Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3078 fois

Turquie -

Un tribunal turc ordonne l'arrestation de quatre généraux israéliens pour l'affaire du Mavi Marmara

Par

26 mai 2014 - Un tribunal turc a ordonné l'arrestation de quatre commandants israéliens soupçonnés d'être impliqués dans le raid contre le bateau d'aide Mavi Marmara au large de Gaza en 2010.

Un tribunal turc ordonne l'arrestation de quatre généraux israéliens pour l'affaire du Mavi Marmara

La 7ème cour pour crimes graves d'Istanbul a également décidé, le 26 mai, de demander une "notice rouge" à Interpol pour l'arrestation de l'ancien chef d'Etat-major israélien, le général Gabi Ashkenazi ; l'ancien commandant des Forces navales, Eliezer Alfred Marom ; l'ancien chef du renseignement militaire, le général de division Amos Yadlinir et l'ancien chef du renseignement des Forces aériennes, le général de brigade Avishai Levi, qui ont tous été jugés par contumace.

Lr tribunal a fait valoir qu'un mandat d'arrêt était devenu nécessaire pour la procédure juridique puisque les accusés n'ont ni assisté au procès, ni répondu à une invitation envoyée par le département concerné du ministère de la Justice turc.

Personne à l'ambassade israélienne à Ankara n'a été disponible pour commenter l'information.

Un responsable israélien, parlant à l'AFP sous couvert d'anonymat, a qualifié la décision du tribunal de "provocation ridicule". "Si c'est ça le message que les Turcs veulent envoyer à Israël, il a été parfaitement compris," a déclaré le fonctionnaire, refusant de donner des précisions sur ce que ceci signifie pour le processus de réconciliation.

Le ministère turc des Affaires étrangères a diffusé un communiqué qui dit que "le processus judiciaire est en cours" et "des experts juridiques examinent le jugement".

Au cours de l'audience du 26 mai, Bülent Yıldırım, directeur de la Humanitarian Relief Foundation (IHH), propriétaire du Mavi Marmara, a déclaré que les plaignants "attendent que justice soit faite".

"Le tribunal n'a pas encore rendu son verdict. Pour autant que je sache, les choses sont reportées en raison d'informations sur un accord [entre la Turquie et Israël]," a déclaré Yıldırım.

Les procureurs turcs ont demandé des peines à perpétuité pour les quatre [accusés israéliens] pour leur rôle dans le raid, suite à une plainte déposée par 33 proches des citoyens turcs qui ont été tués à bord du Mavi Marmara.

Le tribunal a porté officiellement plainte en mai 2012 avec le premier procès, qui s'est tenu en novembre 2012. La semaine dernière, les avocats qui supervisent l'affaire ont critiqué le récent processus de réconciliation entre la Turquie et Israël.

Dix morts

Les forces israéliennes ont tué 10 activistes turcs à bord du Mavi Marmara le 31 mai 2010 (1). La Turquie a exigé à plusieurs reprises qu'Israël présente ses excuses et verse des indemnisations pour les morts.

L'attaque avait suscité une condamnation générale et provoqué une crise diplomatique majeure entre les deux pays. Ankara a expulsé l'ambassadeur israéliens, exigé des excuses officielles et des indemnisations, et la fin du blocus de la Bande de Gaza, gouvernée par le Hamas, un groupe militant palestinien.

L'IH, avec les familles des victimes, a ouvert une procédure pénale contre les quatre ex-chefs militaires israéliens après l'attaque maritime. Une enquête [commanditée par le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon en 2011] a jugé que l'attaque n'avait pas violé le droit international, une conclusion dont la Turquie a dit qu'elle manquait de crédibilité.

Des pourparlers sur l'indemnisation ont commencé en mars 2013 après qu'Israël ait présenté ses excuses officielles à la Turquie lors d'une démarche négociée par le président Us Barack Obama.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, fervent partisan de la cause palestinienne, a déclaré en avril dernier qu'il était prêt à normaliser les liens avec Israël.

Des responsables avaient récemment dit être proches d'un accord qui verrait Israël verser une indemnisation pour les morts, mais Tel Aviv a dit que cela dépendait de l'abandon des poursuites judiciaires contre ses soldats.

"Nous n'abandonnerons pas les poursuites. Nous pensons que les criminels doivent être traduits en justice," a déclaré à l'AFP Serkan Nergis, porte-parole de l'IHH. "Même si nous, nous abandonnons, les familles des victimes ne le feront pas."

Photo

(1) Note ISM-France : 8 citoyens turcs et un ressortissant turco-américain ont été tués pendant l'attaque des pirates sionistes dans les eaux internationales. Un dixième martyr, Suleyman Ugur Soylemez (photo ci-dessus), citoyen turc de 51 ans, est mort à l'hôpital vendredi dernier 23 mai, après quatre ans dans le coma, après avoir été blessé pendant le raid. (Source)

Source : Hurriyet Daily News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Turquie

Même sujet

Assassinats ciblés

Même auteur

Hurriyet Daily News

Même date

28 mai 2014