Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3260 fois

Negev -

URGENCE BEDOUINS DU NEGUEV

Par

> yallylivnat@gmail.com

Le nettoyage ethnique des Bédouins du Naqab par l'entité sioniste se poursuit quotidiennement. Encore 3 villages détruits, en moins d'une semaine. Réagissons !

URGENCE BEDOUINS DU NEGUEV


The Association of Forty

Arrestation de plusieurs habitants de Taweel Abu Groal, dont une femme, sur fond d'ordres de démolition du village

L'Unité de contrôle de la construction, accompagnée de forces de police, est entrée hier dimanche matin dans le village de Taweel Abu Groal pour distribuer des ordres de démolition des tentes, qui avaient été amenées par le Forum "Reconnaissance" pour loger les famille, après que l'Unité de contrôle ait démoli et confisqué les tentes abritant les familles dont les maisons avaient été détruites en juillet dernier.

Les gens du village ont résisté à la police et il s'en est suivi quelques échauffourées ; la police a été violente et a arrêté plusieurs citoyens, dont le Président du Comité Local, Aqeel Al-Talalgah et une femme du village.

Le Forum "Reconnaissance" avait amené dix tentes dans la village jeudi dernier, dans le cadre d'une démarche humanitaire d'aide aux habitants des villages non reconnus dont les maisons ont été démolies, pour fournir un hébergement aux familles en attendant que les maisons détruites soient reconstruites.

Regional Council for the Unrecognized Villages in the Neguev – Conseil Régional des Villages du Néguev non Reconnus (RCUV)

Pendant le Ramadan, le gouvernement a détruit un puit dont se servaient les bergers bédouins en y déversant du gas-oil et des huiles usées. Le puits est situé au milieu d'une zone reculée et très sèche, Bir Hapir, entre Mitzpeh Ramon et Nitzana. Une personne qui compte sur le puit se retrouvera en difficulté sans eau, et peut en mourir. Au cours du printemps dernier, l'armée israélienne a rempli le puits de gravier. Les bergers bédouins ont travaillé pendant des jours, avec des seaux, pour le nettoyer. Cette fois, ce ne sera pas possible…

Ce matin 1er novembre 2007, des dizaines de voitures de la police et du gouvernement sont entrées dans les villages bédouins de A-Sir et Wadi Naam pour démolir les maisons.

A A-Sir, ils ont démoli cinq maisons. A-Sir se trouve au sud de la ville de Beer Sheva et juste à côté de la ville bédouine de Shgib a-Salam. Le chef de la municipalité de Shgib a offert d'ajouter les villageois à sa ville. Les villageois sont intéressés, mais pas le gouvernement.

Ibrahim al-Walidi a construit sa maison pour son fils handicapé, pour qu'il puisse se marier. Avec une maison à lui, il a plus de chances de trouver une femme, malgré son handicap. Mais aujourd'hui, le gouvernement israélien a brisé ses rêves.

Le fils aîné de Musa Abu-Hbik a dépensé tout son argent pour construit une baraque pour son prochain mariage. Le gouvernement a démoli sa maison – et son mariage.

15 personnes vivaient dans une autre des maisons démolies, elles sont maintenant sans toît.

A Wadi Naam, le gouvernement a démoli 10 maisons. Un homme avait été volontaire pour travailler dans la patrouille israélienne des frontières pendant des années. Il a construit une maison pour son fils, pour préparer son mariage. A l'évidence, sa collaboration avec l'Etat est sans importance, comme le savent maintenant tous les autres membres du village.

Le village de Wadi Naam est situé près de Ramat Hovav, l'usine toxique de retraitement des déchets chimiques. Les villageois ont demandé depuis des années de s'éloigner de cet endroit. Après de nombreuses années de plaintes auprès des tribunaux, de négociations et de travail, il semble que les villageois ne sont plus très loin d'un accord avec le gouvernement pour une relocalisation du village. Les villageois sont impatients de déménager.

Dans ces conditions, quel est le but réel des démolitions de maisons ?

Avant-hier (mercredi 24 octobre), ils sont arrivés, pour la 11ème fois, pour détruire les tentes du village de Twail Abu Jarwal. Ce n'était pas suffisant – ils sont revenus le lendemain pour fixer des ordres de démolition sur les tentes que les villageois avaient relevées. Ils ont arrêté un homme. Ensuite, ils ont accepté de le libérer à condition qu'il signe un papier disant qu'il ne retournerait jamais dans son village.

Ils sont revenus ce dimanche. Un gamin de 7 ans a couru après une des voitures de la police. Ils ont attrapé le gosse, l'ont battu et ont déchiré ses vêtements. Un des hommes de la Patrouille Verte a battu une fille, quand elle est tombée par terre, il lui a marché dessus. Aqil al-Tallalqua, le chef du village, et sa sœur, une femme dans les 50 ans, ont été arrêtés.

Les villageois ont demandé à Hussein al-Rafaia, le directeur du RCUV (Regional Council for the Unrecognized Villages in the Neguev – Conseil Régional des Villages du Néguev non Reconnus), au député Taleb a-Sana et au maire de la ville de Laqia d'intervenir. Ce n'est qu'après ça que la police et le responsable gouvernemental ont accepté de partir. Quand on leur a demandé l'objet de leur "visite", ils ont dit qu'ils voulaient "enregistrer les tentes…".

Les villageois de Tawail abu-Jarwal, comme ceux d'A-Sir et de Wadi Naam, souhaitent arriver à un accord avec le gouvernement.

Aidez-les par des courriers au responsable gouvernemental, pour qu'il se rende compte que les habitants des villages non reconnus ne sont pas seuls !

ECRIVEZ !

Le Service pour la "promotion" des Bédouins est chargée de trouver les solutions appropriées pour les villages, et est responsable des démolitions des maisons et des tentes.

Le directeur est Ilan Yeshurun.
Tél : +972 8 6234182 ; fax : + 972 8 6271259.

Ce Service fait partie de l'Administration de la Terre d'Israël ; le supérieur hiérarchique de Yeshurun et directeur de l'Administration de la Terre d'Israël est Yaakov Efrati.
Tél : +972 2 6208300 ; fax : +972 2 6241286.

Le Ministre en charge de l'Administration de la Terre d'Israël est Zeev Boim, Ministre du Logement et de la Construction. Tél : +972 2 6408439 ; fax : +972 2 6496062.
Email : zaevb@knesset.gov.il

Les ordres de démolition ont été donnés et signés par Dudu Cohen, Directeur de la Région Méridionale du Ministère de l'Intérieur.
Tél : +972 8 6263888 ; fax : +972 8 6231951.

Le Ministre de l'Intérieur est Meir Shitrit.
Tél : +972 2 6408410 ; Fax : +972 2 6496672.
Email : mshitrit@knesset.gov.il.

Ecrivez à vos députés et à l'Ambassade ou au Consulat d'Israël les plus proches !

Pour plus d'informations :
Dr. Yeela Raanan, Regional Council for Unrecognized Villages.
Tél : +972 54 7487005
Email : yallylivnat@gmail.com



Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Negev

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Conseil Regional pour les Villages Non Reconnus du Naqab

Même date

2 novembre 2007