Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2419 fois

Cisjordanie -

Un tribunal israélien ajourne l'audience d'un prisonnier en grève de la faim et décide de l'alimenter de force

Par

La cour militaire israélienne d'Ofer a refusé, lundi 30 janvier, de libérer Sheikh Khader Adnan, leader du Jihad islamique, qui est en grève de la faim depuis 44 jours. L'avocat de l'association des prisonniers palestiniens, Mahmoud Al-Halabi, qui a assisté à l'audience, a dit qu'Adnan était très faible et qu'il a été emmené au tribunal en chaise roulante.

Un tribunal israélien ajourne l'audience d'un prisonnier en grève de la faim et décide de l'alimenter de force

Adnan a été emmené au tribunal d'Ofer en ambulance depuis la prison Ramle, a-t-il précisé, ajoutant que la cour a reporté l'audience d'Adnan à mercredi.

L'avocat a déclaré que l'autorité israélienne d'occupation est responsable des conséquences du très mauvais état d'Adnan.

Des dizaines d'avocats et de militants pour les droits de l'homme se sont rassemblés devant le tribunal d'Ofer en solidarité avec Adnan, qui est en grève de la faim depuis le premier jour de sa détention.

Une délégation de députés du Hamas a pris part au rassemblement et a appelé à davantage de solidarité palestinienne avec les prisonniers.

Pour sa part, le mouvement Jihad islamique a décrit la décision du tribunal israélienne comme une tentative de pression et de chantage sur le dirigeant détenu pour qu'il mette fin à sa grève.
 
Il a critiqué les médias arabes et internationaux pour ne pas avoir accordé suffisamment d'attention à la grève de la faim d'Adnan et au fait qu'il est en très mauvaise santé.


L'administration pénitentiaire veut briser par la force la grève de la faim d'Adnan
The Palestinian Information Center, 31.01.2012

Les services pénitentiaires israéliens ont décidé de briser par la force la grève de la faim de Sheikh Khader Adnan, chef du Jihad islamique détenu, a déclaré la radio israélienne aujourd'hui 31 janvier.

Adnan avait annoncé dimanche qu'il n'y mettrait pas fin que lorsqu'il serait libéré.

Riyadh Al-Ashqar, chercheur du Centre palestinien pour la défense des prisonniers, tient les autorités israéliennes d'occupation pleinement responsables de la vie d'Adnan après la décision de l'alimenter par la force.

Il a rappelé que lors d'expériences passées où Israël avait alimenté de force des prisonniers en grève de la faim, deux d'entre eux sont morts en 1981 lorsque les infirmiers de la prison avaient fait passer de force deux tubes d'alimentation par le nez, mais les tubes avaient bloqué leur trachée artère, les tuant sur le coup.

Source : Palestine Info

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Palestine Info

Même date

31 janvier 2012