Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1488 fois

Gaza -

Un nouveau malade décède à Gaza alors qu’Israel maintient son blocus

Par

Le porte-parole du Comité Populaire Contre le Siège israélien, Rami Abdo, a annoncé mercredi que le nombre de malades décédés après avoir été dans l'impossibilité de partir se faire soigner à l’extérieur de Gaza s’élevait à 200 alors qu’Israël continue de fermer le passage des frontières depuis plus d'un an maintenant.

Mazen Arrar, un malade du cÅ“ur de 20 ans, est décédé hier alors qu'il était attendait d'entrer dans le terminal du point de passage de Rafah, mais il n’a pas été en mesure de le faire en raison du blocus de Gaza imposé par Israël depuis Juin 2007.

Le décès d’Arrar est le deuxième en 24 heures. Hier une petite fille âgée de huit mois, Ayat Dhaik Anwar, du camp de réfugiés de Nuseirat, est décédée après avoir été incapable de sortir de Gaza.

Pour sa part, le porte-parole de l’Administration des passages frontaliers de Gaza, Mohammad Sultan Odwan, a déclaré aujourd’hui aux médias qu'il s'attendait à une réouverture des points de passage commerciaux ainsi qu’à celle du point de passage de Rafah mercredi matin.

Odwan a ajouté que malgré la fermeture de tous les passages frontaliers hier par les Israéliens, des marchandises et des équipements devraient entrer ce mercredi dans la Bande de Gaza en passant par les terminaux de fret.

Hier, les autorités égyptiennes ont rouvert le point de passage de Rafah, permettant la sortie de 30 malades qui ont besoin de soins médicaux dans les hêpitaux du Caire, tandis que plus de 150 autres n’ont pas pu se rendre en Égypte.

La réouverture du terminal a également permis à plus de 130 Égyptiens bloqués de retourner en Egypte après avoir été coincés dans la bande de Gaza depuis Janvier dernier quand les Palestiniens ont afflué dans les villes limitrophes égyptiennes pour s’approvisionner en produits de base.

La poursuite de la fermeture des passages à Gaza survient alors que le parti au pouvoir du Hamas à Gaza et Israël ont accepté il y a moins de deux semaines un cessez-le-feu négocié par les Egyptiens qui stipule qu'Israël doit lever le bouclage progressivement alors que le Hamas empêche le tir de roquettes artisanales depuis Gaza sur Israël.

Selon des sources palestiniennes, un nombre de cargaisons limité de marchandises, d’équipements et de carburant est entré dans la région au cours de ces deux dernières semaines et un très petit nombre de roquettes artisanales a été tiré sur Israël.

Pendant ce temps, le Premier Ministre palestinien du Hamas, Ismail Haniyeh, a demandé hier au Caire de faire pression sur Israël pour qu’il se montre à la hauteur de ses engagements concernant la réouverture des points de passage de Gaza comme le prévoit l’accord de cessez-le-feu.

De son cêté, le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a mis en garde, hier, ce qu'il a appelé l’impatience d’Israël concernant les tirs de roquettes artisanales, en disant Israël pourrait envisager une réponse forte.

Source : http://www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Rami Almeghari

Même date

3 juillet 2008