Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3105 fois

Turquie -

Turquie: les victimes du Mavi Marmara confirment leur plainte malgré les excuses d'Israël

Par

ISTANBUL - Les militants pro-palestiniens qui ont porté plainte en Turquie contre Israël pour l'assaut meurtrier contre le navire-amiral d'une flottille humanitaire à destination de Gaza en 2010 ont affirmé lundi qu'ils maintenaient leurs poursuites, malgré les récentes excuses et l'offre d'indemnisation de l'Etat hébreu.

Nous ne discuterons pas d'éventuels dommages et intérêts ni ne renoncerons au procès tant que le blocus de Gaza ne sera pas levé, a déclaré lors d'une conférence de presse Musa Cogas, un des militants qui avait embarqué à bord du Mavi Marmara.

A l'initiative du président américain Barack Obama, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a présenté il y a quinze jours à la Turquie les excuses de son pays pour l'assaut du ce navire, qui s'était soldé par la mort de neuf militants turcs.

Ce geste a réchauffé les relations entre les deux pays, gelées de fait depuis cet incident. Des discussions sur le versement de dommages et intérêts aux familles des victimes turques doivent débuter jeudi.

Ces excuses ont une signification diplomatique mais ne changent rien pour nous (...) mais il est important d'entendre Israël confesser ses crimes, a jugé lundi Ahmet Varol, éditorialiste du quotidien islamique Akit, qui se trouvait à bord du navire pris d'assaut par les troupes israéliennes.

La flottille avait appareillé pour que l'embargo qui frappe Gaza et son blocus soient levés, nous n'en sommes clairement pas encore là, a ajouté M. Varol.

Saisi sur plainte des victimes de l'assaut, un tribunal d'Istanbul a ouvert en novembre dernier un procès contre quatre ex-responsables de l'armée israélienne.

Un procureur turc a requis la prison à vie contre ces officiers, qui ont refusé de comparaître devant le tribunal turc, l'ex-chef d'état-major de l'armée israélienne Gabi Ashkenazi, les ex-chefs de la marine et de l'aviation, Eliezer Alfred Marom et Avishai Levi, et l'ex-chef des services secrets Amos Yadlin.

L'acte d'accusation reproche aux soldats israéliens d'avoir fait un usage disproportionné de la force contre les militants turcs. En septembre 2011, le rapport Palmer de l'ONU avait jugé excessive leur intervention, mais avait considéré comme légal le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza.

Cette procédure a été dénoncée comme un procès spectacle par Israël.

Les autorités turques ont laissé entendre que l'éventuelle indemnisation des victimes pourraient entraîner la levée des poursuites judiciaires mais les militants pro-palestiniens l'ont exclu jusqu'à ce que la justice soit rendue.

Interrogé par l'AFP, un des avocats des familles des victimes, Ugur Yildirim, a précisé que le versement de dommages et intérêts n'entraînerait pas la levée des poursuites pénales engagées contre les responsables israéliens.

Mais il y a environ 40 dossiers distincts d'indemnisation qui pourraient être soldés par une telle compensation, a-t-il indiqué.

Selon M. Yildirim, les victimes du Mavi Marmara réclament une enveloppe d'environ 10 millions de livres turques (près de 4,5 millions d'euros) de dommages et intérêts.

Les deux prochaines audiences du procès ont été fixées les 20 et 21 mai prochains. Près de 500 témoins, dont une cinquantaine d'étrangers, ont demandé à déposer devant le tribunal d'Istanbul.


(©AFP / 08 avril 2013 13h59)

Source : Romandie.com

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Turquie

Même sujet

Résistances

Même auteur

AFP

Même date

9 avril 2013