Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2218 fois

Negev -

Trois maisons démolies dans le village Abu Teloul

Par

Les maisons démolies par les forces sionistes dans le village Abu Teloul, mercredi 24 mai, ont été reconstruites le lendemain, par la population du village soutenue par le conseil régional des villages non-reconnus.
C'est la réponse des Palestiniens du Naqab aux mesures israéliennes de judaïsation et colonisation de la région sud de la Palestine historique.

Le financement de la reconstruction fut assuré par la population locale et une participation du conseil régional. La réunion qui a rassemblé les villageois et le conseil régional, suite aux démolitions de maison, s'est achevée par la résolution de reconstruire toute maison démolie et d'empêcher les futures démolitions, par tous les moyens possibles.

Les familles habitant les maisons visées par les bulldozers de l'occupation sont celle de Hamid Umrani, qui a sept enfants et dont la mère est souffrante, ayant été hospitalisée il y a quelques jours à l'hêpital Soroka dans le Naqab. La famille de Hamid Shahda Umrani, 33 ans, comporte deux enfants handicapés dont l'état nécessite des soins.

Le même jour, le conseil régional des villages non-reconnus dans le Naqab avait réussi à empêcher la démolition d'une autre maison dans le village non reconnu Wadi Sirr, en faisant appel à la décision. C'est une première, selon le président du conseil, Hussayn Rafay'a, qui a appelé la population à tenir le conseil informé de toute décision leur parvenant concernant leurs maisons.

La démolition des maisons dans le village pourtant reconnu Abu Teloul a été menée par les forces de la police sioniste, sous la protection d'un hélicoptère, et par le biais de plusieurs bulldozers. Le village est situé sur la route Bir Sabaa - Dimona. Il faut dire que même dans les villages reconnus, les autorités sionistes procèdent aux démolitions de maisons jugées non reconnues, c'est-à-dire illégales.

Les forces de la police sioniste étaient arrivées très têt le matin, encerclant le village de tous cêtés, et empêchant d'en sortir ou d'y entrer.

Un responsable du "comité des quarante" (comité qui soutient la lutte des villages non reconnus) a déclaré : "Celui qui observe cette opération s'imagine qu'il se trouve à Jénine, ou dans la bande de Gaza, lorsqu'il regarde les yeux apeurés des enfants.

Après qu'ils aient démoli, nous avons vu la joie et la satisfaction sur les visages des policiers, comme s'ils avaient réussi une opération militaire contre un ennemi implacable. Nous sommes étonnés de cette opération qui se déroule dans un village reconnu."

3500 personnes habitent dans le village Abu Teloul, où se trouvent deux écoles pour 2000 élèves, ainsi qu'un dispensaire. C'est l'équipement qu'il y a pour toute la région, et non seulement pour le village.


Source : www.arabs48.com

Traduction : Palestine en Marche

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Negev

Même sujet

Negev

Même auteur

Arabs48

Même date

25 mai 2006