Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1080 fois

Palestine -

Un camp de réfugiés palestiniens en Syrie organise un forum afin de s’adresser aux travailleurs palestiniens

Par

Le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) a organisé un congrès dans le camp de réfugiés palestiniens de Nairab, à Alep (Syrie), le 11 mars 2008, au cours duquel s’est exprimé le camarade Ghazi Sourani, membre du comité central du FPLP, traitant des conditions actuelles de la Palestine et de la classe laborieuse palestinienne.

Ce forum a connu un très large participation des mouvements palestiniens de résistance, de la gauche palestinienne, de la gauche syrienne et de divers partis communistes. Il a été organisé et facilité par le camarade Nizar al-Qadi.

Le camarade Sourani a inauguré son discours en saluant les sacrifices consentis par la classe travailleuse du monde entier, et son histoire de confrontation avec ceux qui l’exploitent. Il a cité plusieurs exemples, choisis dans la lutte historique de la classe laborieuse en Europe, en Amérique du Nord, en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient et dans d’autres régions du monde, mettant en évidence le rôle moteur des travailleurs.

Il a aussi évoqué les échecs des régimes arabes. Il a relevé le rôle de la classe laborieuse palestinienne et arabe, et il l’a mis en contraste avec celui des gouvernements arabes défaits, qui se soumettent aux conditions américaines. Il a noté que les classes populaires, et la classe laborieuse en particulier, continueront à s’opposer aux plans des impérialistes américains et à leurs politiques ineptes dans la patrie arabe.

Le camarade Sourani a déclaré que les régimes arabes voient, dans la cause palestinienne, un fardeau pesant sur leurs épaules, et qu’ils considèrent que le temps seraient venu pour eux de se débarrasser de ce poids, mais les masses arabes le refusent et rejettent cette politique, à travers le combat de la classe laborieuse contre la normalisation avec Israël.

Le camarade Sourani s’est arrêté plus longuement sur la situation prévalant à Gaza ; il a souligné que le chômage y atteint désormais 33 % de la population active, et que 400 entreprises, petites, moyennes et grandes, étaient désormais totalement fermées, que 30 000, sur les 170 000 dounoms de terres cultivables ne le sont plus.

Il a souligné que la division politique et géographique en Palestine, entre le Fatah et le Hamas, est un conflit d’intérêts, pour l’un comme pour l’autre, qui devait cesser : il doit y avoir un retour au dialogue national exhaustif, sur la base du document national de consensus, de la déclaration du Caire et de la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Il a fustigé les négociations futiles entre l’Autorité (dite) Palestinienne de Ramallah et l’Etat occupant, relevant que ce genre de négociation ne fait que conduire à davantage de concessions, et ne permettra jamais de réaliser un Etat palestinien souverain, mais uniquement la forme la plus pathétique de l’autodétermination, et que de telles négociations laissent de côté les questions essentielles que sont l’eau, les frontières, les colonies, le droit au retour et bien d’autres sujets fondamentaux.

Le camarade Sourani a dit que la crise du mouvement de libération arabe est due au fait que ce mouvement est divisé, avec une direction pléthorique et embourgeoisée, et qu’il est en train de se désintégrer en raison de l’absence de tout projet précisément défini, notant également que le FPLP cherche à bâtir une troisième force, aux niveaux tant palestinien qu’arabe.

Il a affirmé que la cause palestinienne est au centre du conflit arabo-israélien et qu’il est nécessaire de réhabiliter le rôle de la gauche arabe, rappelant que l’ennemi continue à avoir pour ambition d’être une base de l’impérialisme des Etats-Unis lui permettant de contrôler l’ensemble de la patrie arabe.

L’allocution du camarade Sourani a été suivie d’un riche dialogue avec l’assistance.

Source : FPLP

Traduction : Marcel Charbonnier

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Réfugiés

Même auteur

FPLP

Même date

16 mai 2008