes arrestations de trois élus palestiniens et nous indiquent qu'elles sont "préoccupées" ! Non pas révoltées, scandalisées, ni même indignées ! Non, elles sont "préoccupées", et pas un mot de condamnation.

Et qu'est-ce qui les inquiète ? Que ces arrestations empêchent la reprise des prétendues "négociations de paix directes", qui ne servent et n'ont jamais servi qu'à consolider, à enraciner et à étendre l'occupation sioniste sur la terre palestinienne.

Mais que l'Union européenne ne se tourmente pas ! Ce ne sont pas quelques arrestations d'élus du Hamas qui dissuaderont l'ex-président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (qui les a souvent facilitées voire commanditées) de se précipiter à la table des négociations au moindre coup de sifflet israélien.


Traduction du Communiqué de l'Union européenne locale sur les récentes arrestations de députés palestiniens

Les missions de l'Union européenne à Jérusalem et à Ramallah sont préoccupées par l'arrestation, dans les locaux du Comité international de la Croix-Rouge à Jérusalem-Est, du membre du Conseil législatif palestinien Mohammed Totah et de l'ancien ministre des Affaires de Jérusalem, Khaled Abu Arafah. Les missions de l'Union européenne à Jérusalem et à Ramallah sont aussi préoccupées par les récentes arrestations du président du CLP Aziz Dweik et des membres du CLP Khaled Tafesh et Abduljabbar Foqaha.

L'Union européenne a suivi le cas des Palestiniens qui avaient trouvé refuge contre les ordres de déportation depuis juillet 2010 dans les locaux du Comité international de la Croix Rouge, à Jérusalem Est.

L'Union européenne a porté officiellement l'affaire au Conseil des Droits de l'Homme en mars 2011.

Le 23 juillet 2007, les conclusions du Conseil ont appelé à la libération immédiate des députés palestiniens détenus par Israël.

Ces actions ne sont pas propices aux efforts déployés pour établir la confiance, dans lesquels l'Union européenne est pleinement engagée, en vue de la reprise des négociations de paix directes entre les parties dans la ligne de la déclaration du Quartet du 23 septembre.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Europe

Même sujet

Collabos

Même auteur

ISM-France

Même date

30 janvier 2012