Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1711 fois

Egypte -

Un ancien ambassadeur égyptien en Israël fait en public des commentaires sans précédent

Par

Lors d'un discours, le 9 août, à la Bibliothèque Alexandria, Mohammad Basyouni a parlé de ses 14 années d'ambassade en Israël : "Je n'ai pas d'amis israéliens et tous mes souvenirs d'eux sont tellement tristes et ennuyeux, je n'étais pas un ambassadeur, j'étais un agent secret, pensiez-vous que j'ai travaillé comme ambassadeur ?"

Basyouni était le représentant égyptien à Tel Aviv de 1986 à 2000. Il fut le premier ambassadeur nommé après que l'Egypte ait rompu ses liens avec Israël à la suite de sa guerre de 1982 avec le Liban.

Il a dit pendant son discours qu'il était fier d'avoir pu créer un important réseau de ressources en Israël, et qu'il avait travaillé dur pour le maintenir pendant ses 14 années de mandat.

"Les Israéliens sont ennuyeux et tristes par instinct et même pendant leurs mariages, ils donnent au marié un verre à briser pour montrer leur douleur au sujet du temple et ce n'est que pour se souvenir du Roi Salomon pendant leur nuit de noces… avez-vous jamais vu telle tristesse ?", a-t-il ajouté.

Son discours public sur la communauté israélienne est sans précédent venant d'un homme ayant une position officielle. Un de ses commentaires pendant son discours fut : "Il n'y a pas de réelle communauté israélienne ; ce n'est qu'une combinaison d'immigrants venant de l'est, de l'ouest, de Russie et d'Europe."

La question de Achraf Marwan, homme d'affaires égyptien et gendre du célèbre président égyptien Jamal Abd Al-Nasser (le deuxième président d'Egypte de 1956 jusqu'à sa mort en 1970 et symbole du nationalisme arabe) a été abordée pendant une conversation radiophonique. Basyouni a confirmé que Marwan était un collaborateur.

Lorsque Marwan est mort dans des circonstances douteuses à Londres en juillet 2007, des accusations ont été lancées qu'il avait collaboré avec Israël et que sa mort était le résultat d'un assassinat égyptien. Aucune des accusations n'a cependant jamais été avérée.

"Marwan", a répondu Basyouni à l'interviewer, "a parlé aux Israéliens de conversations qui avaient lieu entre le Président égyptien Anwar Sadat et le leader soviétique [Secrétaire général du parti communiste Leonid] Brejnev quand Sadat disait que l'Egypte ne pouvait lancer une guerre avec Israël à cause du fossé militaire entre les deux côtés."

Il faut noter que l'Egypte, avec la Syrie et la Jordanie, ont lancé la guerre d'octobre 1973 (connue aussi comme Guerre de Yom Kippu) qui a dévasté les forces aériennes israéliennes dès les premiers jours à cause de la surprise de l'attaque. Pendant la deuxième semaine de la guerre, cependant, les troupes israéliennes ont repris de la force et ont repoussé les armées arabes, finissant avec les Hauts du Golan et une grande partie du Sinaï égyptien, qu'ils ont rendu plus tard selon une directive des Nations Unies.

Interrogé sur le fait qu'Israël était ou non le paradis de la démocratie, comme le croient tant de pays arabes, Basyouni a répondu : "C'est faux et la preuve en est la manière dont ils traitent les Palestiniens arabes qui vivent en Israël et le fait qu'il est impossible qu'un Juif de l'est (un Juif israélien d'origine moyen-orientale) d'être nommé Premier Ministre."

L'opinion de Basyouni sur la course à la direction de Kadima fut que "ils sont tous mauvais sauf Tzipi Livni, qui est la moins mauvaise parmi les candidats mauvais et j'espère qu'elle gagnera, car Shaoul Mofaz était un extrémiste pendant qu'il était Ministre de la Défense."

Le quotidien israélien hébreu Maariv a rapporté son discours dans son intégralité.

Basyouni a depuis nié beaucoup de ce qu'il avait dit, mais il a provoqué beaucoup de colère en Israël.

La Ministre des Affaires Etrangères israélienne a déclaré qu' "elle était désolée d'apprendre de telles déclarations de la part de Basyouni, que nous avons traité avec amitié, ainsi que sa famille" pendant ses 14 années dans le pays.

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Même auteur

Maan News

Même date

15 août 2008